Présidentielle : les candidats promettent l'ouverture de l'économie et la relance du développement dans le Sud    GAID SALAH AFFIRME : ‘'Les ennemis d'hier ne digèrent pas l'indépendance de l'Algérie''    POUR PRESERVER LA STABILITE DE L'ALGERIE : Les candidats soulignent la nécessité de renforcer le front interne    A PARTIR DU 1er JANVIER 2020 : Les Algériens paieront 15000 DA pour un visa Schengen    TENTATIVE DE RALLIEMENT AUX GROUPES TERRORISTES AU SAHEL : Arrestation de 6 individus à Mostaganem, Relizane et Tamanrasset    Mascara : Rejet «catégorique» des élections    CAN-2020 : l'Algérie débutera face à la Zambie    Le 40e vendredi en images    LES CREANCES S'ELEVENT A 97 MILLIARDS DE CENTIMES : La Sonelgaz menace à Tiaret    APC DE BENI SAF (AIN TEMOUCHENT) : Les élus contre le retour du secrétaire général    MAOUSSA (MASCARA) : Où sont passés les services chargés du suivi ?    Tottenham: Mourinho veut Ibrahimovic !    Real Madrid: ça discute prolongation pour Benzema    Tottenham : Le message d'adieux de Pochettino (Photo)    41e Festival international du cinéma du Caire : deux films algériens en compétition    Les manifestants en masse pour le 40e vendredi à Alger    Vo Vietnam: la Fédération algérienne passe sous l'égide de la World Federation    Algérie Télécom lance une nouvelle application mobile ''E-Paiement espace client''    Mondiaux de para-athlétisme: Bernaoui encense la sélection algérienne auréolée de 16 médailles    Séisme de trois degrés dans la wilaya de Guelma    Toutes les options seront examinées lors du Congrès du Polisario y compris la lutte armée    Les syndromes coronaires aigus, 1ère cause de mortalité en Algérie    La campagne électorale se déroule dans le calme et la sérénité la plus totale    Le Conseil de la nation prend part à l'Eucoco en Espagne    Décès du chanteur chaâbi Cheikh Liamine    Concours "Hult prize": trois projets d'étudiants de Tlemcen choisis    Algérie-EAU: les voies de développement des relations bilatérales évoquées    Eucoco/Sahara occidental: plus de 500 personnes prennent part aux travaux de la Conférence    Wilaya d'Alger: signature de marchés pour le raccordement au réseau de gaz et d'électricité    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    La Palestine refuse toute médiation américaine    Tractations tous azimuts pour la formation du gouvernement    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Rencontre Bensalah - Bedoui    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    Sahara occidental : 15 e Congrès du Polisario : conférences préparatoires au niveau de l'Armée sahraouie    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Que dit la Constitution ?
Mandat écourté du chef de l'état
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 03 - 2019

Sujet d'actualité s'il en en est : dans quelles circonstances, en Algérie, le mandat d'un chef de l'état en exercice peut être écourté ? Voici ce que précise la Constitution algérienne de mars 2016 à travers son article 102. Lorsque le président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l'impossibilité totale d'exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous les moyens appropriés, propose, à l'unanimité, au Parlement de déclarer l'état d'empêchement. Le Parlement siégeant en chambres réunies déclare l'état d'empêchement du président de la République, à la majorité des deux tiers (2/3) de ses membres et charge de l'intérim du chef de l'état, pour une période maximale de quarante-cinq (45) jours, le président du Conseil de la nation, qui exerce ses prérogatives dans le respect des dispositions de l'article 104 de la Constitution. En cas de continuation de l'empêchement à l'expiration du délai de quarante-cinq (45) jours, il est procédé à une déclaration de vacance par démission de plein droit, selon la procédure visée aux alinéas ci-dessus et selon les dispositions des alinéas suivants du présent article.

L'intérim assuré par le président du Sénat ou celui du Conseil constitutionnel
En cas de démission ou de décès du président de la République, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit et constate la vacance définitive de la présidence de la République. Il communique immédiatement l'acte de déclaration de vacance définitive au Parlement qui se réunit de plein droit.
Le président du Conseil de la nation assume la charge de chef de l'état pour une durée de quatre-vingt-dix (90) jours au maximum, au cours de laquelle des élections présidentielles sont organisées.
Le chef de l'état, ainsi désigné, ne peut être candidat à la présidence de la République. En cas de conjonction de la démission ou du décès du président de la République et de la vacance de la présidence du Conseil de la nation, pour quelque cause que ce soit, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit et constate à l'unanimité la vacance définitive de la présidence de la République et l'empêchement du président du Conseil de la nation. Dans ce cas, le président du Conseil constitutionnel assume la charge de chef de l'état dans les conditions fixées aux alinéas précédents du présent article et à l'article 104 de la Constitution.
Il ne peut être candidat à la présidence de la République.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.