Le procès au tribunal de Sidi M'hamed    FLN: 18 Membres du comité central exclus du parti    Tebbi et la pandémie    Les nouvelles approches de Benabderrahmane    Le gouvernement sur la corde raide    Les explications du docteur Kerrar    Entretiens de Lamamra au Caire et à Tunis    15 Militaires tués et 6 portés disparus après une attaque terroriste    Ghannouchi entre malaises et incohérences    Records et Chine en or    Les Américaines stoppées    Faute de vent, les finales reportées    L'aveu d'échec de Benbouzid    Le mis en cause condamné à 6 mois de prison avec sursis    Déclaration hebdomadaire de stock obligatoire    «Errances»: un voyage mythique    Une icône qui a marqué son temps    "Il n'y a aucune pénurie sur la farine et la semoule"    38 décés et 1.358 nouveaux cas en 24 heures    Hachemi Chérif, Précurseur et architecte de la double rupture !    Ouverture du procès de l'ancien wali de Tipasa Moussa Ghellai    Laouafi rejoint l'ES Sahel pour trois saisons    Guterres insiste sur le retrait de tous les mercenaires    89 terroristes abattus au Sinaï    CES PRODUITS EMERGENTS QUI BOOSTENT LES EXPORTATIONS    L'homme qui offre une bouffée d'oxygène    Confinement, plusieurs interpellations    L'AFFAIRE ENTRE LES MAINS DE LA JUSTICE    Le Maroc piétine la légalité internationale depuis des décennies    Lahoulou n'ira pas en finale    À Broadway, vaccination et masques obligatoires à la reprise    UNE DOUBLE CULTURE AU SERVICE DU REFORMISME    Chlef perd une mémoire, un repère et une conscience    Zinedine Ferhat joue contre Dijon    Bras de fer au barreau d'Alger    Ce qui nous a frappés ce dimanche    Enquête aux origines du mouvement national    Comment récupérer de l'argent pour respirer    JS Kabylie – NC Magra, pas avant le 10 août    Tiaret: 18 morts du Covid en deux jours    Aucun dégât matériel enregistré: Incendie aux Falaises    Richesses humaines ensevelies    "Nous respectons la souveraineté de la Tunisie et sommes solidaires avec son peuple"    Le plan d'action à l'ordre du jour    "L'objectif premier est de combattre la bureaucratie"    Une autre manoeuvre du roi du Maroc    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie Poste: Les grévistes menacés de licenciement
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 04 - 2021

C'est un début de Ramadhan des plus éprouvants que les Algériens sont en train de passer, pris en étau entre la hausse vertigineuse des prix des principales denrées alimentaires et la grève à Algérie Poste.
La majorité des citoyens juge que cette grève ne pouvait pas tomber à un moment aussi malvenu que le mois de jeûne. Brahim Boumzar, ministre de la Poste et des Télécommunications, a indiqué, jeudi à Alger, avoir instruit la direction générale d'Algérie Poste (AP) en vue de prendre en charge «rapidement» les revendications des travailleurs de cet établissement dont certains bureaux observent un arrêt de travail depuis lundi dernier.
«Nous avons instruit la direction générale d'Algérie Poste de prendre en charge rapidement les revendications des travailleurs qui ne datent pas d'hier. C'est un cumul de plusieurs années, dont certaines datent de 2003", a déclaré le ministre, dont les propos sont rapportés par l'APS.
Brahim Boumzar, en marge d'une cérémonie consacrée à la récompense des lauréats du concours national de composition épistolaire 2021, a affirmé que les employés d'Algérie Poste «ont eu beaucoup de promesses, mais certaines n'ont pas été concrétisées», rappelant à ce propos que la direction générale d'AP a déjà répondu aux premières revendications.
Dans un communiqué, la direction générale d'Algérie Poste a indiqué, mercredi, avoir «rempli son premier engagement en versant la première tranche de la prime d'encouragement», soulignant avoir procédé à l'installation du comité national chargé de la préparation de la conférence nationale élective du syndicat de l'entreprise, en vue de prendre en charge les problèmes socioprofessionnels et préparer la tenue de la conférence. Le ministre a, en outre, appelé les postiers, qui ont assuré «avec bravoure la continuité du service public en pleine crise de Covid-19», à «faire preuve de sagesse en rejoignant leurs postes de travail, d'autant que cette période qui coïncide avec le début du mois sacré de Ramadhan connaît une grande affluence des citoyens sur les bureaux de poste, notamment les salariés et les retraités». «La prise en charge des revendications des employés se fera dans la sérénité, avec des représentants légaux», a assuré le ministre.
L'arrêt de travail enregistré au niveau de certains bureaux de poste depuis le 12 avril a été déclaré «illégal» en vertu d'une décision en référé rendue le 13 avril par le tribunal de Dar El Beïda. Algérie Poste a appelé, jeudi, les travailleurs grévistes à «rejoindre immédiatement» leurs postes, précisant recourir à des mesures strictes à leur encontre conformément à la loi, dont «le licenciement sans préavis ni indemnités, en cas de refus d'obtempérer», indique un communiqué de l'entreprise.
«Compte tenu de la poursuite de la grève illégale au niveau de certains bureaux d'Algérie Poste, ce qui a privé les citoyens de retirer leurs salaires et leurs pensions pour subvenir aux besoins de leurs familles en ce début du mois de Ramadhan, une attitude contraire aux valeurs et aux mœurs de notre vaillant peuple, Algérie Poste porte à la connaissance des travailleurs grévistes qui ne rejoindront pas leurs postes, que des mesures strictes seront prises à leur encontre conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur, dont le licenciement sans préavis ni indemnités, sachant qu'un suivi continu de la situation et des cas d'arrêt de travail est en cours au niveau des bureaux de poste», a précisé la même source.
AP a également rappelé qu'en date du 13 avril 2021, le tribunal de Dar El Beïda, saisi en référé, a déclaré «illégale» la grève déclenchée au niveau de certains bureaux de poste depuis le 12 avril 2021.
Des bureaux de poste à Alger ont assuré, jeudi, le service minium permettant aux usagers de percevoir leurs mensualités et retraites, alors que le rush devant les guichets uniques a mis à mal la patience des citoyens, au quatrième jour du débrayage observé par des travailleurs d'Algérie Poste pour exiger le versement d'arriérés de primes.
Un mouvement de protestation qui a fini par exacerber la tension que vivent nombre de citoyens en ce début de Ramadhan, avec la hausse vertigineuse des prix des principales denrées alimentaires. En dépit de l'appel du ministre du secteur pour «faire valoir la voix de la raison», de nombreux citoyens se retrouvent ainsi fortement pénalisés par une décision qui, «aussi justifiée soit-elle, n'en demeure pas moins inopportune», selon de nombreux citoyens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.