Coupe d'Algérie.. La double confrontation CRB-NAHD officiellement au 5 juillet    Ligue des champions.. Sergio Ramos s'explique après la polémique concernant son carton jaune    Grand succès de «Nathan le sage» à Alger.. Le théâtre pour unir les humains    Première forte mobilisation dans la rue contre le 5e mandat    Tamanrasset, In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar.. 39 orpailleurs arrêtés    Salon international de défense «IDEX-2019».. Gaid Salah à Abou Dhabi    Grand concours «Cirta Science» de Constantine.. 550 lycéens aux épreuves préliminaires    INTERSYNDICALE : L'éducation perturbée par une grève le 26 février    UN VEHICULE VOLE A MOSTAGANEM, RETROUVE A RELIZANE : Les 04 voleurs placés sous les verrous    PRESIDENTILLE 2019 : Le PT tranchera prochainement sur sa participation    Le jeune arrête à BBA libéré    REVISION DE LA LOI RELATIVE AU MOUDJAHID ET AU CHAHID : Prise en charge médicale optimale pour les Moudjahidine    Pas de campagne pour Belkhadem et Saâdani    Les assurances de Temmar    La Russie, la Turquie et l'Iran s'engagent à aider Damas à réaliser des réformes constitutionnelles    La justice refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain    Abdelmalek Sellal s'emploie à banaliser le 5e mandat    Les faux dilemmes de Benflis et Hanoune    Ernesto Valverde prolongé    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    Quelques vieilles saloperies jamais vraiment enterrées au cimetière de Boothill !    La sûreté de wilaya dresse son bilan : 12 réseaux de passeurs démantelés en 2018    Gare routière est : Un policier assassiné dans un bus    MO Béjaïa : Accord trouvé avec Bouzidi    Zone de Bellara, à El Milia (Jijel) : Lancement des travaux de viabilisation    Chambre de commerce : Une délégation américaine en visite à Oran    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    Coupe d'Algérie: La double confrontation CRB - NAHD au 5-Juillet    Bilan financier 2018: Ooredoo Algérie compte 13,8 millions d'abonnés    Le ministre du Travail l'affirme: Plus d'un demi million de nouveaux chômeurs diplômés chaque année    Chlef: Le vol de câbles téléphoniques inquiète    Sept médailles dont 3 en or pour l'Algérie    59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie    Le premier Salon national du miel se déroulera cette année    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Plus de 100 000 bébés meurent annuellement en raison des guerres    Le réseau internet exposé aux attaques de l'exterieur du pays    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Saisie de 1, 260 kg de kif traité    «Les Yeux de Mansour» de Ryad Girod    Générale de Saha l'artiste    Manselkouch.. Manselkouch en ouverture    "Les masques sont tombés" : Moscou répond au journaliste de la BBC sur "l'attaque" à Douma    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    Accord de pêche Maroc-UE : Le Tribunal européen ordonne à l'UE de respecter le droit international    Cameroun : L'opposant Maurice Kamto et ses partisans inculpés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MOSTAGANEM : Tigditt, la mémoire d'une ville
Publié dans Réflexion le 16 - 11 - 2018

Existant sur un vieux fond très typique, Tigditt le quartier ancestral de la ville de Mostaganem, où les prédécesseurs ont laissé leurs empreintes importantes, est une richesse en art, culture et histoires, encore attaché à son passé.
Rappeler l'histoire de la grande cité pittoresque ‘'Tigditt'' où vécurent solidairement et heureux ‘'les gens du vivre ensemble'', nos ascendants, aïeuls et prédécesseurs, très liés à leur coutume et tradition musulmane, des décennies, voire des siècles, c'est revivre des moments extraordinaires. Ayant connu ses moments de gloire de par son appellation, Tigditt porte son nom aujourd'hui comme à la grande époque, eu égard de ses vestiges qui offrent leurs magnifiques beautés. Cette dernière est l'une des plus vieilles cités de Mostaganem qui cache beaucoup de ses secrets typiques. Pour les visiteurs, la découverte de la grande Tigditt se fait de jour comme de nuit, en raison de ses infrastructures qui au fil des siècles ont abrité de nombreux grands moments de l'Histoire faisant d'elle, l'un des plus emblématiques symboles de la capitale du Dahra.Reconnue par sa position géographique, située dans la zone semi-périphérique du chef lieu de la commune et hors des murs de la ville sur la rive droite de l'Oued Ain-Sefra, Tigditt, semble loin de tout urbanisme moderne. C'est à l'intérieur, au plus profond de cette ‘'mère des quartiers de Mostaganem'', dotée des plus vieilles mosquées qui font à ce jour sa gloire, elle est protégée pas ses grands éminents saints, tels ‘' Sidi Maâzouz, Sidi Boumheouel, Sidi Allel M'Hamed, Sidi Yakoub, Sidi Maâmar, Sidi Bensenouci, Lala Khadouma, … et tant d'autres qui avec leur grand cœur, leur conviction, ont enseigné l'Islam, selon la morale coranique qui a habité les cœurs de chacun des habitants de la wilaya de Mostaganem et ses environs. Il ne faut surtout pas oublier les Zaouïas qui ont toujours honoré la mémoire de nos saints patrons. De parts et d'autres des ruelles étroites se dressent encore des bâtisses de pierre plusieurs fois centenaires, façonnées par les anciens, les unes habitables et d'autres fissurées, que le temps et l'homme ont vraiment gâté. Fabuleux, ces vestiges dont l'âme et les vieilles pierres témoignent des fastes d'une grande civilisation qui se meurt graduellement dans ce noyau ancien mais toujours vivant de Mostaganem où chaque détail nous fait penser au passé et au présent. L'ancien marché de Tigditt, constitue un exemple typique de l'architecture à l'ancienne, devenu trop petit pour les besoins de ce quartier, démographie oblige.Les rares ainés encore de ce monde, dont la plupart ont fréquenté la grande et historique école ‘'ex Jean Maire'', ayant vécu l'ancien temps plus meilleur et traditionnel, vous diront de Tigditt, que c'est l'un des plus vieux faubourgs de la ville dont chaque coin, chaque pierre, chaque brique est une source d'inspiration qui cache une histoire sans fin. C'est aussi à Tigditt, que sont nés et vécurent, les grands parmi les hommes de culture, les chanteurs du ‘'Chaabi'', du bédoui…, les sportifs, les artistes de théâtre…, sans oublier les sommités et martyrs qui ont marqué de leurs empreintes et leur sacrifice, l'histoire de la grande Révolution Algérienne qui reste toujours gravée dans la mémoire collective des mostaganémois….

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.