3 candidats pour le poste de SG du FLN    Le journaliste Sofiane Merakchi quitte la prison    Le Maroc construit une base militaire à 1 kilomètre de la frontière avec l'Algérie    Covid19: commercialisation de masques à un prix ne dépassant pas 30 DA    PLFC 2020: mobiliser tous les moyens pour couvrir les dépenses supplémentaires    L'UA attachée au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Afrique-Covid19: l'ONU appelle au respect des pratiques démocratiques    Foot/Enregistrement sonore: la Fifa n'aura pas à s'impliquer directement    Le Général-major Said Chanegriha présidera mercredi un colloque sur le Covid-19    ASL AIRLINES FRANCE : Programmation de 5 vols vers Paris à partir d'Alger    DURANT LES DEUX JOURS DE L'AID EL FITR : Rezig confirme : ‘'la permanence respectée à 99,44%''    APOCE : Le prix du masque ne doit pas dépasser 15 DA    TRIBUNAL DE BOUMERDES : Le procès d'Abdelghani Hamel reporté au 2 juin    BOUMERDES : Distribution de 100 000 masques médicaux    Le Parlement de Navarre appelle à la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis    AIN TEMOUCHENT : 301 contraventions pour non-respect du confinement    Corruption: report au 2 juin du procès d'Abdelghani Hamel et de son fils    Le ministre des Finances présente le PLFC 2020 devant l'APN    Covid19: 194 nouveaux cas, 171 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Foot/Révision des statuts et règlements: les travaux des sous-commissions "avancent bien"    Mohamed Bouhamidi: des ONG internationales tentent d'orienter le Hirak pour aboutir à une situation de chaos en Algérie    Création de l'Union africaine des sports de boules    Les 76 centres de torture de Mascara: témoins de la politique inhumaine du colonialisme français    Lounis Ait Menguellet célèbre la Journée de l'Afrique avec des artistes du monde entier    ES Sétif : Des contentieux en suspens…    Report de la CAN-2021 : Le Cameroun tranchera en septembre    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La piste Zeghba se dessine    Territoires : Non Autonomes L'Eucoco rappelle le droit des peuples à l'autodétermination    Le patron de l'AIE se dit optimiste    Sonatrach bousculée en Europe    "Le texte empile contradictions et ambiguïtés"    "La santé du citoyen est notre préoccupation majeure"    Le Sahel s'enfonce dans la crise sécuritaire    Le PPE fustige la politique de la Commission européenne    "La crise sanitaire nous pousse à réfléchir sur la finalité de notre existence"    "Songs for freedom"    "Le bilan de l'Académie de tamazight est nul"    Covid-19: L'OMS suspend les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine "par sécurité"    Le ministre de la Santé: Le déconfinement, une mesure «indispensable»    Aïd El Fitr et Covid-19: Confusion et incompréhension    Tlemcen: Plus de 280 pochettes de sang collectées    SEUL UN VACCIN    Un e-Aïd inédit !    Tébessa: Youkous, un site naturel à valoriser    Une reprise graduelle et prudente    'l'automobile est trés complexe et tout est une question de compétitivité'    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ORAN : 590 surveillants de baignade pour les 34 plages autorisées
Publié dans Réflexion le 26 - 05 - 2019

Les services de la protection civile de la wilaya d'Oran viennent de mettre en place un important dispositif opérationnel de moyens humains et matériels qui sera lancé dès le premier Juin au sein des 34 plages autorisées à la baignade des 09 communes côtières de la wilaya d'Oran .Plus de 590 agents seront mobilisés sur ces lieux pour la totale sécurité des baigneurs.
En effet, il s'agit d'agents professionnels en l'occurrence des officiers, des chefs de postes, des médecins, des plongeurs, ainsi que des agents saisonniers. Dans ce cadre, la Protection civile d'Oran va mobiliser 590 agents, entre professionnels et saisonniers, pour la saison estivale à travers les différentes communes côtières, a-t-on appris de la cellule de communication de ce corps. Ainsi, près de 80 professionnels (des officiers, des médecins, des plongeurs professionnels, des maîtres nageurs professionnels) et 510 autres agents seront mobilisés du 1er juin au 30 septembre, pour encadrer et couvrir 33 plages autorisées à la baignade de la wilaya d'Oran. Les services de la Protection civile de la wilaya d'Oran ont mobilisé différentes unités côtières, postes de secours à travers des axes routiers de la wilaya, dans le cadre de la même opération. Le dispositif est réparti à travers les différentes plages de la wilaya, dans notamment, les communes de Mers El Hadjadj, Arzew, Gdyel, Bir El-Djir, Ain ElTurck, El Ancor et Boutlélis. Notons, aussi, que dans le cadre des dispositions prises par la wilaya d'Oran, pour améliorer le séjour des milliers d'estivants, durant la saison estivale, la wilaya vient de débloquer une enveloppe financière de plus de 1 milliard de centimes, pour la réalisation de nouveaux postes de secours de la Protection civile sur les plages du littoral oranais. Ces nouveaux postes seront implantés, entre autres, dans les plages de Claire Fontaine, Cap Falcon, Bousfer-Plage, Paradis-Plage. Ces structures, qui seront équipées en matériel adéquat, ont été retenues sur la base des doléances faites par les services de la Protection civile, soucieux de la sécurité des estivants, dans les communes et localités concernées. Pour rappel, près de 19 millions d'estivants ont été enregistrés, par la Protection civile durant la saison estivale 2018 ; à Oran. Les mêmes services ont signalé quelque 7.191 interventions effectuées dont 3.292 personnes ont été sauvées d'une mort certaine, près de 4.000 victimes ont subi les premiers secours et les premiers soins sur place, 352 ont été évacués vers les établissements hospitaliers. Les services de la Protection civile déplorent 7 morts par noyade dont 2 enfants âgés de 9 et 10 ans et 4 hommes âgés entre 19 et 32 ans. Le bilan indique que 4 personnes se sont noyées dans des plages interdites à la baignade et 2 autres se sont aventurées alors que la baignade était interdite à cause des mauvaises conditions climatiques.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.