Bab El Oued et la Casbah : Les articles scolaires inondent les marchés    En quête d'une stratégie industrielle    La Fédération des consommateurs tire la sonnette d'alarme    Un steward d'Air Algérie arrêté à Paris    Wagner brouille les cartes au Mali    L'opposition crie à la fraude    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    Niger-Algérie décalé au 12 octobre    Pochettino : "C'est ma décision..."    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    Le casse-tête de la surcharge scolaire    La rentrée scolaire s'annonce perturbée à Boumerdès    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    L'ultime étape, le Sénat    L'ambitieux programme de Sonatrach    Annulation des pénalités de retard au profit de milliers d'employeurs    Iarichène trace sa feuille de route    Confiance renouvelée au coach Zaoui    Des partis dénoncent des conditions «surréalistes»    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    50 ans après, un volcan entre en éruption    L'enquête étendue à 30 wilayas touchées, 71 suspects arrêtés    Tentative d'émigration clandestine avortée à Oulhaça    Le système de santé «risque de s'effondrer», avertit l'OMS    Hausse de nouveaux projets d'investissement malgré la pandémie de Covid-19    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Une indispensable catharsis    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Coopérative «El Mouloud» Canastel: Découverte d'un corps sans vie    CS Constantine: Des objectifs revus à la hausse    Les dessous de la corbeille    L'ombre du maréchal Haftar    La saga islamiste tire à sa fin    Chanegriha loue la cohésion    La grande inconnue    El Watan au coeur d'une polémique    Jeunesse, tourisme et télécommunications au menu    Souiller votre propre sang?    Le ministre exige la réduction des délais    Deux militaires morts dans la collision de deux hélicoptères    Les premiers effets de l'instabilité apparaissent    Aït Djoudi revient à de meilleurs sentiments    Lamamra sur son terrain à New York    Cycle de films espagnols    Le second appel de l'institut Français    «Le Cri» de Samir Toumi traduit en italien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Analyses médicales, tests antigéniques et PCR: Les assurances sociales appelées à faire plus
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 08 - 2021

Bien que les pouvoirs publics soient parvenus à plafonner les tarifs des tests de la Covid -19, notamment le test PCR et les examens de scanner, leurs prix en ce moment de crise sont toujours jugés trop élevés.
Des appels ont été lancés par des internautes et par des associations incitant les laboratoires médicaux à revoir encore une fois à la baisse leurs tarifs que ce soit pour les tests antigéniques ou pour les tests PCR. Sachant que les personnes sont parfois contraintes de débourser des sommes faramineuses pour combattre le virus (Frais médicaux et frais de dépistage et d'analyses qui parfois sont effectués une seconde fois afin de rechercher la présence ou non du virus de la Covid-19, avant et après le traitement).
Sans parler autant, des personnes infectées par la Covid-19 qui se soignent chez eux, supportant les frais de la location ou de l'achat d'un concentrateur d'oxygène, les examens de scanner, bilan sanguin, achat d'oxymètre ainsi que les frais médicaux et de traitements».
Le syndicat algérien des laboratoires d'analyses médicales a affirmé, dans un communiqué posté sur sa page Facebook, que les professionnels de laboratoires d'analyses font de grands sacrifices pour assurer le service malgré les terribles problèmes et obstacles auxquels ils sont confrontés au quotidien. Notamment, en cette période difficile due à la recrudescence du nombre de cas infectés par la Covid, qui a lourdement pesé sur le grand public et sur les professionnels de la santé, en particulier.
Le syndicat a fait état d'une « interruption dans l'approvisionnement en réactifs et de la terrible hausse de leurs prix dans le cas où ils sont disponibles, qu'il s'agisse de réactifs pour les tests de la Covid-19 ou d'analyses d'urgence, sachant qu'ils ne sont pas remboursés par les caisses de sécurité sociale ». Le syndicat a, dans ce contexte, exigé de mettre à la disposition des laboratoires des réactifs d'une façon pérenne et la publication en urgence de la liste des analyses médicales qui devront être remboursées par les services de la sécurité sociale ( CNAS ).
Pour rappel, le test PCR a été plafonné à un prix qui ne doit pas dépasser les 8.800 DA. Les examens au scanner sont plafonnés à 7.000 DA. A noter en outre, qu'en application des instructions du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune et en exécution des décisions de la réunion du Gouvernement tenue le 23 décembre 2020, les citoyens assurés sociaux ont le droit à partir du 1er janvier 2021, au remboursement des actes médicaux relatifs au dépistage de la Covid-19, à travers les caisses de sécurité sociale CNAS et CASNOS.Il s'agit du remboursement des prestations suivantes « 5.000 DA au titre des frais engagés pour l'examen du scanner thoracique , 3.500 DA au titre des frais engagés pour le test RT-PCR et 1.500 DA au titre des frais engagés pour le test rapide antigénique ».
Et pour bénéficier de ces remboursements financiers, les concernés doivent présenter les documents nécessaires aux caisses de sécurité sociale à laquelle ils sont affiliés, entre autres l'ordonnance médicale de l'examen réalisé, le rapport médical de la radiographie thoracique (scanner) pour le dépistage de la COVID-19 , les résultats des analyses médicales de l'examen biologique moyennant le test RT-PCR ou bien les résultats des analyses médicales de l'examen biologique du test rapide antigénique.
Le syndicat des laboratoires d'analyses médicales a dans ce sens exhorté les médecins à respecter les recommandations en prescrivant des tests médicaux, et ce, tout en confirmant également sa volonté de contribuer à tout ce qui pourrait aider à surmonter la crise, en appelant chacun à être responsable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.