Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    Sahara occidental: une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Manchester United: l'inquiétude de Solskjaer    Assassinat de Ali Tounsi: la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    Covid-19: six nouveaux cas du variant britannique découverts en Algérie    Les acquis de la cause sahraouie poussent le Maroc à des décisions "irresponsables"    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Rupture des relations avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat: la correspondance de Bourita trahit une réaction émotive de la diplomatie marocaine    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Le Président Tebboune reçoit les dirigeants de trois partis politiques    L'ambassade de France s'explique    Tebboune : la menace technocratique    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    Huiles de table - Communiqué de Cevital    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Mahrez, étincelant    Améliorer d'abord les conditions de vie    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    "Les élections ne sont pas une priorité"    Beldjoud préside l'installation du wali    Hirak, l'heure des clarifications    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    La disette de Suarez inquiète    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    Les Palestiniens veulent une enquête «urgente»    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    La mafia du foncier dénoncée    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    Varane, signature imminente?    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 01 - 2021

  L'Union nationale des personnels de l'éducation et de la formation (Unpef) cautionne «le projet» portant création de 30.000 postes budgétaires au profit du secteur de l'Education.
Une décision qui a été approuvée par le gouvernement récemment. Il s'agit en fait d'un nouveau plan adopté par le ministère du Travail qui repose sur la régularisation définitive de la situation des titulaires de contrats de pré-emploi sur une période s'étalant sur deux ans et demi. Et ce, avec la levée du gel sur 75.000 postes budgétaires dont 30.000 destinés au secteur de l'éducation.
Selon le porte-parole de l'UNPEF, Abdelwahab Lamri Zegar, les titulaires de contrats de pré-emploi devront être recrutés en tant que surveillants, notamment dans les écoles primaires, dans le secteur de l'éducation, comme première étape. Sachant, affirme-t-il, que le secteur de l'éducation souffre d'un déficit en personnel administratif à travers plusieurs établissements et à travers plusieurs wilayas du pays, notamment dans les écoles primaires. Souvent, dit-il, les directeurs des écoles et des enseignants assurent plusieurs tâches à la place des surveillants et des surveillants généraux en raison du manque d'effectifs. Pourtant, tout le monde sait que les surveillants sont recrutés justement pour encadrer les élèves dans les trois paliers au sein de l'établissement scolaire. Et ce, dès l'entrée des élèves jusqu'à leur sortie de l'établissement. Ils ont plusieurs tâches à effectuer, ils sont chargés de faire des rondes de surveillance dans les couloirs et les lieux de récréation lors des pauses. Et d'accompagner les élèves à la cantine scolaire et aux sanitaires (écoles primaires) ainsi qu'à l'administration si c'est nécessaire.
Pour l'Unpef, le recrutement dans le cadre du pré-emploi est une bonne chose s'il s'avère bien évidemment effectif, «espérons qu'il ne s'agit pas d'un simple fait d'annonce», selon l'Unpef qui souligne que l'idéal est de revoir le statut particulier pour régler ce genre de dysfonctionnements parmi les effectifs et la création du poste de surveillant dans les établissements, qui ne figure pas aujourd'hui dans le statut.
Lors de la réunion tenue avant-hier par vidéo conférence, l'Unpef s'est arrêtée sur quelques points réglementaires (règlement intérieur) en débattant une série de revendications et de propositions, déjà mises sur la table des discussions lors de la précédente réunion tenue au début du mois en cours.
Justement, en matière de recrutement l'Unpef exige l'ouverture de postes budgétaires au profit des enseignants formés à l'ENS, et ce, pour combler le déficit et pour assurer un enseignement de qualité. Le syndicat réclame encore et toujours la réduction du volume horaire et des séances d'enseignement pour réduire la pression sur les élèves en cette conjoncture particulière. Et marque son refus concernant l'enseignement les samedis. L'Unpef continue d'exiger la libération des écoles primaires de la gestion des groupes locaux. Et appelle à accélérer le renouvellement des instances syndicales afin de renouveler, dans la foulée, les commissions des œuvres sociales ou bien prolonger exceptionnellement le mandat de ladite commission jusqu'au 31 mars 2021.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.