Goudjil confirmé dans son poste    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Mandat d'arrêt international contre le principal responsable    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Benbouzid annonce la réception de nouveaux lots    Plusieurs opérations menées en une semaine    Création du syndicat maghrébin des journalistes : L'exclusion des professionnels sahraouis dénoncée    Borussia M'gladbach-Man City : Bensebaini titulaire. Mahrez sur le banc    CAN-2021 (U17): l'Algérie dans le groupe B avec le Nigeria    Mouloud Mammeri, héritage et transmission    Une club de Serie A négocie avec Maurizio Sarri    Evolution stylistique et technologique    De l'essence synthétique selon Porsche    Le groupe Toyota en tête du classement    Terrain du Hirak    La prison se charge des convictions !    Le Brent renoue avec des niveaux d'avant la crise    Le Chabab sans attaquants face à Mamelodi Sundowns    Benamar Mellal, l'atout des Hamraoua    Bouakaz appelle à la «mobilisation générale»    Les flammes de la passion    "Le pays ne peut supporter d'autres échecs"    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    Peugeot Landtrek, l'héritier des 404 et 504 pick-up, est né    Saisie de quelque 2 kg de kif traité    Sanitaires «privatisés»    Prenez soin de vous... mangez de la soupe !    Légumes grillés au citron et à la coriandre    Le Plan d'action du gouvernement adopté par le CNT    EN QUÊTE D'ALGER    L'impossible quadrature du losange qui tourne en rond sans même les images de Perseverance !    Meriem Akroun, ou quand la volonté transcende le handicap    La "French touch" en deuil    Des associations appellent à la réouverture des espaces culturels    Le manga algérien au cœur du débat    SOUVENIRS, SOUVENIRS, C'ETAIT IL Y A CINQUANTE ANS ...    SKAF : L'affaire des U21 fait polémique    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Début de la vente des vignettes automobile à partir du 1er mars    Mourad Preure, expert en pétrole: «Nos gisements sont surexploités»    Le ministre du Travail: Vers une intégration massive des jeunes du pré-emploi    Après avoir reçu la première dose il y a 21 jours: La deuxième phase de vaccination contre la Covid-19 lancée    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Les mises en garde de Belhimer    Vers plus de députés à l'APN    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ancien chargé de mission à la présidence: Laagab répond à ses détracteurs
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 01 - 2021

Dans une mise point publiée mardi dans ‘Le Quotidien d'Oran', l'ancien chargé de mission auprès du président de la République, Mohamed Laagab, a apporté une réponse à ce qu'il a qualifié de «campagne de dénigrement» dont il fait l'objet depuis son départ d'El Mouradia. En effet, à l‘adresse de ses détracteurs, Mohamed Laagab, après près de six mois de son départ de la présidence, explique dans sa lettre, que «par fidélité et engagement en faveur du programme de réformes multidimensionnelles du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, «que je soutiens et continue à soutenir par loyauté, quel que soit mon poste ou ma position», écrit-il dans sa mise au point, «je suis dans mon droit légitime de défendre mon honneur et mon nationalisme, et je le ferai jusqu'au bout», souligne-t-il.
Certains sites et pages sur les réseaux sociaux ont mené «une campagne enragée contre ma personne», écrit Mohamed Laagab, dans le «but évident de nuire à ma personne et à ma réputation, en distillant de fausses et trompeuses informations». «Une association inconnue et sans accréditation m'a accusé d'avoir dévié de la ligne nationale et appelé à la liquidation physique, et pis encore, le communiqué de cette association illégale a été repris par certains sites de la presse électronique, au mépris total des règles élémentaires du journalisme et du professionnalisme», dénonce l'ancien chargé de mission à la présidence.
«J'ai d'abord voulu m'élever au-dessus de cette basse manœuvre en ne répondant pas aux allégations de cette association, mais atteint dans mon honneur et mon nationalisme, je me suis vu contraint de me défendre, et je me battrai jusqu'au bout », écrit-il dans sa mise au point. Toujours à l'adresse de ses détracteurs, Mohamed Laagab souligne que «le but de cette campagne sordide contre ma personne est de me pousser à dire du mal de l'Etat algérien, ses institutions et ses symboles, avec à leur tête le président de la République, ils se trompent lourdement et ils peuvent attendre longtemps», rétorque-t-il. Dans sa lettre, Mohamed Laagab, fait valoir son droit à défendre son honneur et celui de sa famille : «je dénoncerai tous ceux qui ont mené cette campagne sordide contre ma personne après le retour au pays du président de la République, guéri et en bonne santé, pour parachever son projet national». Et de conclure : « je fais porter l'entière responsabilité aux auteurs de cette campagne de dénigrement contre ma personne, s'il m'arrivait un malheur à moi ou à ma famille».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.