Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Sommet arabe: le Président Tebboune compte proposer une date alliant la symbolique nationale historique et la dimension arabe    USTO-MB: 113 postes de formation en doctorat ouverts en 2021-2022    Fiscalité : prolongation du délai d'accomplissement des obligations au 27 janvier courant    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    Les précisions de la direction générale des impôts    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    "Je demande pardon au peuple algérien"    Le projet de loi en débat au gouvernement    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    "Les retombées des suspensions des cours apparaîtront à l'université"    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    CAN-2021: la sélection algérienne regagne Alger    Un colonel dans la ligne de mire    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain dans plusieurs régions    Actuculte    Le monde en «aâdjar» !    Numidia...    Covid-19 : une urgence nationale    Appels insistants à la vaccination: Pic de contaminations attendu dans les prochaines semaines    Diplomatie olympique    Formation continue et échange de connaissances: Accord de partenariat entre Djezzy et l'ESI    Equipe nationale: La douche Froide    Football - Ligue 1: Les prétendants sans pitié !    «Dhakhira» Implosée    Les Algériens ont donné de la voix    Le nouveau challenge de Nasri    L'ANP trône sur le Maghreb    Daesh attaque une grande prison en Syrie    Deux manifestations interdites à Ouagadougou    N'est pas influenceur qui veut!    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les parents d'élèves soulagés    L'après Haddadou se prépare    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    Tosyali lance sa deuxième usine à Oran    Bougherara veut résilier son contrat    Slimani doit encore patienter    Une saga familiale à Sétif    Hommage à Abderrezak Fakhardji    Le ministère approuve le financement de 18 opérations    Le procès de l'ancien wali Abdelwahid Temmar reporté au 27 janvier    Hassan Kacimi: «Etre attentif à ce qui est en train de se produire autour de nous»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 11 - 2021


Candidat déclaré au titre, le MCA est suivi de près par les observateurs, surtout après sa victoire face au champion d'Algérie, le CRB. Puis, à l'étonnement général, les Mouloudéens n'avaient obtenu qu'un nul à Magra avant de battre un WAT, ce dernier auteur d'une bonne prestation. A Relizane, ils ne reviennent qu'avec un point. Dans des conditions normales, ce résultat aurait été acceptable, mais il se trouve que le Rapid s'est aligné sans préparation, avec des joueurs ayant fait l'impasse de plusieurs séances d'entraînement, réclamant leurs salaires. On s'est alors posé la question suivante : le MCA n'est-il performant qu'au stade du 5-Juillet ? C'est pour toutes ces raisons qu'on attendait avec curiosité sa sortie à Constantine face à un CSC qui, paradoxalement, semblait plus à l'aise à l'extérieur que dans son fief de Benabdelmalek. Avec quatre buts en autant de rencontres, les attaques de ces deux clubs ont fait le minimum, conformément à la tendance générale signalée récemment par nos soins. Et pourtant, les entraîneurs Khaled Ben Yahia et Cherif Hadjar sont considérés comme étant des partisans du football offensif. Cette confrontation est donc venue à point pour nous apporter un nouvel éclairage sur les potentialités de ces deux équipes. Avant le match de jeudi, le MCA avait une défense qui n'avait encaissé qu'un seul but, contre le CRB. A présent, ce secteur se retrouve au huitième rang, au même niveau que ceux de l'USB, du NAHD et de l'IBCL. En prévision de ce duel redouté, le coach tunisien avait préparé une organisation en 4-1-4-1 qui se transformait en 4-5-1 dès la perte du ballon, et devait compliquer la tâche des Sanafirs. En outre, un plan anti-Hamzaoui a été annoncé pour plus de sûreté. En réalité, le plan du jeu n'a pu être appliqué dans la mesure où les Mouloudéens ont été décontenancés par la densité du jeu du CSC, où seuls Esso, Hamidi et Ezmani, par leurs interventions en première intention, ont tiré leur épingle du jeu. C'était, bien sûr, insuffisant pour bloquer des adversaires très déterminés à rafler la mise devant leurs supporters. Les autres défenseurs, surtout Haddad, se sont contentés de parer au plus pressé, dégageant à l'emporte-pièce, rendant à chaque fois le ballon aux locaux. Certes, les poulains de Ben Yahia n'ont pas campé dans leur périmètre, mais leurs sorties de balle et leurs offensives, prometteuses au départ, n'ont jamais abouti du fait que les Sanafirs étaient plus rapides et plus déterminés. Ce fut un match assez engagé que l'arbitre a bien maîtrisé en sifflant de nombreux coups francs. Il faut reconnaître que les Contantinois ont été plus collectifs et plus habiles dans la transmission du ballon, avec de belles séquences. Sans doute sermonnés par leur entraîneur, les Algérois ont développé des mouvements plus en conformité avec leurs capacités techniques, mais avec, malheureusement, des incompréhensions qui les ont privés d'égaliser, ratant même un penalty. Il est vrai qu'à force de résister, ils ont baissé pied en fin de rencontre, encaissant deux autres buts. Ce revers prouve que, jusqu' à présent, le MCA est vulnérable à l'extérieur. Ceci revient à dire que le technicien tunisien doit se pencher sur cette navrante particularité qui empêche ses poulains d'obtenir les bons résultats escomptés, un vrai chantier en somme. Les louables harangues d'avant-mach ne sont pas des solutions comme le coach Ben Yahia pourrait le croire. Les prochaines journées nous renseigneront sur les véritables capacités du Doyen face au PAC, l'OM, l'ESS, le NAHD, l'USB et l'USMA.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.