Le RND condamne vigoureusement la résolution du Parlement européen sur les droits de l'homme en Algérie    Décès du Moudjahid Said Bouhadja: l'Amenokal de l'Ahaggar présente ses condoléances    Liverpool : Les Reds placent deux internationaux sur la liste des transferts    Elections du Conseil de la Fifa : Zetchi s'attend à "une rude concurrence"    Championnat d'Afrique d'Aviron en salle: L'Algérie participe avec 11 athlètes    Pluies orageuses sur plusieurs wilayas à partir de vendredi en fin de journée    Coronavirus: 1058 nouveaux cas, 612 guérisons et 20 décès ces dernières 24 en Algérie    Le Commandant de la Gendarmerie en visite au 4ème Commandement régional de Ouargla    France. Les archives cadenassées de la guerre d'Algérie.    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    Ligue des champions: le CRB et le MCA pour démarrer du bon pied    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Entre avancées et entraves    Saïd Bouhadja n'est plus    Des journalistes créent une association nationale de soutien avec le peuple sahraoui    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    "La sécurité, c'est mieux !"    De nombreux établissements scolaires paralysés    Kaboré en tête des résultats partiels    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouira: Apprendre à reconnaître les «fake news»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 27 - 10 - 2020

Une formation sur les « fake news » a été programmée au profit des journalistes au niveau du siège de la direction d'Algérie Télécom. La formation s'est déroulée pendant 3 jours consécutifs. Ainsi, nous saurons que le procédé des informations (deep fakes) comporte des conséquences néfastes visant à dénaturer la notoriété de personnes publiques, hommes politiques et de culture, et à attenter à leur vie privée. Par visioconférence, nous avons assisté à des interventions sur le thème des « fake news » et quelles sont les dispositions pour parer à ses dangers. Il a été fait cas de l'impérieuse nécessité d'instaurer un cadre repère pour contrer cette forme d'extrémisme conçue pour attenter à la souveraineté et à la stabilité des Etats. Tout le processus des points essentiels qui permettent de cerner la donne des fake news et de les décortiquer a été présenté de manière remarquable par Mme Samiya Ayish, experte chez Google qui est une entreprise américaine de services technologiques et en même temps le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde. L'experte a expliqué aux journalistes présents via visioconférence qu'il y a 4 points essentiels à se documenter sur une fake news. Il faudra d'abord identifier la source de cette information, puis la date de sa parution, le site dans lequel elle est parue et, enfin, d'être persuadé de la véritable intention de cette information et situer le contexte géographique dans lequel elle a été localisée. Toutes ces étapes d'identification doivent être effectuées par le biais des moteurs de recherche tels que : Invid, Google, Yandex, TinTay et Youtube Data Viewer. Comme c'est devenu courant que les fake news sont relayées par les réseaux sociaux à travers leur si nombreux relais dont la fiabilité est carrément inexistante. C'est ainsi que sont diffusées des informations erronées qui arrivent malheureusement à affecter et à déstabiliser la presse constitutionnelle. En observant également que l'on accorde beaucoup d'intérêt aux publications fausses qui portent un coup fatal à la crédibilité de l'information et son rôle de déclencheur. Pourtant le recours à des instruments illégaux, qui affectent la crédibilité des médias, doit être durement réprimé. Notamment quand il s'agit de fausses informations qui concernent principalement la déstabilisation des sociétés et créent des atteintes au profit d'agendas étrangers. Cette formation dédiée aux journalistes sur les dangers des fake news a été instructive à plus d'un titre.
Spécialement pour ce qui est d'acquérir les procédés qui permettent de lutter contre les fake news et leurs mauvaises influences. Car, manipuler la réalité est très dangereux. Bien qu'il a été démontré que les fake news (fausses informations) ont été favorisées essentiellement par la rétention de l'information, cependant, il existe des dispositifs pour les contrer et prévenir leurs menaces. Par contre, des pays vulnérables risquent d'en pâtir.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.