Tottenham: Levy sème le doute sur un potentiel départ de Kane !    Danemark: Laudrup allume l'UEFA !    Reprise du pompage de l'eau au barrage de Boussiaba    La direction du tourisme table sur une meilleure gestion des plages    Tensions sur fond de corruption    BRÈVES...    Le deux poids, deux mesures de l'Anie !    Les textes d'application enfin ficelés    Le Liberia remplace le Burundi    Cap sur le championnat    Euro 2020 : Le programme du jour    Timor oriental soutient, l'alliance des partis sud-africains condamne    Un réseau de passeurs démantelé    Bengrina au-dessus des lois ?    Ouverture aujourd'hui des «Nuits du cinéma égyptien» en Algérie    Béjaïa : Difficile d'atteindre le 1% de votants    Tizi Ouzou : 99% des électeurs ont boudé le scrutin    Des Verts imbattables !    "CETTE SELECTION VA ME BOOSTER"    Pétition pour le retrait de confiance au ministre de l'Intérieur    L'Opep table sur une accélération de la reprise de la demande    Le hadj autorisé pour 60 000 Saoudiens vaccinés    Les membres officiellement désignés    Reprise aujourd'hui des RDV pour le visa espagnol    Déroulement du scrutin, vote de personnalités politiques et taux de participation à la Une de la presse    Arrêtées jeudi et vendredi: Plusieurs personnes libérées    L'impératif de l'investissement pour le G7    Députés, mécaniciens et plombiers    Pour préserver le cadre de vie et l'environnement de leurs quartiers: Des commerçants revendiquent des lieux pour l'entreposage de cartons    Gdyel: De nouvelles infrastructures pour la prochaine rentrée scolaire    Djamel Belmadi: «On a eu ce qu'on voulait»    Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie: Un séminaire pour le lancement de la 2ème promotion MBA Corporate    L'Algérie nouvelle, alea jacta est !    Les travaux de restauration des Arènes achevés: Des activités culturelles et sportives après la levée du confinement    La mission du futur gouvernement : Mettre en état un Etat qui était dans tous ses états (1ère partie)    Un casse-tête appelé «salles des fêtes»    Trois Algériens arrêtés    Le Président du Timor oriental réitère le soutien à la cause sahraouie    Un Shopping Maul    93 millions de dollars à économiser    Un adolescent tué par des soldats sionistes en Cisjordanie    L'ONU constate une baisse des attaques    L'abécédaire de l'âme en peinture    Le cinéaste russe ne défendra pas son film    La force du côté obscur des salles!    La pratique et la compétition politiques s'améliorent    Le FLN aspire à contribuer à l'édification des institutions de l'état    Un nouveau gouvernement formé au Mali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guelma: Problème de scolarité de leurs enfants : des habitants protestent
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 12 - 04 - 2021

Les habitants de la localité de Nouadria (ex-Sidi Aïssa), commune de Aïn Ben Brida, daïra de Bouchegouf, wilaya de Guelma, ont bloqué, le matin d'hier dimanche, le CW 138 reliant la RN 16 et la RN 21, en dressant des blocs de pierre et en brûlant des pneus.
Sur place, les contestataires nous ont déclaré que cela va faire des années qu'ils endurent le calvaire relatif à la scolarité de leurs enfants qui fréquentent le lycée de Aïn Ben Brida qui se trouve à environ 08 kilomètres de leur localité. En ce sens, les habitants de cette localité, avec les mechtas environnantes, à savoir Braïdia, Mecht Echaref, Ras El Aïn, Lemtarih, Mechta Cheikh Rabeh et H'jar Tagtague, totalisent une population d'environ 10.000 habitants. Leur principale revendication est l'implantation d'un lycée tant promis mais jamais concrétisée au motif qu'il n'y a pas de terrain pour accueillir une telle infrastructure. Le problème a même trouvé une issue favorable avec la mise à disposition d'un terrain par un propriétaire privé. Pour ce faire, des démarches leur ont été exigées comme le désistement du donateur par acte notarié. Ce qui fut fait après avoir collecté l'argent du notaire. Puis, grande fut leur surprise d'apprendre que le futur lycée sera construit au chef-lieu de commune Aïn Ben Brida, sous prétexte que les services du CTC l'ont déclaré dangereux et menaçant de s'effondrer.
Pour rappel, le lycée de Aïn Ben Brida date de plus 30 ans et a bénéficié de plusieurs opérations de réfection. Nos interlocuteurs ajouteront que ce CEM croule sous la surcharge. Ils sont aussi 260 élèves à poursuivre leur scolarité à Aïn Ben Brida. Et de poursuivre qu'ils ont été reçus par le wali de Guelma il y a deux semaines qui leur a promis ce lycée au cas où une assiette sera trouvée. Enfin, ces protestataires estiment qu'après maintes démarches, cette promesse n'a pas été tenue et que leurs enfants vont encore endurer les difficultés du transport et ce qui s'ensuit comme déperdition scolaire. Par ailleurs, le chef de la daïra de Bouchegouf s'est déplacé sur les lieux de la contestation sans parvenir à leur faire entendre raison afin qu'ils débloquent cette route.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.