Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    AADL: Près de 22.000 souscripteurs n'ont pas téléchargé les ordres de versement    Rencontre Gouvernement-Walis: A la recherche d'un appui local solide    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Managers de joueurs en Algérie: Un métier pour desservir le football    Feux de forêts: 8 blessés transférés à l'étranger    Selon les spécialistes: Les vaccinations contre la grippe saisonnière et le Corona ne s'opposent pas    Trois individus arrêtés pour vols    La pointure du monde    La sculpture est-elle « maudite»?    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Les raisons du processus inflationniste    À quand le vrai bonheur?    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Deux passeurs arrêtés    Les milliards pleuvent...    La presse en deuil    Le FFS contre-attaque    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La crème de nuit !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Vers une hausse des salaires    Pétrole : le juste prix ?    Une inauguration, puis rien !    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    La France déchirée?    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



FALSIFICATION D'UNE CARTE GRISE D'UNE FEMME DECEDEE : Arrestation de deux employés "faussaires"
Publié dans Réflexion le 30 - 01 - 2017

La brigade criminelle de la police judiciaire de la sûreté de wilaya, vient d'appréhender une bande de malfaiteurs, composé de six éléments, dont un cadre de la direction de l'industrie et des mines, impliqués dans une affaire de l'utilisation de la fonction à des fins prohibées, faux et usage de faux d'une carte grise au nom d'une femme décédée, selon le communiqué de la cellule de communication et de presse de la sûreté de wilaya de Mostaganem.
La cellule de lutte contre le vol des véhicules, dépendante de la brigade criminelle du service de la police judiciaire de la sûreté de wilaya, est parvenue à mettre fin aux agissements néfastes d'une bande de six individus dont l'âge varie de 28 à 55 ans, qui s'est spécialisée dans la falsification et l'usage de faux de documents officiels ,la destruction de dossiers et l'utilisation de la fonction occupée à des fins prohibées. Après la réception et le traitement d'informations, faisant état de l'établissement d'une carte grise d'une personne décédée, une enquête a été ouverte sur cette affaire. Suite au lancement de l'enquête et après l'extrait d'une copie des documents de base pour l'obtention de la carte grise « douteuse » du service de la délivrance des cartes grises au niveau de l'assemblée populaire communale de Mostaganem, il s'est avéré que la carte grise en question appartient à une femme morte depuis l'année 2012,avant le dépôt du dossier pour l'obtention d'une nouvelle carte grise. Après quoi, les éléments de la police ont procédé à la saisie du véhicule et la fausse carte grise. Les enquêteurs se sont aperçus encore que la personne morte ne réside pas également à Mostaganem, et que le certificat de résidence établi et joint au dossier, a été retiré par un individu, répondant aux initiales d'A.M, âgé de 52 ans et cadre à la direction de l'industrie et des mines. La suite de l'enquête a permis d'arrêter six autres individus dont trois employés de l'assemblée populaire communale de Mostaganem, répondant aux initiales de B.M , âgé de 34 ans, résident à Mostaganem, A.M, 55 ans ,domicilié à Ain Tédelès, M.S, âgé de 39 ans, habitant à Mostaganem, A.H.A, 42 ans demeurant à Mostaganem, B.A, âgé de 28 ans, résident à Mazagran, et B.A, âgé de 55 ans, demeurant à Ain Tédelès. Accusés de la constitution d'association de malfaiteurs, falsification et usage de faux de documents officiels et destruction de dossiers, les six individus ont été présentés par devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem, qui a ordonné la mise en détention préventive des deux mis en cause, B.M et A.M, alors que deux des auteurs M.S et A.B ont été mis sous contrôle judiciaire, et les deux derniers ont été relaxés.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.