Pétrole: l'Algérie augmentera sa production de pétrole de 16.000 b/j en août    JM/ Tennis de table: Bouloussa éliminé en quart après un parcours honorable    Le Président Tebboune reçoit le Premier ministre égyptien    JM/Volley-ball (messieurs): l'Italie 1ère qualifiée en demi-finale    Infirmières agressées à Beni Messous: le suspect placé en détention provisoire    La mission de l'ONU au Mali prolongée d'un an    Migrants tués par la police marocaine : le Kenya appelle à une enquête "approfondie"    Sonelgaz: l'exportation de l'électricité s'effectue quotidiennement    Zeghdar examine avec son homologue égyptienne les moyens de renforcer la coopération    JM: tableau des médailles    APN: le projet de loi sur la réserve militaire devant la Commission de la défense nationale    Grâce au nouveau gisement de gaz: L'Algérie pourra honorer ses nouveaux engagements d'exportation    L'AUBAINE DU GAZ    L'ennemi n'est-il plus le même ?    L'enjeu des Jeux    L'art subtil du mensonge face aux enjeux de vérité: De la stratégie de l'araignée à la politique de l'autruche (1ère partie)    Affaires religieuses: l'Aïd El Adha célébré le samedi 9 juillet    En attendant des solutions adaptées: 600.000 élèves quittent les établissements scolaires chaque année    22 carrières enveniment le quotidien des habitants de Sidi Ben Yebka: Des élus locaux réclament un changement de l'itinéraire des camions    Cinq personnes arrêtées: Démolition de constructions illicites à Haï Ellouz    L'Algérie pouvait-elle mieux faire ?    Sidi Bel-Abbès: Le Festival international de danse populaire de retour    Les noms de lieux : grands témoins d'une culture plurilingue    Galtier s'est mis à dos le vestiaire niçois    M. Goudjil appelle le nouveau président du Parlement panafricain à consolider l'action parlementaire africaine commune    JM : ouverture de journées du théâtre méditerranéen    Kessié en salle d'attente    Darradji va coûter cher au club    Fin d'aventure pour les Algériens    Une autre victoire pour l'Algérie    Guterres appelle à des efforts pour désamorcer les tensions    Au moins 22 terroristes neutralisés dans le sud-ouest    Les Parlements rivaux tentent l'alibi    Les contractuels maintiennent la pression    La grande vadrouille    Ooredoo au chevet des démunis    À qui profitera l'Aïd?    Alger rebat les cartes    «Les guerres hybrides ont aboli les frontières»    Comment reconstituer le front intérieur    Les vertus de la communication interactive    Adam et les amours contrariés    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes    L'Algérie à l'écran    JM: quatre soirées du festival international de danse populaire programmées à El Bahia    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    Facteurs défavorables    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19: «Le pire est devant nous»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 11 - 07 - 2021

Avec plus de 800 cas confirmés et treize (13) morts en 24h (vendredi), les autorités sanitaires se préparent au pire, surtout face à l'inconscience d'une bonne partie des citoyens face au danger du virus mortel.
«Le pire est devant nous si rien n'est fait en extrême urgence. Nous nous attendions à cette nouvelle vague très dangereuse avec des indicateurs endogènes et exogènes et l'entrée dans le pays des nouveaux variants britannique Alpha et indien Delta beaucoup plus dangereux », a indiqué, hier samedi, le Dr Fawzi Derrar, Directeur général de l'Institut Pasteur (IPA) et membre du comité scientifique de suivi et de la pandémie du coronavirus. Poussant un véritable cri d'alarme sur les ondes de la Radio régionale de Sétif, le Dr Fawzi Derrar a surtout exprimé son inquiétude face au variant Delta, « beaucoup plus contagieux, puisque une personne contaminée peut transmettre le virus à huit autres personnes », a-t-il alerté. « Il est certain que le nombre de contaminations va continuer à augmenter dans les prochains jours, comme nous le constatons chaque jour avec un nombre de plus en plus important de personnes infectées », a encore mis en garde le DG de l'Institut Pasteur, ajoutant que « si la situation épidémiologique est très sérieusement prise en charge, nous pourrions atteindre un pic de contaminations dans deux semaines avant une éventuelle décrue », a-t-il souligné. « Nous appelons les responsables des entreprises publiques et privées à sensibiliser les travailleurs et transmettre un message positif en invitant les citoyens à se faire vacciner », a encore déclaré le DG de l'IPA, précisant que l'Algérie a reçu 5 millions de doses vaccins anti-Covid depuis janvier dernier, «en attendant de réceptionner 4 millions de doses du vaccin chinois Sinovac cette semaine».
Le Dr Derrar s'est dit «ne pas comprendre pourquoi les Algériens rechignent à se faire vacciner». «A l'image du vaccinodrome installé au niveau des «Sablettes» dans la ville d'Alger, un lieu de loisirs très fréquenté mais personne ne se présente pour se faire vacciner», s'est-il étonné. «Nous comptons beaucoup sur les imams dans leurs prêches religieux et les mosquées d'une manière générale pour sensibiliser les citoyens et espérer ainsi augmenter la cadence de la vaccination», a encore indiqué le Dr Derrar, rappelant que toutes personnes vaccinées sont «en bonne santé». «Il m'est insupportable de voir des Algériens mourir alors que nous disposons de millions de vaccins en stock», s'est désolé le membre du comité scientifique de suivi et de l'évolution de la pandémie du coronavirus. «Il faut absolument éviter le scénario cauchemardesque tunisien puisque la solution est entre nos mains pour briser la chaîne de contamination avec cette vague très dangereuse », a encore souligné le DG de l'IPA, n'excluant pas un retour à un confinement partiel ou total dans certaines régions du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.