Alejandro Gomez n'est plus un joueur de Bergame    Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    La directrice des médias limogée    Le juge menace de "quitter son corps"    Cafouillage paralysant    L'automobile tente une "reprise" sur une pente raide    Intouchable Bouteflika jusqu'à quand?    L'ambassadrice de Turquie rend visite au Soir d'Algérie    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    Le RND émet quelques réserves    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Le mystère des actionnaires    «Le Cameroun est sur la bonne voie»    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    Racines grasses et tiges sèches, deux fois plus d'entretien !    Un élève agresse le directeur dans son bureau    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    Djerad somme les Douanes à faire plus contre la corruption    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    La clé de tous les soucis    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    "On voit le bateau couler et on ne fait rien"    L'Etat attaché à la moralisation de l'action politique    "Une dérobade historiquement indigne"    Charfi répond aux «petits» partis    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 05 - 12 - 2020

Le Syndicat national des directeurs des écoles primaires (SNAPED) a décidé d'organiser des rassemblements au niveau national, près des directions d'éducation, à travers les wilayas du pays, pour lundi prochain, pour dénoncer les mauvaises conditions de travail notamment dans ce contexte épidémiologique de Covid-19. Mais également pour réclamer surtout la « libération » des écoles primaires de la gestion de la commune. Dans un communiqué rendu public jeudi dernier, le SNAPED s'est insurgé contre l'absence presque totale des moyens les plus élémentaires permettant l'application du protocole sanitaire de prévention contre le Covid-19. Et surtout l'absence quasi totale des collectivités locales censées fournir les moyens nécessaires aux écoles pour faire face à la propagation du virus. Une situation qui a suscité « l'effervescence dans le milieu scolaire, notamment après l'apparition de cas de contamination parmi le personnel éducatif et des élèves, sans qu'il y ait par la suite un suivi ou une prise en charge de la part des autorités concernées », notent les rédacteurs du communiqué.
En ce qui concerne le plan pédagogique exceptionnel, les directeurs ont estimé qu'il a été conçu d'une façon aléatoire et parfois contradictoire, sans aucune vision logique permettant sa mise en œuvre sur le terrain. Le syndicat des directeurs a dénoncé énergiquement l'attitude de certains responsables locaux qui ont malmené des directeurs d'établissements, parfois par des violences verbales et physiques. Le SNAPED a également dénoncé le caractère autoritaire et le comportement des directeurs des directions d'éducation et des inspecteurs. Ainsi que la violation des lois et règlements portant organisation des relations de travail de tous les corps de l'administration et de l'éducation.
Les directeurs des écoles primaires insistent sur la nécessité de retirer la gestion des écoles primaires des communes et les rattacher aux directions de l'éducation de wilaya. Ils revendiquent « la valorisation de la fonction et le statut de directeur d'école du point de vue de classification et valorisation des primes ».
Le syndicat exige l'assainissement de la situation des logements d'astreinte et l'affectation des agents d'administration qualifiés. De même les directeurs des écoles primaires ne veulent plus se charger de la vente des livres scolaires. Ils réclament par ailleurs le droit à la retraite anticipée. Le SNADEP s'est dit « écœuré » compte tenu de l'indifférence affichée par la tutelle et dénonce le désengagement du ministère de l'Education quant aux revendications réclamées depuis des mois par la corporation des directeurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.