Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    JM/Haltérophilie: Faris Touairi en bronze à l'arracher, avec une prise à 161 kg    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM/Escrime: médaille d'or pour Saoussen Dlindah Boudiaf    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    La Cour constitutionnelle célèbre le 60e anniversaire de l'indépendance    Mise en garde contre l'escalade marocaine au Sahara occidental occupé    Il y a 2 ans, les crânes des symboles de la résistance algérienne retrouvaient leur terre natale    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Feuille de route admissible ?    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Makri avance sa proposition    Le sens et les messages d'un défilé    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Les déchets ménagers inquiètent    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hausse vertigineuse des prix des ingrédients: Recette salée pour les gâteaux de l'Aïd
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 04 - 2022

Après la fièvre du panier et des vêtements de l'Aïd, les ménagères ont commencé à faire les achats de fruits secs, farine, miel et autres ingrédients pour la préparation des gâteaux de l'Aïd. A Oran, à l'instar des autres villes du pays, les marchés se préparent pour chaque circonstance et les commerçants adaptent leurs étalages de manière synchronique.
Ces derniers jours, les magasins de fruits secs et d'ingrédients de gâteaux, enregistrent une grande affluence des clients pour acquérir ces produits, commercialisés dans des boîtes ou vendus en vrac. Là aussi, l'on remarque que les prix sont assez élevés. Dans les marchés, les commerçants commencent à exposer de nombreux produits avec des prix divers. Cela varie selon les goûts et les bourses. Cependant, la mauvaise surprise est la hausse des prix de tous ces ingrédients. Mais tradition oblige, les familles ne peuvent se passer de quelques variétés de gâteaux traditionnels, modernes ou orientaux pour la fête de l'Aïd El Fitr. Ceux qui ont acheté des produits pour confectionner ces gourmandises ont cependant été confrontés au casse-tête, celui des prix tellement élevés... Une petite tournée dans les magasins de vente de ces produits de base, pour la confection de gâteaux traditionnels, donne un aperçu sur ces prix, inaccessibles pour la majorité des familles. Les indétrônables amandes sont cédées entre 2.000 et 2.200 dinars le kilo. Les noix varient entre 1.700 et 2.000 dinars le kilo. Les autres ingrédients, pistaches, noix de cajou, leurs prix varient entre 3.800 et 4.200 DA. «Les cacahuètes constituent la moitié de la demande des consommateurs, en raison de leur prix, permettant à la majorité des ménages de s'en procurer et de l'utiliser dans toutes les variétés de gâteaux, même ceux qui comportent des ingrédients essentiels, comme la pistache, les noix et les amandes», a déclaré un vendeur au niveau de ce boulevard. A 450 dinars le kilo, son prix est à la portée des ménagères. Un prix qui avoisine celui des amandes il y a quelques années alors qu'autrefois, les cacahouètes étaient le dernier recours des ménages. «Nous subissons, déjà, la saignée des derniers jours du mois de carême, en appréhendant l'Aïd. Je ne peux pas priver mes enfants de gâteaux et je ne pourrais, également pas, refuser de leur acheter des vêtements pour l'Aïd», ajoute une mère de 3 enfants. « Devant la cherté de ses produits, je vais préparer des gâteaux traditionnels sans arachides, comme le kaak, le makroud, le griouech, torno et ghribia », ajoute-t-elle.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.