Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    Montréal aux couleurs algériennes    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    Résonances autour d'une année de contestations    Fausses adresses    De nombreux anciens ministres et walis concernés    La production agricole compromise à Relizane    L'Université d'Oran 1 signe plusieurs conventions    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Serport annonce ses grands projets    Choc des extrêmes à Biskra    Le Targui    À tout jamais…    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    Masques de beauté naturels    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Arrêt de l'importation des kits CKD/SKD : Abdelmadjid Tebboune met fin au «montage» automobile    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    La statue de Constantin dans un état lamentable    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    El-Bayadh : Deux dealers arrêtés près d'un établissement scolaire    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    Abdelmadjid Tebboune: Rien à reprocher au Hirak    L'impératif d'une majorité présidentielle    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Le PNC suspend sa grève    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    Ronaldo adoube Mbappé !    L'Espagne dispute à l'Algérie ses eaux territoriales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





TEMMAR ORDONNE LA DELOCALISATION DU SCE DE REEDUCATION QUI ENCOMBRAIT LE SERVICE ANTI CANCER DE MAZAGRAN : Enfin, un service propre aux cancéreux à Mostaganem
Publié dans Réflexion le 26 - 01 - 2016

Sur place, le wali a ordonné la délocalisation des services de l'ADE qui occupaient une structure mitoyenne au service anti cancer pour affecter à leur place le service de rééducation qui encombre la structure du service anticancéreux et ceci, dans le but de faire une extension des locaux du service anti cancer de Mazagran. Il a été remarqué qu'à ce jour le wali n'a aucune statistique fiable des cancéreux pour lancer une action réelle de prise en charge de ces malades.
Hier matin, le wali de Mostaganem s'est rendu à la Commune de Mazagran, accompagné du chef de la daïra de Hassi Mamèche, du directeur de la santé et du directeur de l'hôpital ‘' Che Guevara'' au centre anti cancer qui est situé dans les locaux de l'ex CFA de Mazagran. Lors de cette visite, M. Temmar, s'est enquis de la situation des malades et du personnel paramédical, il a également constaté que le centre est exigu, du fait qu'il abrite aussi un centre de rééducation. Le wali a donné instruction pour que les locaux de l'ADE mitoyenne abritent désormais le centre de rééducation, afin de dégager plus de place au sein du centre anti cancer et libérer des espaces au profit des malades cancéreux. Cette visite entre dans le cadre de la politique du wali qui envisage une prise en charge médico-sociale des cancéreux. Sur ce point, M. Temmar a donné instruction au responsable du centre afin de lui remettre une liste complète des malades par âge, par région avec toutes les coordonnées relatives à leur situation, à l'effet de les prendre en charge en matière de transport, de suivi médical, et d'hébergement pour les patients qui résident dans les communes et les régions éloignées. Sur ce dernier point, le wali compte mettre à la disposition des cancéreux une maison d'accueil dans les semaines à venir et ce après le choix du site. Notons que le wali a en tête 05 sites dont l'auberge des jeunes de Hassi Mamèche. Selon les statistiques avancées par le responsable du centre anti cancer de Mazagran, 630 malades atteints de cancer sont recensés à ce jour. Concernant le retard de la prise en charge des cancéreux, selon nos sources, elle est due à la mauvaise communication, car à ce jour, les autorités sanitaires de la wilaya n'ont dressé aucune liste exhaustive des patients atteints du cancer en mentionnant le sexe, l'âge, le type de cancer, etc...à remettre au wali afin qu'il puisse prendre toutes les dispositions nécessaires. C'est ce qui a été révélé au wali qui s'est interrogé sur cette question en disant qu'il ignorait la situation des cancéreux. D'où la question, combien de cancéreux dont le nombre des enfants à prendre en charge, combien parmi eux nécessitent d'être transportés etc... Pour permettre la clarification de toutes ces données, les responsables concernés ont un délai d'une semaine pour exécuter les instructions du wali. Poursuivant sa visite de travail, M. Temmar Abdelwahid s'est rendu, dans cette même journée, à l'hôpital Che Guevara qui, de nos jours, ne dispose pas d'un ascenseur équipé et qui rend la vie aux malades plus pénible. Le wali a sommé tous les responsables de ce secteur de se ressaisir et de se dévouer davantage pour les citoyens et également ouvrir les urgences dans les plus brefs délais. Après cela, le wali a pu écouter les doléances des malades se rapportant à des soucis qui ont été étalés, dont le manque de vestiaires et de salles de détente, l'absence de sécurité au niveau des hôpitaux et des urgences médicales. Il a pu résoudre certains problèmes sur le champ et sans tarder. Le wali a sommé tous les responsables de ce secteur de signaler le manque de matériel dont les structures ont besoins et ce dans un cadre administratif en se conformant aux cahiers des charges.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.