"Forum de la voix de la jeunesse" pour un changement positif de la société    Ligue des champions (6e j): le MC Alger qualifié en quarts de finale    Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CR Belouizded: Les limites d'une conception figée
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 03 - 2021


Le football est un sport collectif et une équipe est composée d'individualités, chacune d'elles évoluant selon ses aptitudes, ayant une fonction bien déterminée par l'entraîneur. Lorsqu'un joueur, pour une raison compréhensible ou inconnue, n'est pas à la hauteur, ce n'est pas une raison pour le culpabiliser et le rendre responsable de la défaite. Si le Belouizdadi Keddad, suite à un malheureux réflexe, est à l'origine de l'ouverture du score du match CRB-Sundowns, ce sont bel et bien ses coéquipiers qui ont failli et encaissé les quatre autres buts. En effet, la seconde et la quatrième réalisation des Sud-Africains ont fait suite à un corner et à une action collective, tandis que sur les troisième et cinquième buts, on a relevé les défaillances respectivement de Nessakh, Tariket et Gaya. Comme on le constate, c'est une déroute collective et non celle d'un seul joueur, aussi important soit-il au sein de l'équipe. D'ailleurs, excepté un média, personne n'a pointé du doigt le défenseur Keddad. On ne peut pas dire que les Belouoizdadis n'étaient pas avertis, car leur entraîneur Frank Dumas les a informés du haut niveau de l'équipe sud-africaine. Invaincus depuis une année, les coéquipiers de Bouchar se sont peut-être surestimés, oubliant qu'une sacrée marge sépare le champion d'Afrique du Sud Sundowns de nos équipes de Ligue 1. En compétition domestique, le CRB figure dans le lot des prétendants au titre. Avec sa défense de fer et quelques individualités comme Sayoud et Belahouel, il fait partie des meilleurs sur le plan national. Mais au niveau continental, c'est une autre paire de manches. Nous l'avions souligné à maintes reprises. Le jeu collectif du Chabab est loin d'être celui d'une équipe compétitive, ce qui explique ses ratages en Ligue 1, bien qu'en dix matches, il soit toujours invaincu. Certes, évoluer à 10 face à un adversaire de haut niveau est une mission ardue, voire impossible. Ce qu'il faut souligner, c'est qu'au départ, le CRB a été handicapé par le site du match alors que, paradoxalement, il est considéré comme club recevant. Or, le cadre et les conditions générales de jeu à Dar Es Salem ont favorisé les Sud-Africains, considérés « irrecevables » sur notre sol en raison du redoutable variant du Covid-19, même avec le protocole sanitaire le plus strict. Le CRB aurait-il pu jouer à Alger sur son stade fétiche ? Certains observateurs ont répondu par l'affirmative, mais il aurait fallu entamer diverses démarches bien à l'avance. Ceci dit, Frank Dumas a reconnu que le champion d'Afrique du Sud est bel et bien le plus fort du groupe. « On a joué contre un adversaire de grande qualité qui était supérieur et qui a plus d'expérience que nous. C'est comme ça, l'adversaire était meilleur », a-t-il indiqué en toute objectivité. L'entraîneur français n'est pas du genre à s'attarder sur le passé et tourne très vite la page. A la suite de cette déroute, il a dit : « Parfois, prendre une bonne claque peut nous remettre les idées en place. On va apprendre de cette défaite et on va avoir plus d'expérience ». En d'autres termes, le technicien français a lancé un message à ses joueurs dont la teneur est claire, les invitant à travailler davantage pour prétendre atteindre le niveau des grosses cylindrées du continent africain. En attendant, et à l'instar de la saison écoulée, le CRB ne brille que par sa défense et les coups de génie de Sayoud et Belahouel. Hélas, ce dernier est toujours blessé et lorsqu'il joue, il est esseulé. Tout le monde misait au coup d'envoi du championnat sur le Béninois Koukpo. Or, ce dernier n'a inscrit qu'un seul but lors de la septième journée face au PAC. C'est insignifiant comme apport pour une recrue étrangère chèrement acquise. Frank Dumas, qui connaît fort bien les lacunes de son équipe, doit y remédier et non pas se contenter de coups d'éclat sans lendemain. Il n'est pas question ici de vouloir donner des leçons à un technicien expérimenté, mais plutôt de signaler les limites d'une conception rentable sur le seul plan domestique. Spéculer sur une bonne défense et sur la force de caractère d'un groupe, c'est louable, mais insuffisant lorsque le niveau s'élève comme c'est le cas actuellement en Ligue des champions d'Afrique. Force est de reconnaître que le Chabab n'est pas convaincant comme l'espéraient en tout cas ses supporters. En Ligue des champions d'Afrique, il reste toutefois l'espoir d'une qualification aux quarts de finale derrière l'intouchable Sundowns, alors qu'en Ligue 1, un épuisant marathon attend les Belouizdadis qui ont déjà six matches en retard. Il faudra y ajouter les rencontres de la Coupe de la Ligue. Ça fait beaucoup assurément, et si un sacre escompté n'est pas au bout, il ne faudrait pas s'étonner outre mesure, car les joueurs, aussi volontaires soient-ils, ne sont pas des robots. C'est du moins notre avis.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.