"Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Grazie Meloni !    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Une sérieuse alerte    La contre-attaque par les chiffres    Tension sur le lait infantile    Une hausse prévisible    L'Etat à la rescousse des travailleurs    Der Zakarian s'explique pour Belaïli    Les Algériens fixés sur leurs adversaires    «La confiance du peuple a un coût»    Un expert américain porte l'estocade    Pays pauvre du Sahel en proie aux violences terroristes    Gazprom suspend ses livraisons à l'italien Eni    «Le consensus est une exigence historique»    De Ciné Gold à la résidence d'Yves Saint Laurent    «La vie d'après» décroche El Kholkhal d'or    Mouloudji prend part    Signature de deux accords entre les ministères de l'Enseignement supérieur et de l'Economie de la connaissance    La jeunesse algérienne consciente des questions décisives de l'heure    Situation au Burkina Faso: le Ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des membres de la communauté algérienne dans ce pays    Tébessa : ouverture du premier forum des jeunes d'Algérie    Attaché à ses principes, le FFS place l'intérêt suprême du pays au-dessus de toute autre considération    La Guinée se voit retirer l'organisation de la CAN 2025    6e édition du REVADE: plus de 80 opérateurs attendus du 10 au 13 octobre    Près de 186.000 agriculteurs ont bénéficié de contrats de concession à l'échelle nationale    Le Président Tebboune préside dimanche une réunion du Conseil des ministres    Université: batterie de mesures pour améliorer l'enseignement et la recherche    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Algérie-France: Consultations entre les deux pays    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Le diagnostic doit être prématuré    Les chiffres de l'ANP    De la cocaïne à profusion    Mouloudji prend part à la conférence de l'UNESCO "MONDIACULT 2022"    Impératif soutien médiatique à la Palestine face à la propagande et à l'occupation sionistes    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



RC Relizane - Bilans adoptés et démission du président du CSA: Les responsables du désastre tenus de rendre des comptes
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 08 - 2022

Démission du président du CSA, Abdelfetah Benzineb et adoption des bilans moral et financier. Ce sont les deux faits saillants ayant marqué l'Assemblée générale ordinaire du club sportif amateur du RCR. Une assemblée qui a suscité le courroux de nombreux supporters, qui ont accusé ouvertement les membres de l'AG d'être la source de tous les maux du club de la Mina. Des réserves ont été émises sur le déroulement de cette séance de travail qui a provoqué moult réactions chez les inconditionnels du Rapid et c'est légitime. En effet, comment peut-on adopter un bilan moral et sur quelle logique d'une équipe qui vient de rétrograder en division inférieure avec en plus un parcours catastrophique ? Bizarre n'est-ce pas ? Quand on vous disait que la souveraineté des AG est la source de tous les maux du football algérien, on ne disait que la triste vérité. Cette démarche a été conçue comme étant une complicité. A propos du bilan financier, l'assistance l'a également adopté avec une dette avoisinant 1 milliard 700 millions de centimes.
Ensuite, il y a eu l'intervention du président du CSA qui a annoncé officiellement sa démission « pour des raisons de santé », a-t-il précisé. A l'issue de ces travaux, certains membres de l'AG n'ont pas raté l'occasion d'accuser ouvertement les responsables de la SSPA d'être les principaux responsables de cette situation. Amar Chemaâ par exemple, a déclaré que « la SSPA est responsable de l'échec du Rapid ». D'autres membres ont tenu à affirmer que la mascarade est due à la gestion de la SSPA. « Où sont passés ceux qui ont envoyé le club vers le purgatoire ? », ont clamé les nombreux intervenants.
Là, on a fait allusion aux Mohamed Hamri, Azzi Mohamed, Sid Ahmed Abdessadok, Zaouche, Ali Houari et les autres. Lors de cette AG, une commission de candidatures a été installée, alors que l'AG élective est prévue le 18 août. En somme, le RCR est otage de certains intérêts de certaines personnes connues sur la place publique de Relizane. Mais personne ne veut lever le petit doigt. Les «Lions de Mina» ont payé cash les interminables problèmes, à tous les niveaux, qu'ils ont vécus depuis déjà deux saisons. Croulant sous le poids des dettes estimées à près de trente milliards de centimes, l'avenir du Rapid est compromis et s'annonce encore sous de mauvais auspices, sans que les autorités locales n'interviennent pour demander des comptes. « A ce rythme, le RC Relizane est menacé de disparition », ont prévenu les fans du club. La démission de l'ex-président, Mohamed Hamri, durant l'intersaison sans bilan et son successeur, Sid Ahmed Abdessadok, qui a tenu quelques semaines dans son nouveau poste, avant de rendre le tablier, n'ont pas arrangé les affaires du club. Au fait, qui a libéré les Bouzid Bilal à la JS Saoura et Chettih au CSC lors du dernier mercato hivernal ? Est-il logique qu'un club menacé de relégation, libère ses joueurs cadres ? Le public du Rapid accuse Ali Houari, le manager de l'équipe, et Zaouche, un proche du club, ainsi que d'autres anciens dirigeants, et l'ex-président du conseil d'administration de la SSPA d'être à l'origine de ce désastre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.