Campagne référendaire : le projet d'amendement constitutionnel consacre l'avènement de l'Algérie nouvelle    Amendement constitutionnel : renforcer la liberté de la presse et d'expression    Des peines allégées pour Ouyahia et Youcef Yousfi    «Le sigle FLN doit être restitué au peuple»    Un texte réglementaire pour fusionner les services du cadastre et de la conservation foncière    La liberté dans le respect de l'autre    Macron et l'arabe    L'absence de blessures, principale satisfaction de Bensmaïn    Le Zamalek favorable au report de la demi-finale retour    Les écoliers ont rejoint leurs classes hier    Séisme de Mila: les listes préliminaires des concernés par l'indemnisation élaborées    Les lauréats sont connus    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    ASO Chlef : Deux autres stages au programme    On vous le dit    Gestion des médicaments psychotropes : L'application du décret exécutif reportée    Elle a tenu sa première réunion mardi : La coordination syndicale des musiciens est née    COA : Journée Sports et médias ce samedi    MO Béjaia : AG des actionnaires aujourd'hui    3ème édition du salon du bâtiment et des travaux publics à Constantine: une opportunité de promotion du produit local    Man City : Mauvaise nouvelle pour Fernandinho    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    Les aliments à ne jamais mélanger avec des sodas    Procès de manifestants: Des libérations, des condamnations et des reports    La peur au ventre    Musulmans de France, tous coupables ?    Communication et impérialisme    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    Centre anti-cancer Emir Abdelkader: Plus de 5.000 hospitalisations en huit mois    Réalisées sur les abords d'un oued asséché: Démolition de constructions illicites à Aïn El Turck    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    La CNEP-Banque prête à commercialiser ses produits    Djerad donne le coup d'envoi à partir de Batna    Le bilan poursuit sa hausse en Algérie    Règlement de comptes au FLN    Une journée d'étude sur le droit à l'expression des peuples en lutte pour l'indépendance à Tindouf    Libye: l'ONU relève des signes d'apaisement quant à un règlement définitif de la crise    "La langue maternelle est une langue naturelle que rien ne peut effacer"    Le Sila, vitrine du monde de l'édition en Algérie    Professeur décapité en France: La confrérie alawyya condamne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





US Biskra: Une instabilité chronique
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 22 - 09 - 2020

Les dirigeants de l'US Biskra ont fait certainement partie de la majorité sollicitant l'arrêt définitif du championnat de Ligue 1 2019-2020 sans rétrogradation. Sinon, une autre décision aurait été fatale à leur club, tout comme ceux du NAHD et du NC Magra, les trois derniers du tableau. Avec 13 défaites au compteur, les Biskris se sont avérés les plus faibles des seize pensionnaires de cette prétendue élite et, notamment, la défense la plus perméable, 33 buts encaissés en 21 matches. Seule très maigre consolation, au fameux «indice de performance», ils ont fait mieux que le NAHD et le NCM.
Le secteur offensif, grâce aux buts inscrits face au MCA lors de la 22e journée, a dépassé ceux de l'ASO et du NAHD. Il est évident que lorsqu'une équipe n'obtient pas de bons résultats, les regards se tournent naturellement vers l'entraîneur. A la mi-mars, le coach Nadir Leknaoui avait annoncé sa démission après le match en Coupe d'Algérie (match aller) face au WA Boufarik. En l'absence de Leknaoui, c'est le préparateur physique Boughezoula qui avait assuré l'intérim face au CSC. Hélas, ce fut une déroute (3-0). Les fans ont mis ce revers sur le dos de l'intérimaire, ce qui est manifestement injuste. En effet, il faut souligner que, lors de la phase aller, les joueurs, excédés par la non-régularisation de leurs dûs, n'avaient plus aucune motivation, ce qui s'est répercuté sur leur rendement, les blessures de quelques cadres n'ayant rien arrangé, bien au contraire. De leur côté, les dirigeants ont expliqué que cette situation est due au manque de moyens financiers. Effectivement, ces responsables ont fortement déploré le gel inattendu de la manne provenant du sponsoring avec l'entreprise Sonatrach. Ils ont précisé que leur club devait bénéficier d'une aide de 15 milliards de centimes. Par ailleurs, ils ont reconnu que la wilaya et l'APC ont contribué à alimenter les caisses du club, mais cela est resté insuffisant, les dépenses dépassant largement les rentrées. Hélas, ce n'était pas une nouveauté, car l'USB a déjà connu une situation semblable, qui lui a coûté sa place en Ligue 1 par le passé. Il se trouve que le recrutement hivernal, avec l'arrivée des deux joueurs du CSC, Djâabout et Athmani, s'est avéré insuffisant. Et pourtant, l'équipe dirigée par Nadir Leknaoui possédait tout de même des potentialités. On se souvient que le CRB a été battu deux fois par l'USB, une fois en championnat et une fois en Coupe d'Algérie (8e de finale).
Par la suite, l'USB a été tenue en échec à domicile par le WAB, ce qui n'est guère une surprise étant donné la forme affichée à ce moment-là par le WAB.
En effet, les Boufarikois avaient sorti auparavant le MCO et le MCA. On rappellera qu'au terme des rencontres jouées à l'extérieur, les Biskris avaient raflé la mise à Sidi Bel-Abbès et arraché à un point face au MCO. A domicile, ils ont laissé filer trop de points pour espérer un meilleur classement. Et pourtant, en dépit de la crise financière, les dirigeants sont parvenus à organiser un stage en Tunisie au cours de la deuxième quinzaine de janvier. On se souvient de l'optimisme du manager Abdelkader Tréa : « Je tiens à signaler que le stage a atteint tous les objectifs.
Concernant les recrues Djâabout, Athmani et Mokhtar, ils se sont bien intégrés au sein du groupe et vont nous apporter un plus à l'USB. La direction souhaite un vrai renfort de la part du public lors de la phase retour, pour réussir l'objectif majeur, qui reste le maintient en Ligue 1 ». On se souvient aussi qu'après la victoire en championnat face au CRB, le manager général n'avait pas tari d'éloges, à propos de la barre technique. « Leknaoui est en train de faire du bon travail pour mener l'USB à bon port et il mérite le soutien et le respect des amoureux de l'USB.
Pour notre part, on continuera à soutenir le staff technique peu importe les circonstances ». Hélas, ce n'était pas l'avis des supporters biskris qui, par leur comportement, ont poussé Leknaoui à démissionner. Actuellement, ce technicien se trouve au NAHD où il espère bénéficier de plus de considération.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.