JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    Gamouh sera-t-il promu au badge Fifa ?    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Violence dans les stades: Quand les entraineurs s'en mêlent
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 07 - 2021


Où va le football algérien ?
Ce que nous avons vu au stade du 20 Août d'Alger lors du match CRB-NCM n'honore guère les auteurs de deux clubs prétendus professionnels. Mêlée générale à la fin de la rencontre en raison du comportement antisportif du gardien de but remplaçant Necir. C'est la confusion qui a failli dégénérer en bagarre générale avec Nessakh, Bouchar et autres joueurs des deux équipes. Résultat ? Bousseliou agresse Righi en lui assenant un coup de pied mais la situation a été rapidement maîtrisée dans un scénario qui n'a rien à voir avec un match de football. Dans une vidéo, on voit Hadj Bougueche s'en prendre à l'arbitre qu'il a accusé d'être derrière la défaite de son équipe. Pire encore, une altercation verbale a éclaté entre les deux entraîneurs, censés donner l'exemple et jouer leur rôle d'éducateurs. En effet, le Serbe Manojlovic Zoran (CRB) et Aziz Abbes (NCM) ont failli en venir aux mains et il a fallu l'intervention de certains dirigeants et joueurs pour séparer les deux antagonistes qui auraient créé la pagaille. Des scènes désolantes et regrettables. Le coach du NC Magra a ouvertement critiqué l'arbitrage «qui a faussé la partie», a-t-il affirmé. A Sidi Bel-Abbès, on a appris qu'une altercation a éclaté entre un dirigeant de l'USMBA et Benayad, l'attaquant actuel du NAHD qui avait porté auparavant les couleurs de l'USMBA. Pire encore, c'est le geste de Sid Ahmed Slimani, le coach de l'USMBA, qui, selon notre source, a été l'auteur d'une attitude indigne d'un éducateur pour avoir balancé un deuxième ballon en plein match afin d'inciter l'arbitre à interrompre la partie.
Quant à la programmation, certains matches ont été joués en plaine canicule avec une température avoisinant les 40 degrés. La situation est devenue ingérable du moment que ce genre d'incidents commence à se propager au sein d'une division considérée comme l'élite du football national.
Aussi et selon nos sources, l'entraîneur Nabil El-Kouki (ESS) a été victime de racisme à Aïn M'lila, comme ce fut le cas auparavant pour Chérif El-Ouazzani (PAC). Soit la commission de discipline, qui est autonome comme ne cesse de le crier sur tous les toits Abdelkrim Medouar, frappe d'une main de fer, soit que la FAF fait la sourde oreille par rapport à ce qui se passe. Même l'Etat doit intervenir pour mettre fin à ces scènes qui nuisent à l'image de marque de l'Algérie. Au moment où les autres équipes étoffent leurs palmarès par des consécrations internationales, chez nous, la violence continue à sévir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.