«Non c'est non !»    «Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    Si Boutef m'était conté    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    Ouverture «courant 2019» de trois antennes du CRMA    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PRES DE 300 CAS SIGNALES : La peste et la fièvre aphteuse font des ravages à Tiaret
Publié dans Réflexion le 08 - 01 - 2019

L'inspection vétérinaire de la wilaya de Tiaret vient de tirer une grande sonnette d'alarme et ce, suite à la propagation des maladies touchant les cheptels d'espèce ovine.
A ce sujet, Mr Kouadria Mehdi, inspecteur vétérinaire a déclaré au journal "Réflexion" que plusieurs foyers de peste de petits ruminants et de fièvre aphteuse ont été découverts sur tout le territoire de la wilaya et que dernièrement, un foyer de contagion a été enregistré au niveau des communes limitrophes avec la wilaya de Saida. Il est utile de signaler, ajoute notre interlocuteur, que tous les marchés à bestiaux ont été fermés suite aux instructions ministérielles ainsi que la décision du wali et, ces mesures sont bien fondées, après que nos services ont recensé la mort de près de 300 agneaux et petits ruminants et que des échantillons ont été envoyés au laboratoire régional de Mostaganem. Les symptômes de peste et de fièvre aphteuse ont été détectés par nos équipes de vétérinaires qui sont présentes sur tout le territoire de la wilaya et qui agissent selon les instructions de la direction des services agricoles. Notre interlocuteur, a soulevé un épineux problème, reflété par la création de marchés informels de vente de bestiaux par des éleveurs insoucieux, et lesquels marchés s'opèrent loin de tout contrôle et toute surveillance et cela en dépit des efforts déployés par les services de la gendarmerie nationale relevant des groupements territoriaux des wilayas limitrophes à la wilaya de Tiaret, indique notre interlocuteur qui nous rappelle que des campagnes de vaccination et de sensibilisation sont menées excessivement et sans répit pour la sauvegarde des cheptels qui sont les moteurs de l'économie nationale. En vérité, un grand danger plane sur les ressources animales considérées comme seul échappatoire économique de plus de 40% de la totalité de la population de la wilaya de Tiaret qui vit de l'élevage et de l'agriculture et à ce titre, la wilaya de Tiaret est réputée être à vocation agro pastorale et bien malheureusement cette vocation a fait l'objet de violations. Par ailleurs, les éleveurs revendiquent des indemnisations suite à la perte de leur cheptel où la peste a fait des ravages au sein des cheptels de petits ruminants, cependant la direction des services d'agriculture ainsi que les services y affiliant, exigent des mesures draconiennes pour les procédures d'indemnisation, une relation qualifiée de casse tète chinois et de bureaucratie par les éleveurs et les agriculteurs qui ont été informés que l'Etat compte les indemniser et entre, effet ballon-sonde et vérité, les ravages du cheptel ovin prennent des proportions alarmantes. La peste et la fièvre aphteuse avancent et gagnent plus de foyers et ce, en dépit des campagnes de sensibilisation menées tambour battant.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.