Rachid Nekkaz sort de l'isolement    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Ouverture tous azimuts !    Tremblement de terre d'une magnitude de 4,3 degrés près de Sidi Ghiles    Baisse des hospitalisations à partir du 25 juillet    Le saviez-vous... ?    Installation d'une commission d'évaluation des dégâts    Le meurtrier de Djabanet-Lihoud placé sous mandat de dépôt    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Constantine: Deux morts et quatre blessés dans une collision    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    Les 4 samedis    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dans l'attente de leurs procès: Plusieurs détenus du Hirak remis en liberté
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 04 - 07 - 2020

Amira Bouraoui, Karim Tabbou, Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche ont quitté la prison jeudi après avoir bénéficié d'une liberté provisoire en attendant leurs procès.
Amira Bouraoui a quitté la prison de Koléa dans l'après-midi de jeudi, après avoir bénéficié de la liberté provisoire prononcée par la cour de Tipaza. Son procès en appel qui devait se tenir le jour même a été renvoyé au 24 septembre. Mme Bouraoui avait été condamnée en première instance, le 21 juin, à une année de prison ferme. Elle est poursuivie pour plusieurs chefs d'inculpation dont « incitation à attroupement », « publication pouvant porter atteinte à l'unité nationale », « offense aux préceptes de l'Islam » et « offense au président de la République par une expression outrageante, injurieuse ou diffamatoire ».
Quelques heures auparavant, Karim Tabbou, porte-parole de l'UDS (non agréé), bénéficiait lui aussi d'une remise en liberté provisoire, dont la demande a été déposée par ses avocats, après environ dix mois de détention. M. Tabbou était détenu à la prison de Koléa. Selon l'APS, citant le parquet d'Alger, c'est la chambre correctionnelle près la cour d'Alger, statuant sur la demande de son avocat, qui a ordonné sa mise en liberté provisoire.
Samir Belarbi et Slimane Hamitouche ont également bénéficié de la liberté provisoire prononcée par le tribunal de Sidi M'hamed, après plusieurs mois d'emprisonnement. Ils ont été arrêtés le samedi 7 mars 2020 à Alger centre, lors d'une marche, avant d'être placés sous mandat de dépôt trois jours plus tard pour « incitation à attroupement non armé » et « atteinte à l'unité nationale ». « C'est le juge d'instruction en charge de leurs dossiers qui a ordonné leur mise en liberté provisoire », précise encore le parquet d'Alger.
Des dizaines d'autres détenus du Hirak sont toujours en détention, selon une liste publiée par le Comité national de libération des détenus (CNLD). Le Comité fait état de 73 détenus répartis dans 28 wilayas, selon une liste nominative publiée sur sa page Facebook. Parmi eux, Khaled Drareni, directeur de « Casbah Tribune », un site d'information en ligne, qui reste encore en détention. Par ailleurs, d'autres procès ont eu lieu le 1er juillet. Leurs verdicts ont tous été reportés à des dates ultérieures. C'est le cas au tribunal de Béjaïa où s'est déroulé le procès de trois détenus, Touati Merzoug, Yanis Adjlia et Amar Beri, et dont le verdict a été renvoyé au 8 juillet « alors que le juge avait annoncé à la fin des plaidoiries des avocats que le verdict » allait être annoncé le soir même, selon la page Facebook du CNLD.
Mercredi, Tebboune a décidé des mesures de grâce au profit de personnes incarcérées à l'occasion du 58e anniversaire de l'indépendance et de la jeunesse, selon un communiqué de la présidence de la République. «Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a signé mercredi un décret présidentiel portant mesures de grâce à l'occasion du 58e anniversaire de la Fête de l'indépendance et de la jeunesse», lit-on dans le communiqué. «Conformément à ce décret et aux dispositions de la Constitution et du Code pénal modifié et complété, et sur avis consultatif du Conseil supérieur de magistrature, bénéficient d'une grâce totale à compter de la date de signature du présent décret, les personnes condamnées définitivement dont les noms suivent : - Allal Chérif Nasreddine, né le: 4 avril 1998. - Bahlat Ilyes, né le 26 juin 1985. - Cheddad Djelloul, né le 20 janvier 1992. - Riahi Malik, né le 20 août 1990. - Khader Hocine, né le 14 novembre 1992. - Daoud Ben Amrane Djilali, né le 19 juillet 1988".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.