Cour d'Alger: début du procès en appel de l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout    L'occupant israélien veut vider El Qods de ses habitants et de ses repères    Man City : Pep Guardiola n'a rien prévu pour son avenir    Des vents forts sur plusieurs wilayas à partir de dimanche après-midi    Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Les Aigles du Sahara prêts pour l'attaque !    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Faible participation, pas d'incidents    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Renforcer la recherche scientifique    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    Modeste engouement    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Le culte fécond ou stérile du passé    Giroud absent 3 semaines    L'enjeu des locales    La caution d'un «pacte»    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    Les Algériens offusqués    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Une ambiance bon enfant à Alger    Les élections locales par les chiffres    Relative affluence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Accord avec Torres – Barça?    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ancien patron de la Sécurité intérieure: Le général Wassini condamné à 16 ans de prison
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 04 - 2021

L'ancien directeur général de la Sécurité intérieure (DGSI), le général Wassini Bouazza, a été condamné, jeudi à, 16 ans de réclusion criminelle par le Tribunal militaire de Blida. Poursuivi pour plusieurs chefs d'inculpation, le général Wassini Bouazza, dont le procès s'est ouvert le 30 mars dernier, a comparu devant le Tribunal militaire de Blida avec quatre autres officiers, tous ses subordonnés. L'ancien directeur général de la Sécurité intérieure est poursuivi pour «enrichissement illicite», «trafic d'influence» «entrave à la justice» et «infraction aux consignes de l'armée». Deux des quatre de ses subordonnés poursuivis dans cette affaire, tous des officiers de l'armée, on été condamnés à 15 ans de prison ferme et les 2 autres à une peine de 14 ans de prison ferme avec mandat de dépôt.
Il est à relever que le procureur de la République près le Tribunal militaire de Blida avait requis une condamnation de 20 ans de réclusion contre Wassini Bouazza et ses co-accusés. Le Général Ouassini Bouazza avait été condamné, en juin 2020 à 08 ans de prison ferme assortis d'une amende de 500.000 DA pour outrage à corps constitué et faux et usage de faux.
«Conformément à l'article 11, alinéa 3 du code de procédure pénale et dans le cadre du strict respect de ses dispositions, M. le Procureur général militaire, près la Cour d'Appel militaire de Blida porte à la connaissance de l'opinion publique qu'une audience contradictoire a eu lieu ce jour, 23 juin 2020 au Tribunal militaire de Blida, pour statuer dans le dossier préliminaire de l'ex-directeur général de la Sécurité intérieure, le Général Ouassini Bouazza, pour les chefs d'inculpation d'outrage verbal à corps constitué, humiliation d'un subordonné, faux et usage de faux et détention d'une arme et de munitions de guerre catégorie IV, des faits prévus et punis par les articles 144 et 222 du code pénal, 4 et 32 de l'ordonnance 06/97 du 21/01/1997, relative aux matériels de guerre, armes et munitions, et 320 du code de justice militaire», avait indiqué alors un communiqué du Tribunal militaire de Blida.
Le Tribunal militaire a condamné contradictoirement le Général Ouassini Bouazza pour les crimes d'outrage à corps constitué, humiliation d'un subordonné, usage de faux, détention d'arme à feu et de munitions de guerre catégorie IV, à huit (08) ans de prison ferme assortis d'une amende de 500.000 Da et confiscation des objets saisis», ajoute le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.