Real Madrid: Zidane positif à la Covid-19    La Roma sanctionné par une défaite sur tapis vert    Real : Un coach argentin en cas de départ de Zidane ?    Boudjemaa Boushaba, nouveau directeur de l'Education de la wilaya de Sétif    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JSK - Youcef Bouzidi nouvel entraîneur: Retour à la case départ !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 30 - 11 - 2020

Coup de tonnerre à la JSK qui a mal entamé la reprise du championnat. Premier accroc à domicile et premier limogeage. Celui de l'entraîneur tunisien Yamen Zelfani qui n'a finalement tenu qu'un seul match. Là, les dirigeants kabyles ont commis l'erreur de maintenir leur désormais ex-coach, alors qu'il ne disposait pas du diplôme requis. Le risque a engendré des conséquences et des répercussions d'où cette mésentente entre Zelfani et Kamel Abdeslam, le directeur sportif, censés collaborer ensemble dans l'intérêt du club. Aussi, un bras de fer entre le directeur sportif et son président Cherif Mellal se profile à l'horizon.
Certains reprochent à l'actuel président de prendre des décisions unilatérales, alors que d'autres avouent que Cherif Mellal est mal conseillé. Entre les deux hypothèses, c'est la JSK qui en paye les frais. A notre avis, il y a eu mauvaise gestion technique de l'équipe. On ne change pas du jour au lendemain la philosophie du club. En effet, la JSK a besoin de joueurs confirmés pour maintenir la cadence. «Ce n'est pas le fait d'accéder au sommet qui est difficile, mais c'est de se maintenir», a-t-on coutume de dire. Dans l'entourage du club, on estime que la direction ne s'est pas donné les moyens de sa politique.
Là, Cherif Mellal, ses conseillers et ses proches collaborateurs ont péché dans l'opération du recrutement avec l'arrivée de joueurs inconnus au bataillon n'ayant aucun vécu dans le haut niveau. Quatre titulaires indiscutables ont préféré aller vers d'autres cieux. Il s'agit des Saâdou, Addadi, Belaïli et Belgherbi ont signé respectivement au MCA, l'ASAM et l'USMBA sans compter Renai qui a atterri à l'USB. Ces joueurs, dont l'influence de jeu dans leur équipe n'est pas à décrire, n'ont pas été remplacés, sur le plan qualitatif. Ce déficit technique pourrait être à l'origine d'autres éventuelles contre-performances qui pourraient dévier la formation du Djurdjura de ses objectifs.
Ce n'est pas avec des joueurs issus de la DNA que la JSK pourrait retrouver sa verve même s'il ya un nivellement de valeurs dans certaines circonstances. Pour un championnat à 38 rencontres, c'est un risque réel.
Là, Mouloud Iboud, l'ancien joueur, aurait pu, par son expérience, imposé ses idées et débattre ces choix dans l'intérêt de l'équipe. En somme, le nul concédé à Tizi-Ouzou face au CABBA, pourtant miné par une crise interne, est venu à un mauvais moment et à la veille de son prochain déplacement chez le MCO. A moins que le nouvel entraîneur Youcef Bouzidi parvient à provoquer le fameux déclic psychologique. A propos du changement de staff technique, nombreux sont ceux qui ont été surpris par le temps record entre le limogeage de Zelfani, les contacts, les négociations et la signature de Youcef Bouzidi. Y a-t-il eu une réunion entre les différentes parties pour d'abord déterminer les critères du nouvel entraîneur par rapport à la situation du club ? Nous en doutons, car selon certaines rumeurs, c'est Kamel Abdeslam qui aurait été derrière le retour de Bouzidi à la barre technique des «Canaris». En tout cas, les supporters de la JSK ont déjà commencé à monter au créneau pour décrier la mauvaise gestion des dirigeants. Ces derniers, face au mur, sont interpellés pour trouver les solutions nécessaires afin de permettre à la formation kabyle de confirmer son statut de prétendant au titre de champion et surtout de réussir une meilleure représentativité du football national en coupe de la CAF.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.