LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Un chanteur condamné à un an de prison avec sursis    Cette diplomatie dézédienne qui dérange furieusement son altesse Pegasus 6 !    Baâdji passe à l'acte, ses détracteurs n'en démordent pas    L'avant-projet de loi définissant les modalités d'élection des membres du CSM remis à Tabi    Des mesures pour stabiliser le marché    LES PRECISIONS DES DOUANES ALGERIENNES    Cherche oxygène désespérément    Le coup de grâce du Covid-19    L'aval de Mohammed VI    La révolution électrique en marche    Opération spéciale été    Triki : "Objectif : offrir une médaille à l'Algérie"    ELLE AURA LIEU LE 10 AOÛT AU STADE DU 5-JUILLET    Les festivités reportées au mois de décembre prochain    Amar Bourouba, le défenseur qui n'a pas eu peur de Pelé    Vaccination du personnel éducatif avant la rentrée sociale    La protection pénale de la richesse forestière en débat    Les cliniques privées non impliquées à Sétif    «Nous ne sommes pas à l'abri d'une 4e vague»    C'est plus pire !    Le CADC lance son programme virtuel    Le programme du mois d'août    MC Oran : La Real Sociedad s'intéresse à Belloumi    Le président prie Feghouli de trouver un club    Washington décide de reconsidérer la vente de drones et d'autres armes au Maroc    Sétif : Le professeur Abdelmadjid Kessaï s'est éteint    El Tarf - Covid-19 : des opérations de contrôle et de sensibilisation    Ambassade des Etats-Unis à Alger: Une «bourse de développement du leadership»    Les fruits amers des accusations interposées    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    Son prix explose dans les marchés: Lorsque le citron joue à la grosse légume    L'été de tous les cauchemars    Les mégaprojets miniers revisités par 5 ministres    Un blessé et d'importants dégâts matériels    La date bientôt fixée    Trois dossiers brûlants au menu    L'Algérie produira de l'oxygène chinois    Des malades de plus en plus jeunes    Le gouvernement espagnol doit intervenir pour mettre fin aux violences marocaines    Yahi attend la réponse de Sayoud    Franck Dumas nouvel entraîneur    La pandémie a été «la goutte d'eau qui a fait déborder le vase»    La chute d'une grue fait un blessé    34 millions de dollars de recettes pour Disney    34 Nouveaux sites inscrits    Un projet novateur et révolutionnaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 06 - 2021


SegIghzer u zarifar Tizi-uzzu
Moins d'un mois après son exposition au Centre des Arts ‘El Yasmine' d'Oran, Nadia OUAHIOUNE, épouse Cherrak, est de retour dans la capitale de l'Ouest sur invitation de l'hôtel ‘Meridien', où elle exposera de nouveau ses œuvres du 24 au 30 juin.Les amateurs d'art et le public y sont cordialement conviés.
De Ighzer u zarif, ce champ abrupt aux sentiers escarpés en contrebas du village Tassaft Ugemmun, où sont nés ses parents. à la ville des Genêts où elle voit le jour, Nadia OUAHIOUNE n'a jamais quitté sa Kabylie natale malgré les chants des sirènes qui ne cessent de l'appeler de maintes capitales étrangères.
Après sa récente exposition, très appréciée, au Centre des Arts ‘El Yasmine', d'Oran, l'artiste solaire Nadia est de retour pour exposer de nouveau ses œuvres, avec leur floraison de couleurs étincelantes, des formes et des rythmes pour faire vibrer les visiteurs et égayer leur regard.
Ses riches œuvres mettent en évidence quand elles ne déterrent pas ces symboles témoins d'un passé ancestral, toujours à reconstruire. Des œuvres aussi belles que salvatrices d'un patrimoine berbère qui refuse de mourir en dépit de toutes les turpitudes du temps. L'Artiste y contribue magistralement. Lounis Ait Menguelet, notre grand poète et philosophe n'a-t il pas appelé, dans l'une de ses œuvres (Tibatin) les hommes de «la plume» à sauver notre culture par l'écriture «Zikwaiheddiþiwaye, assa di-lkae, aþidafeninegwura». Avant elle se transmettait, de bouche à oreille, maintenant c'est le tour de l'écrit pour que les futures générations puissent la posséder comme héritage.
Quoique c'est une véritable gageure d'expliquer les thèmes véhiculés par tous ces symboles qu'elle a recueillis auprès de grands-mères vivantes encore, dans les villages les plus reculés, je tenterai ce difficile exercice en me référant aux quelques explications qu'elle a bien voulu me confier.
Toute son œuvre est basée sur LA FAMILLE «Tawacult»
- L'HOMME «Argaz» qu'elle assimile à l'homme libre vivant dans nos montagnes «Amazigh»
- LA FEMME «Thamettuth, le pilier central du temple, «Thagoujdith» gardienne des valeurs ancestrales qu'elle préserve et transmet jalousement à sa progéniture.
C'est précisément ces symboles, peints sur les portes ou sur les murs de leurs maisons par les FEMMES que Nadia OUAHIOUNE, épouse CHERAK veut sauver de l'oubli. Quelques symboles dont j'ai cueilli la signification lors de sa récente exposition à la galerie d'art ‘El Yasmine' d'Oran
LE CRABE «Tifiriqestigt» «igttassane flbanabbwxxam» qui veuille à la protection des secrets du foyer pour vivre en harmonie avec son voisinage.
LE TABOURET «Thakoursits» le tabouret que l'épouse apporte à son mari dès son retour des travaux dans les champs pour se laver et se reposer, un tabouret parfois deux, c'est selon l'état des relations du couple, deux tabourets signifient l'harmonie du couple. L'épouse trônera aux côtés de son mari pour soulager la fatigue d'une journée d'échignement au labeur tout en affirmant sa présence et son pouvoir
Détournant les symboles ancestraux l'Artiste célèbre la vie dans des toiles et pièces riches en couleurs. Dans des œuvres, caractérisées paradoxalement par la simplicité et l'abstraction du signe, la plasticienne évoque les us et coutumes et les autres constituants du patrimoine berbère dont elle nous fait toucher la richesse.
La voie lactée a déjà été tracée, nous te souhaitons plein succès dans ta recherche pour la prochaine publication d'un ouvrage sur la thématique de la symbolique berbère dans notre patrimoine culturel national.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.