Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La France déchirée?    La montée des extrémismes    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    MOHAMED BELHADJ, NOUVEAU PRESIDENT DU CA    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Abdelkader Bensalah n'est plus    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19: «Le pire est devant nous»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 11 - 07 - 2021

Avec plus de 800 cas confirmés et treize (13) morts en 24h (vendredi), les autorités sanitaires se préparent au pire, surtout face à l'inconscience d'une bonne partie des citoyens face au danger du virus mortel.
«Le pire est devant nous si rien n'est fait en extrême urgence. Nous nous attendions à cette nouvelle vague très dangereuse avec des indicateurs endogènes et exogènes et l'entrée dans le pays des nouveaux variants britannique Alpha et indien Delta beaucoup plus dangereux », a indiqué, hier samedi, le Dr Fawzi Derrar, Directeur général de l'Institut Pasteur (IPA) et membre du comité scientifique de suivi et de la pandémie du coronavirus. Poussant un véritable cri d'alarme sur les ondes de la Radio régionale de Sétif, le Dr Fawzi Derrar a surtout exprimé son inquiétude face au variant Delta, « beaucoup plus contagieux, puisque une personne contaminée peut transmettre le virus à huit autres personnes », a-t-il alerté. « Il est certain que le nombre de contaminations va continuer à augmenter dans les prochains jours, comme nous le constatons chaque jour avec un nombre de plus en plus important de personnes infectées », a encore mis en garde le DG de l'Institut Pasteur, ajoutant que « si la situation épidémiologique est très sérieusement prise en charge, nous pourrions atteindre un pic de contaminations dans deux semaines avant une éventuelle décrue », a-t-il souligné. « Nous appelons les responsables des entreprises publiques et privées à sensibiliser les travailleurs et transmettre un message positif en invitant les citoyens à se faire vacciner », a encore déclaré le DG de l'IPA, précisant que l'Algérie a reçu 5 millions de doses vaccins anti-Covid depuis janvier dernier, «en attendant de réceptionner 4 millions de doses du vaccin chinois Sinovac cette semaine».
Le Dr Derrar s'est dit «ne pas comprendre pourquoi les Algériens rechignent à se faire vacciner». «A l'image du vaccinodrome installé au niveau des «Sablettes» dans la ville d'Alger, un lieu de loisirs très fréquenté mais personne ne se présente pour se faire vacciner», s'est-il étonné. «Nous comptons beaucoup sur les imams dans leurs prêches religieux et les mosquées d'une manière générale pour sensibiliser les citoyens et espérer ainsi augmenter la cadence de la vaccination», a encore indiqué le Dr Derrar, rappelant que toutes personnes vaccinées sont «en bonne santé». «Il m'est insupportable de voir des Algériens mourir alors que nous disposons de millions de vaccins en stock», s'est désolé le membre du comité scientifique de suivi et de l'évolution de la pandémie du coronavirus. «Il faut absolument éviter le scénario cauchemardesque tunisien puisque la solution est entre nos mains pour briser la chaîne de contamination avec cette vague très dangereuse », a encore souligné le DG de l'IPA, n'excluant pas un retour à un confinement partiel ou total dans certaines régions du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.