Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    Liban, Algérie, Maroc...un été particulier    La défense exige la présence du secrétaire particulier de Bouteflika    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    Des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Trump envisage un discours depuis la Maison Blanche pour officialiser sa candidature    Explosions au Liban: 137 morts et 5.000 blessés    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Les psychologues menacent    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Deux Algériens légèrement blessés    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    L'activiste Badi Allal arrêté    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Le féminicide, un crime silencieux    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    Les grands axes du protocole du MESRS    Le message de condoléances et de compassion du président Tebboune    L'apocalypse à Beyrouth    L'infrangible lien...    Belatoui prêt à rempiler    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    Karim Younes se livre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïn El Turck: Les traversées clandestines reprennent après une brève accalmie
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 06 - 07 - 2020

Après une relative accalmie, engendrée par le confinement général, décidé par les autorités espagnoles sur la péninsule ibérique et ce, pour lutter contre la pandémie du Covid-19, les traversées clandestines ont repris, de plus belle, à partir des plages de la contrée côtière d'Aïn El Turck, ont indiqué des sources policières. Les régulières interventions, ces derniers jours, au large de ladite contrée par les garde-côtes de la marine nationale confirment cet état de fait. Selon des sources concordantes, les candidats à l'émigration clandestine exploitent le confinement partiel sanitaire pour prendre la mer la nuit et/ou le matin de très bonne heure et tenter de rallier dans des embarcations de fortune les côtes espagnoles.
Il importe de noter qu'au début de l'apparition de la pandémie dans le pays, la traversée clandestine a brusquement cessé.
Le coronavirus semble, à priori, avoir réussi dans un contexte légendaire où la lutte contre l'émigration clandestine et les campagnes de sensibilisation, ont regrettablement échoué.
En effet, selon des sources concordantes, depuis l'apparition de la pandémie, les organisateurs des traversées clandestines et les passeurs ont, tout simplement, opté pour le confinement dans toute l'acceptation du terme. D'aucuns s'accordent à dire « qu'en ces temps là, il n'aurait pas été malin de débarquer finalement dans un pays frappé par l'interdiction de circuler et ce, après une traversée clandestine, dangereusement houleuse, dans tous les sens du terme ». Des témoignages similaires ont été formulés par certaines personnes, bien au fait des agissements frauduleux, liés à cette infraction, au palmarès lugubre, qui a fait le buzz sur la toile, ces derniers jours, pour vanter la réussite de certaines traversées clandestines. Désormais, contrairement au début de la dévastatrice pandémie du Covid-19, dans le monde, l'ambiance nocturne sur les plages, en ce début de saison estivale printanière, n'est uniquement pas animée par les quelques indisciplinés adeptes de la pêche artisanale, bravant le confinement sanitaire. Les boat-people à la peinture écaillée, décolorée par la pluie, le soleil et le vent, semblent désormais prêts à lever l'ancre. Selon les mêmes sources, de plus en plus d'inconscients candidats à l'émigration clandestine ont tenté la folle traversée qui s'est estompée dès les premiers jours de l'annonce de la pandémie avant de cesser complètement. Toujours est-il que cette exception qui confirme la règle a annihilé, quelques mois auparavant, avec le confinement général dans la péninsule ibérique, ces traversées et les drames de la mer qui ont endeuillé des dizaines de familles dans cette contrée à l'instar des autres régions du pays.
Notons que les forces de sécurité, tous corps confondus, veillent à travers des dispositifs de surveillance installés, chacun dans sa zone de compétence, tout le long de cette côte. Plusieurs tentatives de traversées ont pu être ainsi avortées depuis la quatrième semaine du mois de juin dernier, indiquent nos sources.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.