Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    Plafonnement des réductions pour l'Assurance automobile: L'Association des consommateurs veut saisir la justice    Industrie pharmaceutique: Des dispositions réglementaires pour «booster» le secteur    Rencontre wali-investisseurs: Un «petit» bureau à la place d'une «grande» commission pour débloquer les projets    Une visite et des attentes    Le Liban n'est plus la Suisse    Des enfants exploités: La mendicité pointée du doigt    Ligue des champions d'Afrique: ASEC Mimosas-CRB, aujourd'hui à 16h00 - Le Chabab en mission commando    Equipe nationale: Belmadi en remet une couche sur Delort    Coupe de la CAF: FAR Rabat-JSK, aujourd'hui à 17h00 - Un derby maghrébin indécis    Bouira: Deux morts et 2 blessés dans un accident de la route    Colère des travailleurs de l'éducation à Oran: Sit-in ce lundi devant l'académie    Bethioua: Des projets de développement au profit des zones d'ombre    Un «Tapie» d'or    L'ONU appelle à la cessation des combats à Marib    L'Irlande appelle à la reprise des négociations    Les Russes en prospection à Tamanrasset et Djanet    Une «tumeur maligne»    Belaribi brandit l'expérience algérienne    Le Brésil prend le large    Ibrahimovic est rétabli    Staveley annonce la couleur    «Pesez de votre poids sur la politique française!»    Révélations sur une alliance criminelle    Des rejets à la pelle    C'est l'apanage des mamans!    La femme rurale tient salon à Béjaïa    Deux routes fermées à la circulation    Le Makhzen et ses promoteurs aux abois    «La présidentielle française brouille la réconciliation»    Me Mourad Oussedik et la défense de rupture    Deux séquences de la barbarie coloniale    Liverpool : Klopp mécontent du rachat de Newcastle    Petite histoire du culte de la vache au lait d'or noir.    La prise d'otage de tout un peuple    MACRON, LA QUESTION MEMORIELLE ET LE MASSACRE DU 17 OCTOBRE 1961    Les camions poids lourd et les travaux routiers interdits la journée à Alger    Un militaire décédé et deux autres blessés aux frontières ouest du pays    Giroud : "Le retour de Benzema a créé un déséquilibre"    Paris tente de calmer à nouveau le jeu    Grand cafouillage dans la programmation    D'autres procès attendent Tayeb Louh et Saïd Bouteflika    L'innovation pour relever le défi du développement durable    L'association RAJ dissoute    Près de 3 100 stagiaires inscrits à Naâma    L'accent est mis sur la nécessaire égalité entre les Etats et les Nations    La Nation ne s'invente pas, elle est    Actuculte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'essor de la production agricole en question
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 06 - 09 - 2021

La déclaration la plus importante a été prononcée par M. Abdelhamid Hamdani, ministre de l'Agriculture et du Développement rural, lors de la réunion d'évaluation avec les directeurs des départements agricoles de 58 wilayas, qui vient de se dérouler au siège du ministère. Le développement de la production agricole par l'extension des zones irriguées, l'augmentation de la production et de la productivité, la rationalisation de l'utilisation des terres et le développement des zones rurales, montagneuses, steppiques et désertiques, ainsi que la préservation et la valorisation des richesses forestières et l'intégration des connaissances et de la numérisation dans les programmes de développement, sont les principaux objectifs à atteindre. De nombreux gains ont été réalisés, malgré les conditions climatiques et sanitaires consécutives à la pandémie du Covid 19, en parallèle avec la conjoncture économique mondiale, qui se caractérise par les prix élevés des produits agricoles et des intrants, en plus du manque d'approvisionnement en matériaux sur le marché international. L'activation de l'Office national pour le développement de l'Agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS) est parmi les avantages les plus importants qui ont été réalisés, car certains investisseurs et porteurs de projets ont été inclus dans ce système. Les incendies que certaines régions du pays ont connus ont touché le domaine agricole, ce qui oblige le secteur à travailler à les réactiver dans les plus brefs délais. Tous ces faits malheureux n'ont apparemment pas découragé le secteur d'aller sur la voie du développement et de réaliser ses objectifs, dans un effort pour atteindre la sécurité alimentaire.
A l'occasion de la rentrée sociale, qui coïncide également avec le démarrage de la campagne labours-semailles davantage d'efforts doivent être faits pour soutenir le développement dans le domaine agricole, et travailler sérieusement à créer les conditions propices à cette campagne, en augmentant les zones, en rationalisant l'utilisation de l'eau et en utilisant des semences améliorées et autres. C'est le début d'une autre étape pour la mise en œuvre des programmes et projets, les agriculteurs, les investisseurs et les porteurs de projets doivent être encadrés et accompagnés, en levant les contraintes bureaucratiques qui entravent habituellement les activités agricoles. Les cadres visant à relancer la mobilité dans le domaine agricole doivent être améliorés, d'autant plus que les paris de développement sont multiples. Ainsi, l'obligation est de gagner l'engagement de la production très abondante des céréales, notamment de l'orge, dans le but de fournir du fourrage et de développer les cultures des blés dur et tendre, d'huile et du fourrage.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.