Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Le Président Tebboune reçoit le ministre saoudien des Affaires étrangères    Le moudjahid Abbas M'hamed, un parcours remarquable au service du pays    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    El Djazaïr Healthcare: le CREA et le MEDS-Sénégal signent un protocole de coopération    Accidents de la route: 17 morts et 480 blessés en une semaine    Algérie-République tchèque: Signature d'un procès-verbal de coopération dans le domaine minier    Ligue Europa: l'Eintracht Francfort l'emporte aux tirs au but face aux Glasgow Rangers    Le Barça s'intéresse à Koulibaly    Leeds : Kalvin Phillips dans le viseur de Manchester City    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    Tlemcen: Le salon de l'étudiant de retour    Football - Ligue 1: Les poursuivants à l'affût    Tiaret : le mouvement sportif en deuil: Hadj Moumene Ahmed n'est plus    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    Les bases de la transition énergétique    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    L'archéologie islamique en question    Mbappé quasiment d'accord    Brèves Omnisports    La double confrontation face à la Palestine fixée    Le message fort du président Tebboune    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    Pourquoi les prix ont baissé    La Sonelgaz se met de la partie    Les entreprises privées du Btph suffoquent    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    M. Lamamra s'entretient avec son homologue saoudien    Armée sahraouie : nouvelles attaques contre les positions des forces de l'occupant marocain dans le secteur de Mahbes    L'Algérie œuvre inlassablement pour la consécration de la paix et de la sécurité dans son environnement régional et international    Affaire du groupe Metidji: ouverture du procès en appel    Algérie-Cuba: la profondeur de l'amitié et les liens historiques rappelés à Alger    Recadrage en règle    Le Directeur de la sécurité routière de Mauritanie visite des services opérationnels de la Sûreté nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La montée des extrémismes
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 09 - 2021

Dans son infini parcours, l'Histoire a la manie de se répéter. Elle s'y applique rarement pour le bonheur des hommes en leur infligeant la panoplie des dramatiques entorses pour leur rappeler que nombre d'entre eux, dans leurs comportements et dans leurs convictions, n'échappent pas à des similitudes des comportements avec la race animale. Les rappels de ses souvenirs, pour peu qu'on prenne la peine de les lire, renvoient sans cesse aux maléfices subis par l'espèce humaine avec un décompte de millions de morts.
Aujourd'hui, la montée des extrémismes et la poussée des nationalismes des alois tordus dégagent les relents des holocaustes vécus les siècles passés et mettent en avant des discours effarants de l'eugénisme sources de catastrophes naissantes. A écouter maintenant l'argumentaire raciste et xénophobe de quelques apôtres autoproclamés des extrêmes droites européennes, on est éclaboussé par les jets fétides de l'ère du troisième Reich hitlérien sauf que l'Arabe, le Noir et le Rom ont l'air de supplanter le Juif.
Quand on exige de ne se prénommer que Paul et Pierre seulement et que l'on affirme que le nom de Zohra ou Zineb a la consonance d'un jihad, on nage à l'évidence dans la génétique alambiquée. Le plus drôle est que certains de ceux qui se sont mis à cultiver l'ignominie du discours feignent d'ignorer leurs origines et la couleur de leurs écussons. Himmler et consorts n'ont pas fait mieux dans la dénégation et les lampions fatidiques d'hier ont l'air de se rallumer.
Mais l'Histoire ne se contente pas d'étaler ses pages noires. Elle secoue aussi les consciences des intellectuels de surface de tous bords, ailleurs comme ici, pour les prévenir que la vie d'une nation peut ne tenir qu'à un fil. En surfant par démagogie et par populisme sur la répétition des crises, aveuglés par des approches politiciennes primaires et précipitées, ils se rendent complices des entrains des plus terribles catastrophes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.