Les révélations du PDG de l'ANEP    Explosion de Beyrouth: Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    Décès du Professeur Grangaud: Djerad rend hommage à un "Fils de l'Algérie"    Feux de forêts: installation du comité d'évaluation des dégâts    Covid19 à Tizi-Ouzou: le reconfinement de deux communes imposé par la recrudescence des cas    Feux de forêts: réunion interministérielle pour indemniser les personnes impactées    551 nouveaux cas confirmés et 13 décès en Algérie    Le Général-Major Meftah Souab n'est pas en fuite    LE CHEF D'ETAT-MAJOR CHANEGRIHA AFFIRME : La gendarmerie est l'un des piliers de la stabilité    EFFONDREMENT DU TUNNEL MINIER A AIN AZAL : Une commission d'enquête pour déterminer les causes    EXPLOSIONS DE BEYROUTH : Pas d'Algériens parmi les victimes    COLLECTE DES ORDURES MENAGERES A ORAN : La mairie réquisitionne des entreprises communales    Premiers essais de Vision-S    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Manchester United et l'Inter : objectif «Final 8»    Mutualisation des compétences et passage de témoin    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    L'eau, le feu, l'argent et les enquêtes    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Un SUV pour les pays émergents    Les modalités restent à fixer    2 employés morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel minier à Chaâba-el-Hamra    La rentrée universitaire semble compromise    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    La famille Bouchaoui sans acte de propriété    L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait en République dominicaine    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Infantino "respectera toute décision" de la commission d'éthique    17 morts dans des inondations dans le Nord    Charbel Wehbé, nouveau ministre des Affaires étrangères    Les walis sommés de transmettre les registres de doléances à la Présidence    L'aide humanitaire ne suffit pas    Se reconstruire après la tragédie    "Aucun échec n'est une mort définitive"    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    Tiaret: La ville n'aura pas son tramway    USTOMB et Tosyali Holding Algérie: Vers la mise en place de formations professionnalisantes    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Pénurie de plus de 200 médicaments    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    "Sonatrach n'est pas impliquée dans l'affaire du fuel frelaté au Liban"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ANP A APPELE A L'APPLICATION DE L'ARTICLE 102 : Fin du désordre constitutionnel
Publié dans Réflexion le 26 - 03 - 2019

Le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a appelé, hier depuis Ouargla, à une solution constitutionnelle à la crise politique qui secoue le pays par l'application de l'article 102 de la Constitution.
En effet, lors de sa visite à la quatrième région militaire à Ouargla, le chef d'Etat-major a indiqué que la solution pour la crise politique que connait le pays doit être issue de la constitution. Une solution qui devrait être accepté par la majorité, et qui passe par l'application de l'article 102 de la Constitution. Ce qui signifie faire valoir la vacance du poste de président de la République. L'article en question dispose que « lorsque le président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l'impossibilité totale d'exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose, à l'unanimité, au Parlement de déclarer l'état d'empêchement ». « Le Parlement siégeant en chambres réunies déclare l'état d'empêchement du Président de la République, à la majorité des deux tiers (2/3) de ses membres et charge de l'intérim du Chef de l'Etat, pour une période maximale de quarante cinq (45) jours, le Président du Conseil de la Nation, qui exerce ses prérogatives dans le respect des dispositions de l'article 104 de la Constitution ». En cas de continuation de l'empêchement à l'expiration du délai de quarante cinq (45) jours, « il est procédé à une déclaration de vacance par démission de plein droit, selon la procédure visée aux alinéas ci-dessus et selon les dispositions des alinéas suivants du présent article. En cas de démission ou de décès du Président de la République, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit et constate la vacance définitive de la Présidence de la République. Il communique immédiatement l'acte de déclaration de vacance définitive au Parlement qui se réunit de plein droit. « Le Président du Conseil de la Nation assume la charge de Chef de l'Etat pour une durée de quatre-vingt-dix (90) jours au maximum, au cours de laquelle des élections présidentielles sont organisées. Le Chef de l'Etat, ainsi désigné, ne peut être candidat à la Présidence de la République. En cas de conjonction de la démission ou du décès du Président de la République et de la vacance de la Présidence du Conseil de la Nation, pour quelque cause que ce soit, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit et constate à l'unanimité la vacance définitive de la Présidence de la République et l'empêchement du Président du Conseil de la Nation. Dans ce cas, le Président du Conseil constitutionnel assume la charge de Chef de l'Etat dans les conditions fixées aux alinéas précédents du présent article et à l'article 104 de la Constitution. Il ne peut être candidat à la Présidence de la République.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.