JM Oran-2022: prise en charge par le MJS des programmes de préparation de 325 athlètes    Manchester City: Elu homme du match, Mahrez buteur face à Wolverhampton (Vidéo)    Ces habitudes nocturnes qui vous font prendre du poids    Man City : Guardiola ne tarit pas d'éloges à l'égard de Mahrez : "Il est exceptionnel"    Radiothérapie: de nouveaux centres prochainement à travers plusieurs wilayas    Indispensable neutralité    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    Le chantier des 120 logements LSP d'Arzew à l'arrêt depuis 16 ans: Protestation des souscripteurs devant la direction du logement    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    Renforcement des capacités digitales dans l'enseignement supérieur: Lancement officiel hier du projet européen [email protected]    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Personne n'est à l'abri tant que le monde entier ne l'est pas    Ministère de l'Industrie pharmaceutique: Dernières retouches avant la fabrication du vaccin «Spoutnik V»    La brindille que tu méprises t'éborgnera    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    Le président Tebboune appelle au changement des mentalités et met en garde contre la contre-révolution    "Les revendications du Hirak populaire authentique atisfaites, pour la plupart"    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    Alliance Assurances se dote d'un nouveau siège régional à Blida    Le Siol d'Alger revient après plusieurs reports    Déstockage d'importantes quantités    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    Macron reconnait la torture et l'assassinat d'Ali Boumendjel par l'armée coloniale    Tout est sous contrôle    10.000 logements à la clé    Une femme égorgée à son domicile    Une Fédération pour les énergies renouvelables    La 2A devient GIG-Algeria    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    Digital Gate International Film Festival: le court métrage algérien "Mania" primé    Les clubs algériens dans la tourmente    ONU: le Polisario dénonce la description "ambiguë" et "incohérente" de la situation au Sahara occidental    PM Lesotho: "Nous poursuivrons la lutte pour libérer le peuple sahraoui du colonialisme"    Bechar: enregistrement audio de chansons et musiques du patrimoine Korandji    Quinze associations font front commun contre la normalisation    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Le principal opposant retire sa candidature    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DEFERLANTES
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 11 - 2020

En voilà une autre ! Décapante, elle étourdit l'attention en ces temps de terrible pandémie en rabaissant les hautes prétentions existentielles pour que l'on se rende compte qu'en définitive la consistance du terrien ne tient qu'à peu de choses. La Nouvelle-Zélande vient de déclarer la guerre à l'invasion de la défécation humaine envahissante sur son territoire en la considérant comme prioritaire. Alors que le monde entier a les yeux braqués sur les ravages que provoque le coronavirus, les Néozélandais pointent leur index sur un sujet qu'ils ne considèrent pas comme anodin et en font une préoccupation essentielle pour leur tourisme. Le sans-gêne des touristes a atteint son apogée jusqu'à imposer un vrai problème politique, si délicat que l'on ne sait plus où donner de la tête.
De par leur éloignement, on peut supposer qu'ils vivent sur une autre planète et si ce ne sont que les échos du rugby et du mouton qui nous parviennent de temps à autre, nous pouvons être enclins à penser que leur pays n'est qu'une comète perdue dans la galaxie. Cet égarement de la pensée n'est pas faire insulte à un peuple courageux et laborieux, bien au contraire. Déclarer la guerre aux cacas envahissants des visiteurs étrangers qui prennent leurs aises où bon leur semble a une dimension humaine qui doit ramener nos pieds sur terre et rappelle aussi à tous les hommes, quels que soient leurs statures et leurs poids dans la vie, qu'ils ont l'obligation impérative de se courber pour obéir à un exercice fondamental les rendant tous égaux devant la nature impartiale. Aucune distinction ni faveur ne sont permises et le Congolais comme l'Haïtien ou le Norvégien comme le Suisse ne peuvent à jamais se départir de l'obligation d'un exercice imparable en pliant les genoux. Le rendu biologique ne tient jamais compte de la couleur de la peau ni de celle du pantalon.
Les dégâts de la déferlante de la pandémie a une accointance tout à fait concordante avec l'objet du souci immédiat des autorités néozélandaises. Les deux ramènent l'espèce humaine à sa naturelle dimension. Sauf que pour les deux les raisons pour l'obligation de se confiner ne sont pas les mêmes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.