Dans le respect de la Constitution et des lois républicaines : L'ANP fera face aux plans de la discorde    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    "L'aide de l'armée est capitale"    Le Hirak doit désigner une élite qui le représente    "L'armée ne doit pas imposer son agenda"    Chakib Khelil devant la Cour suprême    l'ambassade de France dément officiellement    Le prix du baril pourrait flamber    Justice : Deux dossiers de poursuites contre Chakib Khelil et ses complices transmis à la Cour suprême    Zone euro : Reflux de la dette en 2018 mais l'Italie fait tache    Pétrole : L'amélioration des fondamentaux du marché derrière l'ascension des cours    Soudan: Un délai de 3 mois pour la mise en place d'un gouvernement civil    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Ali Baba et les 40 voleurs    Des armements livrés à Khalifa Haftar sans factures    Un terroriste abattu dans la région du Kef    Coupe d'Algérie (demi-finales/retour), aujourd'hui, JSMB-ESS : Avantage pour Béjaia mais…    Van de Beek, ça coûte cher    Renato Sanches veut vraiment partir    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Championnat d'Afrique de lutte : Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    Les examens sont du ressort des universités    "Laissez la justice faire son travail"    Le long métrage "Abou Leïla" en compétition à la Semaine de la critique à Cannes    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    Ain Lahdjer (Bouira).. Le non bénéficiaires de logement reviennent à la charge    Il sera poursuivi pour infraction à la législation.. Chakib Khelil devant la Cour suprême    Nouveau PDG de Sonatrach.. Rachid Hachichi prend ses fonctions    Après avoir critiqué l'opposition, il se dit ouvert à toute proposition constructive et initiative.. Le discours apaisant de Gaïd Salah    Sidi Bel-Abbés.. Saisie de kif et de psychotropes    Actions de solidarité durant le mois sacré.. Le mouvement associatif tend la main aux démunis    Coupe d'Algérie (1/2 finale retour) CRB 2 : CSC 0.. Le Chabab s'offre sa onzième finale    Mahrez veut quitter City    La Casbah pleure ses victimes dans le recueillement    APRES AVOIR COMMIS NEUF VOLS CONSECUTIFS : Trois dangereux voleurs, sous les verrous à Mascara    L'Algérie 5e plus chère sélection africaine présente en Egypte    L'atteinte au patrimoine peut conduire à l'effacement de l'identité civilisationnelle    Al-Sarraj dénonce le soutien «non proportionné» de la France à Haftar    Un délai de 3 mois pour la mise en place d'un gouvernement civil    Saisie d'armes à feu, d'une quantité de munitions et arrestation de trois personnes    Semaine de la critique riche en premiers films    L'onda avoue son impuissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ANNONÇANT SON SOUTIEN AU MOUVEMENT POPULAIRE : Bouchareb dit que le FLN est une victime
Publié dans Réflexion le 20 - 03 - 2019

S'exprimant dans une réunion avec les Mohafidhs de son parti, Bouchareb a indiqué que « certaines personnes essayent d'imputer des accusations au FLN, or que vous savez que depuis plusieurs années, voir même les dernières années, et depuis 1999 jusqu'à présent, le FLN n'a pas pris la chefferie du gouvernement que quelques années ».
Le coordinateur de l'instance dirigeante du FLN, Mouad Bouchareb, essaye de se laver les mains de la crise et la situation que connait le pays actuellement en portant des accusations envers son solide partenaire au pouvoir le RND. Sans le citer, Bouchareb impute la responsabilité au parti d'Ahmed Ouyahia en indiquant que « le peuple a bien dit son mot », faisant référence aux accusations de la rue envers l'ex Premier ministre. Le dirigeant du FLN, n'a pas trouvé mieux que de chercher plus d'argument en se référant à l'histoire pour rappeler que « depuis l'indépendance, le slogan du FLN était l'Algérie à partir du peuple et vers le peuple, et il est devenu, par le peuple, vers le peuple ». Enfin, le chef du parti du pouvoir, a indiqué que « la souveraineté populaire est la première base dans le système de gouvernance en Algérie et aujourd'hui, le peuple sortira de cette crise par la grande porte». Par cette prise de position, le déchirement atteint la base des partis du pouvoir qui ne veulent pas assumer les conséquences et les résultats de leurs politiques, préférant rejoindre le mouvement populaire qui réclame à son tour le départ de ces mêmes forces du pouvoir.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.