Les partis politiques s'y préparent    Les efforts de l'Etat nécessitent une contribution des différents partenaires    Le bilan s'alourdit à sept victimes    Abrégée et interdite aux femmes et aux enfants    130 nouveaux cas confirmés, 03 morts et 118 guérisons    C'était un certain 08 mars 2007    La fabrique des mensonges!    Un projet énergétique enfin débloqué    Un webinaire international organisé mercredi    Le président Tebboune présente ses condoléances    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Ramos a trois semaines pour trancher    Brèves Omnisports    Une campagne prématurée    Le nouveau Code électoral adopté    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    Un réseau de narcotrafiquants démantelé    La mairie de Mizrana fermée    Les propriétaires réinvestissent la rue    Les armes de la cyberguerre    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    «Le vieux renard» revient à bouzeguène    Le double combat de la femme algérienne    L'Atlético Madrid prépare son offre pour André Silva    Sabri Boukadoum en visite au Togo    Chlef: inhumation des victimes de la crue de l'Oued Meknassa    Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Entrepreneuriat féminin: un concours pour valoriser les femmes créatrices de richesse    CAN-2021 (U17) : "L'EN attend toujours l'autorisation pour s'envoler au Maroc"    Pour un manifeste des femmes algériennes    La militante sultana khaya victime d'une tentative d'élimination physique    Futur parti pour une majorité présidentielle?    Le Président Tebboune présente ses condoléances à son homologue sahraoui suite au décès de sa mère    Barça : Messi a voté pour l'élection du nouveau président    Ligue 1 CRB-CSC : le Chabab pour renouer avec la victoire    Que faire face aux faux tests PCR ?    Trois sur trois pour les Sud-Africains    «Le dialogue est incontournable»    L'heure du bilan    Actuculte    Scènes de guérilla urbaine après l'arrestation d'un opposant    Au moins 90 morts dans des combats à Marib    Mechichi tente l'apaisement    Sur un total de 10.200 sociétés inscrites au CNRC: 5.113 sociétés ont déposé leurs comptes sociaux au 31 décembre 2020    Tlemcen - Formation : tourisme, hôtellerie et restauration font recette    Les cours du pétrole au plus haut en près de 2 ans    Le «tintamarre» Yasmina Khadra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour 220.000 entreprises de l'ANSEJ: Dettes rééchelonnées et pénalités effacées
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 01 - 2021

Le directeur général de l'Agence nationale d'appui et de développement de l'entrepreneuriat (ANADE, ex-ANSEJ), a annoncé hier le lancement de procédures de rééchelonnement des dettes pour quelque 220.000 entreprises en difficulté.
Mohamed Cherif Bououd, qui était l'invité de la radio Chaîne 1, a indiqué qu'environ 220.000 micro-entreprises en difficultés ont été dénombrées, depuis 2011, précisant que de nouvelles procédures seront mises en place visant à rééchelonner les dettes de ces entreprises et à effacer toutes les pénalités de retard pour leur permettre de redémarrer leurs activités.
Le DG de l'ANADE a fait état d'une « évaluation menée, en juin dernier, à l'époque de l'ex-ANSEJ, ayant conclu qu'environ 80% des dettes dues par les micro-entreprises depuis la création de l'Agence en 1997 et jusqu'à 2010 a été payées vis-à-vis des banques, alors qu'elle atteignait ou parfois dépassait 100% envers l'Agence».
«Cependant, depuis 2011, et après avoir déterminé la contribution personnelle entre 1 et 2%, et jusqu'en juin 2020, environ 70% des entités (environ 220.000) sont confrontées à des difficultés de remboursement de leurs dettes», a-t-il précisé. Selon lui, le montant de ces dettes s'élève à 172 milliards de dinars», ajoutant que cette situation est le «résultat d'une décision politique irréfléchie».
Pour régulariser la situation de ces micro-entreprises, le DG de l'ANADE a annoncé que des mesures avaient été prises, outre le rééchelonnement des dettes et l'annulation de toutes les pénalités et autres amendes résultant du retard de remboursement, pour la mise en place de mécanismes de relance des activités de ces micro-entreprises dans leur environnement, en activant l'article 87 de la loi sur les marchés publics, qui prévoit de réserver 20% de la commande publique à ces entreprises lorsque celles-ci ont les compétences pour fournir les services demandés.
Il a également expliqué que l'évaluation menée par l'ex-ANSEJ a également conclu la nécessité de révision des nombreuses procédures et mécanismes concernant le soutien, la facilitation et l'accompagnement des jeunes porteurs de projets afin de créer leurs entreprises, ajoutant que parmi les mécanismes figure la restructuration de l'Agence d'abord par le changement de son intitulé qui lui attribue de nouvelles tâches.
D'autres mesures concernent l'abandon de la condition de chômage afin d'ouvrir la voie à tout jeune porteur de projet de pouvoir inscrire son entreprise dans le cadre de l'ANADE.
L'évaluation a également conclu au lancement d'une «carte nationale d'activités» qui comprend le décompte de tous les besoins et compétences disponibles, puis l'accompagnement des jeunes, à plusieurs niveaux, pour la création d'entreprises pérennes et à valeur ajoutée.
Il a précisé que l'objectif de tout ce processus est la création d'un million de micro-entreprises d'ici 2024, à raison de 500.000 établissements par an, selon une nouvelle approche économique visant à attirer tous les jeunes porteurs de projets, quels que soient leur statut et leur localisation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.