Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    ElQods vaincra !    Le Président Tebboune s'entretient par téléphone avec son homologue égyptien    Coronavirus : 199 nouveaux cas, 154 guérisons et 7 décès    Chelsea : Une touche en Allemagne pour Marcos Alonso    Ligue 1 (Match avancé/ 21e journée): le MCO domine la JSK (0-1)    Man United : Solskjaer se félicite de la prolongation de Cavani    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Maturité et montée en gamme    Fertoul pense que «ce sera difficile, mais pas impossible»    La Juve en péril, Pirlo, Ronaldo et Agnelli sur un fil    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Un dispositif sécuritaire mis en place par la Gendarmerie nationale    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    «Le Real et le Barça, hala» !    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    Les solutions miracles des constructeurs automobiles    Porsche signe un bon début d'année    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Abdelkrim Benyaïche nommé recteur à l'université de Béjaïa    Quels députés pour quelle APN ?    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Cité Guehdour Tahar à Guelma : Rush sur le stade de proximité    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Agence foncière: Plus de 3.000 actes délivrés et plusieurs vieux sites régularisés    Réactions mitigées des partis politiques    Le Cnese en phase de propositions    Des enseignants universitaires véreux    Israël et l'ONU au banc des condamnés    «Au secours M. le président!»    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Education nationale: Débrayage annoncé des corps communs
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 04 - 2021

A l'issue d'une assemblée générale extraordinaire tenue au début de cette semaine au siège régional Ouest du Syndicat national des corps communs et des ouvriers professionnels de l'Education nationale (SNCCOPEN), le bureau national de cette organisation syndicale vient de décider d'une grève nationale de deux jours (25 et 26 avril en cours) dans le secteur de l'Education nationale ponctuée de rassemblements devant les sièges des directions de l'Education nationale à travers les wilayas du pays.
C'est ce qui a été annoncé dans un communiqué rendu public par ce syndicat qui précise que le recours à la grève a été décidé après épuisement de toutes les démarches et les tentatives de négociation avec la tutelle pour satisfaire les « légitimes» revendications socioprofessionnelles des corps communs et des ouvriers professionnels.
Le syndicat défend quatre revendications essentielles à savoir la révision à la hausse des salaires des corps communs de l'Education nationale, l'annulation de la circulaire ministérielle n°565 du 17 mars 2021 et portant modalités d'élection des commissions wilayas des œuvres sociales, la titularisation des contractuels et enfin l'octroi de toutes les primes et les promotions aux laborantins intégrés dans le secteur depuis 2012 avec effet rétroactif.
Il est à rappeler que le SNCCOPEN mène depuis plusieurs années un mouvement de contestation pour réclamer l'abrogation des articles 19 et 22 du statut général de la fonction publique, la révision à la hausse des salaires, la majoration de la prime de rendement à 40%, la promotion des corps communs titulaires de diplômes universitaires, et la création d'une prime spéciale pour les ouvriers professionnels. Les articles 19 et 22 du statut général de la fonction publique stipulent que « les emplois correspondant à des activités d'entretien, de maintenance ou de service, dans les institutions et administrations publiques, sont soumis au régime de la contractualisation (...) les agents visés sont recrutés, selon le cas et en fonction des besoins des institutions et administrations publiques, par voie de contrat à durée déterminée ou indéterminée, à temps plein ou à temps partiel.
Les emplois qu'ils occupent ne leur confèrent ni la qualité de fonctionnaire, ni le droit à une intégration dans un grade de la fonction publique ». Le syndicat autonome dénonce la spoliation des acquis sociaux des corps communs réduits par le statut général à la précarité de l'emploi. Il exige la titularisation automatique de toutes les recrues.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.