L'Algérie, "un carrefour pour les investisseurs" à la faveur de la nouvelle loi sur l'investissement    Echange d'expériences entre l'Algérie et le Danemark en matière de développement de projets des énergies renouvelables    Sétif : les 3/4 des médicaments présents sur le marché algérien sont de fabrication nationale    Drame de Melilla : la ministre espagnole du Travail exige des "clarifications"    Le Président Tebboune reçoit le recteur de la Mosquée de Paris    JM/ Boxe : Khelif et Bouloudinats en demi-finale, Mordjane et Benlaribi passent en quarts    Pourquoi le modèle autoritaire algérien, au contraire du modèle autoritaire chinois, n'a pas conduit au développement ?    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Ecole militaire polytechnique de Bordj El-Bahri : Sortie de la 49e promotion d'officiers ingénieurs    Séisme d'Oran: une commission technique inspecte les habitations touchées    Ports de pêche: lancement d'une opération nationale pour le dégagement de 351 épaves de bateaux    JM/ Tennis: l'Algérienne Benaissa qualifiée au second tour    Conseil de Sécurité: consultations sur la situation en Libye    JM: les Algériens de la lutte gréco-romaine visent le métal suprême    JM: coup d'envoi du festival national de la chanson raï    22e Festival culturel européen: l'Italie et la France à l'honneur    "M'tember", exposition collective d'artistes inaugurée à Alger    Amélie Oudéa-Castéra, ministre française des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques au «Le Quotidien d'Oran»: «Bâtir de véritables traits d'union avec l'Algérie»    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    Bureaucratie, administrateurs et administrés    Les derniers bénéficiaires de la formule «à points»: Relogement de 2.137 familles à Ain El Beida et El Barki le 05 juillet    Douanes: Des quantités considérables de drogues et de psychotropes saisies    Consommation des eaux des citernes mobiles: Les mises en grade des médecins et des bureaux d'hygiène    Un nouvel ordre mondial plus juste    Tlemcen: Des contractuels titularisés revendiquent leurs salaires et leurs rappels    Parée de couleurs méditerranéennes: Oran a placé la barre très haut    Le Président Tebboune reçoit le jeune Mathieu Hill, un ami de l'Algérie    Confirmée, Elisabeth Borne doit former un gouvernement    Nouvelles attaques contre l'occupant marocain à Farsia et Houza    Les exportations en hausse    Derouaz et Tizzano donnent le ''la''    Les lauréats connus    Faut-il croire Benbahmed?    Le 5 Juillet se prépare activement    Algérie, terre des grands défis    Les algériens entrent en lice    La «stabilité régionale» au coeur de l'entretien    La bataille d'Iamorène    Ghardaïa accueillera l'événement    De l'art dans les rues d'oran    ANP: sortie de trois promotions à l'Ecole supérieure navale de Tamanfoust    Melilla: 18 migrants meurent après l'usage de la force par la police marocaine    Des députés et des sénateurs exclus du parti    Rachad dans de sales draps!    Le plaidoyer de Soufiane Djilali    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Agression du domaine public et forestier: Des instructions pour intensifier la lutte contre les constructions illicites
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 05 - 2022

Des instructions fermes ont été données par le wali d'Oran, M. Saïd Sayoud, pour faire face aux constructions illicites et toute forme d'extension illégale, indiquent les services de la wilaya.
Lors de sa dernière visite de travail à Mers El Kébir, le chef de l'exécutif a réitéré la volonté des responsables de la wilaya à mettre un terme à la prolifération des habitations illicites. Le wali d'Oran a appelé la société civile à s'impliquer davantage dans la lutte contre ce phénomène. Lors d'un exécutif de wilaya, le wali d'Oran a ordonné aux chefs de daïra et aux responsables du secteur de l'agriculture, la conservation des forêts, d'intensifier la lutte contre les constructions illicites érigées sur des terres agricoles, le domaine forestier et même sur le foncier destiné à la réalisation d'équipements d'utilité publique. Le chef de l'exécutif a affirmé qu'il n'hésitera pas à ester en justice toute personne impliquée dans le squat des espaces publics. Lors de cette réunion, le chef de l'exécutif a insisté sur l'environnement et la préservation des espaces forestiers. Les responsables concernés ont été instruits de suivre et contrôler tout dépassement dans ce registre, tout en prenant les dispositions qui s'imposent dans de telles situations. Tout comme de nombreuses villes du pays, à l'image de la capitale, Oran déploie d'énormes efforts pour éradiquer les bidonvilles et les autres constructions anarchiques et érigées illégalement, dont le nombre dépasse les 15.000 habitations à Oran. Suite aux dernières opérations de relogement, le nombre d'habitations illicites a explosé. Pour plusieurs citoyens, demeurer dans des bidonvilles est synonyme d'une attribution imminente d'un logement ou du moins une pré-affectation. Certains individus profitent des week-ends pour construire de nouveaux taudis dans l'espoir de bénéficier de logements dans le cadre des opérations de relogement lancées par les pouvoirs publics, dans le cadre du programme de lutte contre l'habitat précaire. Dans ce cadre, plusieurs opérations de démolition de constructions illicites ont été organisées. Ainsi et depuis le début de l'année en cours, plus de 200 constructions illicites, dont des constructions inachevées, des extensions illicites, entre autres, ont été démolies en collaboration avec les services de l'ordre. La campagne s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le phénomène de détournement des terres agricoles. Ces constructions, situées au niveau des terrains agricoles et autres domaines publics, ont été érigées en violation de la loi. Le wali d'Oran avait insisté, à plusieurs reprises, à plus de rigueur dans l'application des lois contre toute forme d'agression sur les terres agricoles et autres domaines. Les nombreuses sorties du wali d'Oran, depuis son installation à la tête de la wilaya, ont permis au responsable de l'exécutif d'avoir un large aperçu sur la prolifération des constructions illicites sur les terres agricoles et sur le domaine forestier. Ce constat a été à l'origine de la décision prise, par le wali, pour s'attaquer au phénomène et de poursuivre les opérations de démolition de toutes les constructions érigées sur le domaine public. A ce titre, et selon des sources proches des services techniques de la commune d'Oran, toutes les communes de la wilaya ont été instruites pour procéder à une opération de recensement de ces constructions illicites. De son côté, la wilaya d'Oran informe qu'elle détient un recensement de tous ces sites ainsi que de leurs habitants, lesquels seront seuls pris en considération lors des opérations de relogement de ces sites.
Les services de la wilaya avaient averti à maintes reprises que ces derniers risquent de se voir délogés même si besoin par la force publique et de se voir poursuivre en justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.