Le Premier ministre reçu par le Président Erdogan à Konya en Turquie    Le Premier ministre assiste à la cérémonie d'ouverture des Jeux de la Solidarité islamique à Konya en Turquie    La société civile et la jeunesse au-devant de la scène    Un plan d'urgence pour développer ces filières    Sonelgaz en pole position    Ramtane Lamamra en Azerbaïdjan    La voix écoutée de l'Algérie    17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Ce que dit un rapport US    Une opération à trois bandes...    Brèves    La première médaille pour Zouina Bouzebra    «L'anglais à l'école est une chose positive»    La canicule est de retour    Une fresque à la mémoire des victimes    Les détails de l'opération UGTA    Samy Thiébault en concert    Hommage à Mahboub Safar Bati    Conseil supérieur de la magistrature : élection des membres du Bureau permanent    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 / Athlétisme : Abdelmalik Lahoulou décroche le bronze sur 400m haies    Boughali s'entretient à Bogota avec le MAE colombien sur la promotion de la coopération bilatérale    Batna: création de deux forêts récréatives    Coupe Davis (Groupe 3 - Zone Afrique): ''un tirage au sort équilibré" (Hakimi)    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: 6 ans de prison ferme contre Oussama Rezagui    Tournoi ITF-Pro W60 de San Bartolomé: Inès Ibbou qualifiée au 2e tour    Invasion militaire sioniste à Naplouse: 3 martyrs et plus de 40 blessés    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Le superbe lob d'Ismaïla Sarr avec Watford (Vidéo)    El-Bayadh: l'électricité ne sera pas coupée aux communes n'ayant pas payé leurs redevances    La Guerre de libération de l'Algérie, "un moment historique" pour la libération des peuples africains    Alger: Six harraga noyés, plusieurs autres portés disparus    Ignorance, inculture et suicide    NA Hussein Dey: Le maintien comme objectif    Quelle justice pour quel monde?    Un dernier délai ?    Constantine: Un mort et deux blessés dans une explosion de gaz    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Au bon souvenir de feues, les «robes noires»    Le barrage inexploité    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de la Fédération de Russie en Algérie    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de Libye à Alger    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    L'Algérie condamne l'agression des forces sionistes sur Ghaza    Extension des réseaux d'électricité et de gaz    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les voleurs de cuivre sévissent: 3 transformateurs électriques vandalisés dans trois communes
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 07 - 2021


Trois transformateurs électriques ont été vandalisés lundi à Oran, a indiqué la Société algérienne de distribution de l'électricité et du gaz sur sa page face-book. Cet acte, premier du genre à Oran, a touché les communes de Hassi Bounif, Hassi Ameur et Tafraoui. Selon la même source, les transformateurs ont été détruits par des bandes spécialisées dans les vols de cuivre. Les transformateurs ont été vandalisés avant d'être vidés des câbles. L'incident a causé des désagréments financiers à la société et a pénalisé les abonnés de cette région. Des équipes techniques d'intervention se sont déplacées pour réapprovisionner en énergie les zones touchées. Le phénomène de vol des câbles pénalise aussi bien les abonnés que l'institution. Car, pour les uns, l'alimentation en énergie est interrompue à cause du vol. Pour les autres, en l'occurrence les institutions, la situation devient de plus en plus dure à gérer, au vu des dégâts causés par les voleurs qui, en coupant les câbles, endommagent les installations et entraînent ainsi un énorme préjudice financier. C'est une véritable razzia à laquelle se livrent ces bandes de malfaiteurs très bien organisées et qui ont leurs receleurs bien installés, à qui elles revendent le cuivre extrait des gaines des câbles qu'elles pillent. En plus des vols, les services de la Sonelgaz se plaignent des branchements illicites érigés en véritable mode d'emploi et les fraudeurs redoublent d'ingéniosité pour «voler» l'électricité. Les conséquences font que les postes de distribution publics sautent devant le très fort tirage, plongeant quelquefois des villages entiers dans le noir. Des actes qui causent à Sonelgaz d'énormes pertes financières. L'article 350 du code pénal, qui prévoit des amendes de 500 à 2.000 DA et des peines d'emprisonnement allant de 1 à 3 ans, ne semble pas dissuader suffisamment les fraudeurs. Le piratage de l'énergie cause des préjudices non seulement à l'entreprise mais aussi aux abonnés. La difficulté de l'entreprise ici c'est qu'elle est seule à lutter contre la fraude, puisque les populations ne semblent pas être concernées par la chose. Pourtant, si un client est situé dans le même «réseau» qu'un fraudeur, il est aussi pénalisé. Les fraudeurs non seulement prélèvent l'énergie électrique mais ils endommagent également les équipements. Ils s'exposent aussi à l'électrocution.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.