Coronavirus: 6 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    Le Président Tebboune présente ses condoléances suite au décès du moudjahid et Général-major à la retraite Ali Bouhedja    Industrie pharmaceutique: clôture du Salon algérien de l'Industrie pharmaceutique à Dakar    Industrie pétrochimique: atteindre 5 milliards de dollars d'exportations à moyen terme    Le projet de la loi relative à l'investissement contribuera "à drainer des investissements"    Décès du moudjahid et Général-major à la retraite, Ali Bouhedja    Le Président Tebboune félicite la boxeuse Imane Khelif    Judo/ 43e Championnats d'Afrique : 31 pays confirment leur présence au rendez-vous d'Oran    La Fédération du Sénégal répond sèchement à la fédération française dans l'affaire Idrissa Gueye    Mahrez inaugure un stade à son nom à Sarcelles    Ghlamallah appelle depuis Kazan à relancer le rôle du Groupe de vision stratégique "Russie et Monde islamique"    Conseil de Sécurité : le Représentant Permanent de l'Algérie participe au débat ouvert sur la sécurité alimentaire et les conflits    La 17e édition de "Andaloussiates El Djazaïr" s'ouvre à Alger    Tenue de la 3e session du Comité de concertation politique algéro-saoudien    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Saint-Etienne : Boudebouz écarté par son entraineur ?    Maroc: appel à une participation massive à la marche du 29 mai contre la cherté et la répression    Comment défaire une démocratie ? Le cas de la Tunisie sous Kaïs Saïed    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    Les bases de la transition énergétique    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    Brèves Omnisports    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    La Sonelgaz se met de la partie    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    Le message fort du président Tebboune    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    Un nouvel ancrage à l'activité économique    Pourquoi les prix ont baissé    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sommes-nous vaccinés contre le vaccin ?
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 01 - 2022

L'Algérie est en pleine quatrième vague de Covid-19, sans vraiment inspirer d'inquiétude chez le commun des Algériens. Mais pourquoi, parbleu, les Algériens sont comme vaccinés... contre le vaccin ! Au-delà d'une communication officielle pas toujours efficiente, les autorités sanitaires du pays n'arrivent toujours pas à convaincre le citoyen lambda de la nécessité vitale de se prémunir contre le virus tueur. Près de 20 millions de doses stockées à l'Institut Pasteur d'Alger risquent d'arriver à péremption, un gâchis innommable.
«Si les Algériens ont peur du vaccin, pourquoi ne craignent-ils pas la mort alors que personne n'est décédé après avoir été vacciné ?», s'interrogeait, comme impuissant, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid. L'Algérien étant par nature rétif à l'autorité imposée, faut-il passer la surmultipliée pour soit imposer la vaccination obligatoire, soit rendre le pass vaccinal incontournable pour l'accès aux lieux et espaces publics ? Si l'on a le droit de disposer de sa propre vie, personne n'a le droit d'attenter à la vie des autres. La fermeture des écoles et des crèches dans certaines wilayas du pays, après la déclaration de cas de Covid parmi les enfants, fait davantage accentuer la menace d'une éventuelle perte de contrôle, pour revivre le scénario cauchemardesque de l'été dernier. Terrible pied de nez de l'histoire, l'Algérie s'apprête à recevoir l'aval de l'OMS pour commencer à exporter son vaccin produit à Constantine, au moment où son propre peuple semble aller vers une sorte d'euthanasie collective, tant la peur de mourir étouffé, branché à une terrifiante machine, semble comme prise par-dessus la jambe par le peuple DZ !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.