Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    Défilé d'anciens ministres au tribunal de Sidi-M'hamed    Changement attendu dans la fabrication automobile    À l'aune de l'économie de la connaissance    Dans l'attente des 6 000 logements AADL    La guerre de libération "ne s'arrêtera qu'avec la fin de l'occupation marocaine"    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    Le Maroc entrave la démarche de l'UA visant à faire taire les armes en 2020    Belgique: arrestation de plusieurs individus proches du régime marocain impliqués dans une attaque contre des manifestants sahraouis    Le cas de Koukpo et Ngombo réglé    L'EN fin prête    «Les Buffles peuvent se qualifier»    Du nouveau pour la petite enfance    Que faire ?    Même la précarité choisit ses victimes !    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Programme    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Damerdji "favorable" à un retour limité du public    Alliance Assurances lance en exclusivité le premier produit dédié aux startup    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    L'EHU 1er-Novembre prend en charge 70% des malades    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    "Pour une conférence nationale inclusive"    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    Une vie de combat    Quand Yasmina sauve Mohamed !    HENRI TEISSIER, l'archevêque au grand cœur    Bordj Ménaïel : Les 700 logts AADL sans gaz    Une absence et des interrogations    Violation du protocole sanitaire et non-respect du confinement: 12.237 infractions enregistrées du 5 novembre au 1er décembre    CHU d'Oran: 12 nouveaux cas de sida chez les enfants en 11 mois    Diego...    Football - Ligue 1: Oran, Béchar et Chlef, pôles d'attraction    DEVISE ET LOGIQUE DE DIGNITE    Pourquoi un étranger pour évaluer le potentiel de notre domaine minier ?    J'irai me plaindre à mon député !    Le Parlement européen ou l'agenda du chaos !    L'onde et l'escargot    Retour sur la présence de Henri Teissier à Tlemcen: Le président de « Dar Es-Salam » de Birouana n'est plus    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    Le professeur Benbouzid met les points sur les "i"    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouveaux bacheliers: Les préinscriptions, mode d'emploi
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 10 - 2020

Le système de l'enseignement à distance sera probablement reconduit en raison de la persistance de l'épidémie du coronavirus. C'est du moins ce qu'a fait savoir hier Boualem Saïdani, directeur général des enseignements et de la formation supérieure au ministère de l'Enseignement supérieur.
«Les quelque 280.000 nouveaux bacheliers auraient dû rejoindre les amphithéâtres des universités, mais, en raison de la persistance de la pandémie du coronavirus, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a prévu, cette année, de reconduire à plus vaste échelle le système d'enseignement à distance», a-t-il déclaré sur les ondes de la Chaîne 3 de la radio nationale.
Boualem Saïdani soulignera également qu'en même que «l'introduction de ce mode d'enseignement hybride, les inscriptions des nouveaux bacheliers va s'opérer par l'entremise de portes ouvertes, organisées également à distance». Il notera à cet effet que lors des préinscriptions, les étudiants sont appelés à faire un choix minimum parmi six filières et dix, maximum, «de licences à caractère local ou régional».
«C'est à l'issue du traitement de ces fiches de vœux que le ministère déterminera la moyenne minimale ouvrant l'accès à une inscription dans chaque filière», a déclaré M Saïdani en mentionnant, notamment, celles à caractère national, citant la médecine, la chirurgie dentaire et la pharmacie. L'invité de la radio rappelle en outre que l'orientation de chaque bachelier se fera compte tenu de la moyenne obtenue au baccalauréat, mais également en fonction des places pédagogiques offerte par chaque établissement d'enseignement supérieur et enfin de la circonscription géographique où réside l'étudiant.
Le directeur général des enseignements et de la formation supérieure annoncera que dès le 24 octobre sera opérationnelle la plateforme permettant aux futurs universitaires de faire leur préinscription et de déposer leur fiche de vœux dans laquelle, ajoute-t-il, seront hiérarchisés leurs choix.
Il prévient toutefois que si un candidat a obtenu 15 de moyenne et veut se voir verser dans la filière médecine, cela ne veut pas dire que son choix sera retenu. «Il va falloir faire attention au 2ème, au 3ème choix… c'est une question d'offre et de demande », a-t-il insisté en expliquant que toutes les informations seront accessibles en ligne du 15 au 25 octobre et que l'introduction des préinscriptions aura lieu du 24 octobre au 5 novembre, période après laquelle seront immédiatement communiquées les affectations des nouveaux bacheliers.
La 3ème phase, ajoute le même responsable, sera réservée aux cas particuliers, notamment lorsqu'un bachelier n'a pu avoir une réponse à aucun de ses choix et enfin la phase 4ème, prévue du 8 au 18 novembre, sera celle des inscriptions définitives des nouveaux bacheliers. Enfin, M. Saïdani annonce que 26 nouvelles offres de formation ont été ouvertes pour les nouveaux bacheliers, citant pêle-mêle les filières d'ingénierie mécanique, d'électrotechnique, de génie mécanique et d'agriculture saharienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.