La guerre internationale des gazoducs : entre géopolitique et fondamentaux    UEFA-FIFA : L'Europe dit non à une Coupe du monde tous les 2 ans    La scène médiatique en deuil    Rencontre Gouvernement-Walis: A la recherche d'un appui local solide    Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    Managers de joueurs en Algérie: Un métier pour desservir le football    Feux de forêts: 8 blessés transférés à l'étranger    Selon les spécialistes: Les vaccinations contre la grippe saisonnière et le Corona ne s'opposent pas    Trois individus arrêtés pour vols    AADL: Près de 22.000 souscripteurs n'ont pas téléchargé les ordres de versement    La pointure du monde    À quand le vrai bonheur?    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les raisons du processus inflationniste    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Deux passeurs arrêtés    Le FFS contre-attaque    Les milliards pleuvent...    La presse en deuil    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La crème de nuit !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    Pétrole : le juste prix ?    Une inauguration, puis rien !    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Vers une hausse des salaires    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 07 - 2021

Après les mystérieux décès des présidents tanzanien et burundais, respectivement John Magufuli et Pierre Nkurunziza, tous deux soudainement emportés par une «crise cardiaque» ; après l'assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, tous trois connus pour leur opposition farouche à la vaccination, le président malgache vient d'échapper à une tentative d'assassinat. En effet, selon le journal ‘Le Monde' publié aujourd'hui, «le parquet malgache a annoncé avoir déjoué une tentative d'assassinat du président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, et arrêté plusieurs personnes étrangères et malgaches. Parmi ces personnes arrêtées figurent deux Français». Toujours selon ce quotidien, «la procureure générale du pays a annoncé des interpellations «dans le cadre d'une enquête pour atteinte à la sûreté de l'Etat». Plusieurs ressortissants étrangers et malgaches ont été interpellés, mardi, dans le cadre d'une enquête pour atteinte à la Sûreté de l'Etat», (…) «Selon les preuves matérielles en notre possession, ces individus ont échafaudé un plan d'élimination et de neutralisation des diverses personnalités malgaches dont le chef de l'Etat», rapporte le journal ‘Le Monde'.
Le président malgache a, depuis le début de la pandémie, indiqué faire confiance uniquement au Covid Organics, remède local, dans les traitements curatifs et préventifs de la pandémie. Lors d'une récente intervention télévisée, le président malgache s'était encore montré opposé à toute vaccination pour lui et sa famille, préférant recourir au Covid Organics.
Ironiquement, à ses adversaires qui lui reprochaient sa réticence à commander des vaccins «atlantistes à ARN», il leur avait proposé de commencer à se vacciner d'abord eux-mêmes en servant comme cobayes au peuple malgache : «Si on commande un vaccin, on va d'abord le tester sur l'opposition», avait-il ajouté avec sarcasme.
Par ailleurs, l'affaire avait pris une dimension politique. L'organisation atlantiste Amnesty International s'était immiscée dans les affaires intérieures du pays en dénonçant le mois de mars dernier «une atteinte aux droits des Malgaches de bénéficier des meilleurs soins possibles» (plus de 25.000 enfants meurent chaque jour par malnutrition et surtout par manque de soins, soit presque 10 millions par an : et pourtant cette organisation occidentale ne s'offusque jamais de ce génocide). L'ONG soutenait que l'absence de vaccins plonge de nombreux Malgaches «dans le désespoir», même si peu l'expriment «en raison du climat de peur instillé depuis un an, marqué par un durcissement de la répression des voix critiques». A noter que le pays a enregistré, depuis le début de la pandémie, très peu de cas (42.000) et de morts (900), pour 25 millions d'habitants.
Par ailleurs, il convient de souligner que, tout comme le chef d'Etat malgache, les trois présidents brutalement décédés avaient bloqué la distribution des vaccins anti-Covid dans leur pays. Curieusement, après leur disparition, les trois pays se sont mis désormais à distribuer les vaccins à leurs populations respectives. La Tanzanie a même passé une commande de vaccins anti-Covid, à l'OMS, pour ses 60 millions d'habitants.
Quant à Haïti, longtemps opposée à la distribution du vaccin, notamment AstraZeneca, en invoquant les effets secondaires relevés en Europe, elle vient d'accepter, après l'assassinat du président Jovenel Moïse, l'envoi de vaccins par les Etats-Unis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.