Goudjil confirmé dans son poste    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Mandat d'arrêt international contre le principal responsable    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Benbouzid annonce la réception de nouveaux lots    Plusieurs opérations menées en une semaine    Création du syndicat maghrébin des journalistes : L'exclusion des professionnels sahraouis dénoncée    Borussia M'gladbach-Man City : Bensebaini titulaire. Mahrez sur le banc    CAN-2021 (U17): l'Algérie dans le groupe B avec le Nigeria    Mouloud Mammeri, héritage et transmission    Une club de Serie A négocie avec Maurizio Sarri    Evolution stylistique et technologique    De l'essence synthétique selon Porsche    Le groupe Toyota en tête du classement    Terrain du Hirak    La prison se charge des convictions !    Le Brent renoue avec des niveaux d'avant la crise    Le Chabab sans attaquants face à Mamelodi Sundowns    Benamar Mellal, l'atout des Hamraoua    Bouakaz appelle à la «mobilisation générale»    Les flammes de la passion    "Le pays ne peut supporter d'autres échecs"    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    Peugeot Landtrek, l'héritier des 404 et 504 pick-up, est né    Saisie de quelque 2 kg de kif traité    Sanitaires «privatisés»    Prenez soin de vous... mangez de la soupe !    Légumes grillés au citron et à la coriandre    Le Plan d'action du gouvernement adopté par le CNT    EN QUÊTE D'ALGER    L'impossible quadrature du losange qui tourne en rond sans même les images de Perseverance !    Meriem Akroun, ou quand la volonté transcende le handicap    La "French touch" en deuil    Des associations appellent à la réouverture des espaces culturels    Le manga algérien au cœur du débat    SOUVENIRS, SOUVENIRS, C'ETAIT IL Y A CINQUANTE ANS ...    SKAF : L'affaire des U21 fait polémique    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Début de la vente des vignettes automobile à partir du 1er mars    Mourad Preure, expert en pétrole: «Nos gisements sont surexploités»    Le ministre du Travail: Vers une intégration massive des jeunes du pré-emploi    Après avoir reçu la première dose il y a 21 jours: La deuxième phase de vaccination contre la Covid-19 lancée    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Les mises en garde de Belhimer    Vers plus de députés à l'APN    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour booster la filière des agrumes à Misserghine: Vers l'exploitation des sources d'eau dans l'irrigation
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 01 - 2021

  Afin de faire face au problème de manque d'eau et de booster la filière des agrumes, notamment au lieu-dit ‘la Vierge' dans la commune de Misserghine, une fiche technique pour recenser et exploiter les sources d'eau existantes dans cette localité est en cours d'élaboration par la direction de l'Hydraulique et des Ressources en eau. Intervenant sur les ondes de la radio locale, le chef de service de l'irrigation agricole, auprès de la direction des Ressources en eaux et de l'Hydraulique a indiqué qu'un recensement de tous les agriculteurs qui activent dans cette zone et notamment dans le créneau des agrumes, sera élaboré. Une fiche technique le sera aussi pour déterminer les besoins et les méthodes de transfert de cette eau à partir des points et sources d'eau vers les exploitations agricoles. Un projet de réalisation d'un petit réseau pour l'irrigation des ces terres à partir de quelques points d'eau est envisagé, a jouté le même responsable.
A Oran on ne cesse d'évoquer l'ambitieux et nécessaire projet agricole de la relance des agrumes, de l'arboriculture et plus particulièrement de la clémentine, toutefois la superficie réservée à ces arbres fruitiers s'est rétrécie. En attendant, les fellahs déploient d'énormes efforts pour préserver leurs orangeraies. En l'absence d'eau, ils étaient contraints de puiser dans les nappes souterraines qui ne sont pas suffisantes et demandent beaucoup de moyens financiers pour faire face aux charges électriques. La superficie réservée à ces agrumes, estimée à plus de 486 ha, en 1999, a connu une baisse importante dans la région.
Certaines contraintes, liées au ralentissement des investissements en matière de plantations, l'arrachage massif de plantations dans le cadre du PNDA, la dégradation du parc agrumicole, l'effet de sécheresse, les insuffisances hydriques, la faiblesse de système de lutte contre les maladies et autres ravageurs, la détérioration des systèmes de drainage, l'insuffisance des bonnes pratiques en agriculture et la remontée des eaux salines notamment, sont à l'origine de cette situation.
Pour rappel une production de 31.000 quintaux d'agrumes a été réalisée, cette saison, a indiqué la direction des Services agricoles. 60% de la production a été réalisée par la commune de Misserghine. La majorité des terres productives se situent dans la daïra de Boutlélis. Sept variétés d'agrumes sont produites à Oran : Thompson Navel, Washington Navel, mandarinier, clémentinier, la sanguine et le citronnier. Notons que la labellisation de la ‘Clémentine' de Misserghine est en voie de concrétisation. Les procédures de cette opération, lancées depuis un an, exigent des analyses sur les spécificités de la région (situation géographique, caractéristiques du produit et nature du sol et autres chimiques et organiques) par des spécialistes dans ce domaine.
A partir de ces analyses, un cahier de charges fixant les caractéristiques du produit doit être signé par les agriculteurs qui auront à produire cette variété d'orange suivant des clauses du cahier de charges à l'élaboration duquel contribuent des spécialistes du ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche. Pour ce projet, une Association locale dénommée ‘Producteurs de la Clémentine de Misserghine' a été créée pour superviser les étapes de labellisation et accompagner la Chambre de l'Agriculture d'Oran. L'appellation de cette variété d'orange doit son nom au Père Clément qui a réussi un croisement entre la mandarine «Youssoufia» et l'orange au goût amer de la région de Misserghine qui dispose de plus de 100 ha réservés à cette culture où activent 50 producteurs, selon les statistiques de la Chambre de l'Agriculture d'Oran.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.