SADEG Bologhine : Presque 5 milliards DA de factures impayées    Bouira : Les structures sportives se dégradent    Arsenal - Wilshere : "Özil ? C'est une honte"    Prévention contre la pandémie dans les établissements scolaires à Biskra : Aucun élève n'est atteint de la Covid-19    Haïzer (Bouira) : Dysfonctionnements à la polyclinique    Violences contre les femmes : 96 affaires traitées depuis janvier à Tizi Ouzou    Man City : Mahrez et ses coéquipiers assurés de terminer premiers de leur groupe    7 conseils pour dormir plus rapidement    Combat «Don quichotien» ?    Indifférence aux prix    Protéger les enfants travailleurs durant la pandémie    USM Bel-Abbès: Dans l'attente de solutions miracles    USM Alger: Ne pas tout remettre en question    WA Tlemcen: Garder les pieds sur terre    Quand s'endetter rapporte    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    Procès de Karim Tabbou : verdict le 07 décembre    NI OFFRE NI DEMANDE    oeuvres sociales de l'Education: Une prime pour le personnel infecté par la Covid-19    Khenchela: L'ancien et l'actuel directeurs de la CCLS écroués pour corruption    Henri Teissier, l'ancien archevêque d'Alger, est décédé    Devant être la rampe de lancement du développement national durable: l'école algérienne doit revoir sa copie (5ème partie)    Belmadi dénonce    953 nouveaux cas en Algérie    Deux terroristes abattus au cours d'un accrochage    Le président Tebboune annonce son retour    Monseigneur Henri Teissier tire sa dernière révérence    Résolution du PE : l'Union parlementaire africaine condamne l'ingérence dans les affaires intérieures de l'Algérie    El-Guerguerat : les parlementaires suisses réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Ait Ali Braham examine les opportunités d'investissement avec POWERCHINA    Henri Teissier était profondément attaché à l'Algérie et avait une grande estime pour son peuple    Le gouvernement sahraoui réagit aux déclarations "contradictoires" d'El Othmani    LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Prolongement du confinement partiel dans 34 wilayas    Opep+ : poursuite des consultations pour un consensus adapté au marché pétrolier    TIZI-OUZOU : L'ENIEM annonce un arrêt technique de l'activité    PROCES DE KARIM TABOU : Le verdict sera rendu le 7 décembre    CONSEIL NATIONAL DES DROITS DE L'HOMME (CNDH) : Lazhari critique la résolution du parlement européen    En Afrique, le paludisme tue bien plus que la Covid-19    Joe Biden invité à un sommet de l'Otan après sa prise de fonction    Le cerveau de l'attaque de Ghazni tué par l'armée    "Ce conflit résulte d'un dérèglement des rapports politiques entre l'état fédéral et les régions"    La vente des billets à partir de demain    Cinq ans de prison pour Sellal et Ouyahia    Le documentaire Objectif Hirak primé en Inde    Lancement du mois virtuel des arts plastiques    Causes et conséquences des luttes historiques depuis l'indépendance    Les Gilets Jaunes, le Hirak et l'enjeu de la démocratie    DROITURE ET BONNE FOI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tribunal de Tipasa: Le procès de l'ex-wali d'Alger Zoukh reporté au 17 novembre
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 10 - 2020

Le tribunal de première instance de Tipasa a prononcé mardi le report au 17 novembre prochain du procès de l'ex-wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, accusé dans deux affaires de corruption distinctes.
Ce report a été décidé à la demande de la défense de l'accusé qui a motivé sa requête par le besoin de bien se préparer pour le procès, selon l'un des avocats de Zoukh.
Abdelkader Zoukh, dont le procès se déroule au tribunal de Tipasa conformément à la procédure de privilège de juridiction, est poursuivi dans trois affaires de corruption distinctes.
Le procès de la première affaire avait été reporté, la semaine dernière, au 3 novembre prochain.
Outre l'accusé principal Abdelkader Zoukh, sont également cité à comparaître dans la première affaire 11 témoins, dont l'ancien ministre Abdelghani Zaalane, en détention dans le cadre d'une autre affaire, et Mahieddine, Rachid, Billal et Hamid Tahkout.
L'ex-wali d'Alger est poursuivi dans cette affaire pour «octroi délibéré d'indus privilèges à autrui lors de la passation de marché en violation des dispositions législatives et réglementaires», «dilapidation de deniers publics et abus de fonction par un agent public en violation de la loi», «conflit d'intérêt» et «octroi de franchises et d'abattements d'impôts et de taxes sans autorisation légale». La deuxième affaire dans laquelle est poursuivi Zoukh en tant que principal accusé et où Ali Haddad, détenu pour d'autres affaires, comparait en tant que témoin aux côtés d'autres parties, est liée à «l'octroi d'indus avantages et à l'abus de fonction», selon l'arrêt de renvoi.
L'ex-wali d'Alger est poursuivi dans l'affaire qui a été reportée au 3 novembre prochain dans laquelle comparaîtra l'ex-Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel, en tant que témoin, pour «dilapidation délibérée de deniers publiques, par un fonctionnaire», «utilisation illégale de biens et deniers publiques qui lui ont été confiés de par sa fonction», «abus de fonction et violation des lois et règlements dans le but d'obtention d'avantages pour un tiers». Les procédures de privilège de juridiction consacrées par la loi prévoient le déroulement du procès de l'accusé Abdelkader Zoukh, en tant qu'ex responsable, dans un tribunal en dehors du territoire où il exerçait. Les faits se sont déroulés à Alger où il occupait le poste de wali.
Le président du tribunal correctionnel a exigé de la défense de l'accusé une bonne préparation pour le procès des trois affaires suscitées, annonçant qu'il ne sera pas reporté une nouvelle fois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.