Equateur: plusieurs organisations réitèrent le soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Slimani sur les tablettes de Manchester United    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Cyclisme/Tropicale Amissa Bongo (5e étape) : victoire de l'Algérien Reguigui    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    Constantine: levée des entraves administratives pour achever l'aménagement extérieur des logements AADL2    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    Un tremblement de terre de magnitude 4.9 enregistré à Jijel    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    MDN: large campagne sanitaire au profit des habitants de zones enclavées à Biskra et Touggourt    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Karim Younes: le changement escompté passe par la poursuite du dialogue et du débat dans la sérénité    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Saisie de plus de 10 quintaux de kif traité à Naâma (MDN)    crise libyenne: le ministre malien des AE insiste sur l'importance de conforter le rôle de l'UA    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    Le Hirak face aux ambitions partisanes    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    Belmadi : "Le Burkina Faso est un sérieux concurrent"    Les stades de Bou-Saâda et de Saïda homologués    Dans leur confort lointain, ils pensent !    Ce que propose le PAD    «L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali»    Les révélations du chef de l'Etat    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Bouira: Coupures d'eau et perturbations dans plusieurs communes    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Ligue des champions d'Afrique : WAC - USMA, vendredi à 20h00 - A quitte ou double pour les Algériens    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





KHEIR-EDDINE : Les parents d'élèves demandent une protection policière
Publié dans Réflexion le 15 - 09 - 2019

Les parents des élèves scolarisés à l'école ‘'Mehieddine Abdelkader'', située au chef-lieu de la commune de Mostaganem ne cessent d'alerter les pouvoirs publics sur l'insécurité qui règne aux alentours de l'école, notamment la dense circulation routière, mais aussi la présence d'un toxicomane qui rode autour des petits élèves, profitant de l'absence totale des éléments de la Sureté de daïra.
En effet, deux dangers guettent les élèves de l'école ‘'Mehieddine Abdelkader'' ; les chauffards et la personne instable mentalement, qui a fait l'objet de plusieurs plaintes sans que les services de la Sureté de daïra ne réagissent. Selon certains témoignages, les policiers craignent de croiser le chemin de ce jeune qui est un émigré aux agissements néfastes et qui refuse de rentrer en France pour reprendre le traitement psychiatrique. Devant l'inaction de la Sureté de daïra, les parents d'élèves ont décidé de solliciter l'intervention du nouveau chef de Sureté de wilaya pour poster un policier devant l'établissement pour organiser la circulation routière et garantir la sécurité des enfants. Par ailleurs, l'établissement scolaire, ‘'Houari Boumediene'', situé au même centre urbain de Kheir-Eddine qui a ouvert ses portes, il y a de cela 4 années, se trouve sans cantine scolaire. Le directeur de l'éducation de la wilaya avait déclaré à l'occasion de la rentrée scolaire, lors de son passage à la radio régionale de Mostaganem, qu'il y aura la réalisation des cantines scolaires en préfabriqué pour réduire le déficit existant. A ce propos, les parents d'élèves veillent à ce que la cantine soit réalisée dans cette école. En dépit des doléances des parents d'élèves aux autorités locales notamment l'APC alors, que cette dernière assure la couverture des cantines scolaires de la commune, n'ayant pas pu faire le nécessaire pour matérialiser cette structure. Pour ce faire, les parents d'élèves de cet établissement demandent aux services concernés notamment la direction de l'éducation de wilaya et les services concernés de programmer l'école, Houari Boumediene pour bénéficier d'une cantine scolaire en préfabriqué afin que les élèves prennent un repas chaud. Sachant, que les mois à venir seront froids, la ration alimentaire fournit aux élèves doit être chaude. Si le décret exécutif n°18-03 du 15 janvier 2018, fixant les dispositions applicables aux cantines scolaires, définit la cantine scolaire comme une structure d'accompagnement de l'école primaire ayant pour mission principale de préparer quotidiennement, durant l'année scolaire, des repas équilibrés et chauds au profit des élèves, de nombreux établissements scolaires dans la wilaya de Mostaganem n'offrent pas de repas chauds aux élèves. C'est le cas de plusieurs établissements scolaires relevant des communes de Souaflia et de Safsaf qui continuent d'offrir des repas froids aux écoliers, ont indiqué à Réflexion les parents d'élèves. Certaines cantines se trouvent dans un état lamentable. Les parents d'élèves réclament la réhabilitation de ces structures qui menacent la vie de leurs enfants. Aussi, d'autres écoles qui ne disposent pas de cantines scolaires utilisent des salles pour servir le repas de midi, a-t-on indiqué. Le manque d'équipements dans les cantines a été aussi soulevé dans ces communes. Par ailleurs, le problème de la surcharge des classes plane toujours sur de nombreux établissements, notamment dans les grandes agglomérations.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.