«Tebboune poursuit l'édification de l'Algérie nouvelle»    Enseignement supérieur: renforcer la contribution des étudiants à leur formation universitaire à la faveur d'un modèle national en 5 phases    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Triathlon/Championnat d'Afrique: l'Algérie décroche deux médailles    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    L'ONU doit agir énergiquement pour stopper la politique criminelle de l'entité sioniste    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    La Côte d'Ivoire veut récupérer Fofana    La tension monte d'un cran au Maroc    Rage: onze décès enregistrés en 2021    Foot (amical) Algérie-Nigeria: les Verts pour vaincre et convaincre    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    «L'Algérie doit être construite par les algériens»    La chine donne son quitus    Un Palestinien assassiné par les forces d'occupation sionistes    Borne et les préoccupations de l'heure    Absurdité    Que va faire l'Opep+?    Développement régional: La décentralisation comme clé de voûte    Industries: Priorité aux filières de substitution des importations    Efficacité des ressources et réduction de coûts de production: L'expertise allemande pour les PME algériennes    L'ESS sombre    Grosse inquiétude au Barça    On a évité le pire à El Bayadh    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    Démarrage timide dans la capitale    Le président Tebboune présente ses condoléances    El Bayadh: Des tablettes pour 900 élèves du primaire    Cap Falcon : une femme morte et deux blessés graves dans une collision entre deux voitures    Campagne de dépistage à El Flay    El-Bayadh: Trois morts et un blessé grave dans un accident de la route    Onze ans de retard    De la marijuana à Zéralda    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Presse, amour et pouvoir    La pièce « Hna ou Lhih » participe    «C'est formidable d'échanger avec les lecteurs»    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 11 - 08 - 2022

Comme pour beaucoup d'écrivains algériens d'expression française, la vénérable institution qu'est la Bibliothèque nationale de France (la BNF), installée à Paris et riche d'environ 250.000 manuscrits (c'est-à-dire des œuvres originales écrites de la main des auteurs ou dactylographiées), possède un fonds Mohammed Dib.
Le 24 juillet 2012, soit 9 ans approximativement, après le décès du célèbre écrivain algérien, survenu le 2 mai 2003, ce fonds a été constitué suite à une donation de sa veuve, Madame Colette Belissant-Dib.
Le fonds Mohammed Dib de la BNF se compose de 30 volumes reliés et surtout de 41 boîtes d'archives laissés par l'écrivain après sa mort dans son domicile de La Celle-Saint-Cloud, dans la région parisienne. N'y figurent cependant pas les brouillons des cinq œuvres écrites en Algérie avant 1959 et l'installation de Dib en France. Les manuscrits manquants du fonds Mohammed Dib de la BNF de la capitale française sont ceux des trois romans réunis sous le titre générique «Algérie» («La Grande Maison», «L'incendie» et «Le Métier à tisser») ainsi que les brouillons du recueil de nouvelles «Au café» et du roman «Un été africain», tous écrits en Algérie avant 1959.
Le manuscrit du roman de Mohammed Dib «Le Métier à tisser» est conservé actuellement à Tlemcen chez la famille d'un grand ami de jeunesse de l'écrivain. (Dib lui en avait fait cadeau pour sceller une belle amitié fondée sur leur passion commune de la littérature.) Mais personne ne sait où sont passés les brouillons des quatre autres ouvrages!
Par un heureux et étrange hasard en tout cas, les manuscrits de la partie de l'œuvre de Mohammed Dib la plus ancrée dans le terroir et le réel algériens, ont, soit disparu, soit sont restés cachés dans la terre profonde qui les a vus naître.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.