Dans un discours au siège du MDN: Les mises en garde de Tebboune    Le crime économique organisé, une menace pour la sécurité mondiale    Commerce: Le ministre demande aux boulangers de «patienter»    Le baril bombe le torse    Quid des nouvelles villes en Algérie ?    CAF: Le match Algérie-Côte d'Ivoire maintenu à Japoma    Groupe D : Egypte-Soudan, aujourd'hui à 20h00: Victoire obligatoire pour les «Pharaons»    Groupe D : Guinée-Bissau - Nigeria, aujourd'hui à 20h00 - L'outsider sans complexes    Oran: Quatre morts dans la chute d'un monte-charge    Covid-19: La question de la vaccination des enfants bientôt tranchée    Sommes-nous vaccinés contre le vaccin ?    Tlemcen: Une stèle pour Benaouda Benzerdjeb    L'éternelle nuit religieuse : l'Horloge bloquée sur minuit    Des Américains en prospection à Oran    Incontournable marché libyen    Pépé s'attend à un gros duel    Luis Suarez, un cas difficile à gérer    Umtiti blessé au pied et opéré    Inadmissible!    Sept nouveaux manifestants anti-putsch tués    Onze morts dans des raids au Yémen    Panique dans les lycées    Une hausse inquiétante    L'heure est grave    Des critiques aux reproches    «Le spectre de l'achat des voix plane»    Les facteurs d'une Renaissance nationale    Didouche Mourad revisité à Aghribs    La semaine du film documentaire    CAN-2021 / Côte d'Ivoire - Algérie (J-2) : concentration maximale chez les Verts    APN: présentation du projet de loi portant règlement budgétaire de l'exercice 2019    L'application de certaines dispositions de la loi relative au chahid et au moudjahid, après enrichissement des textes    Chanegriha : La rencontre avec le président Tebboune au siège du MDN revêt une "symbolique particulière"    Saisie de plus de 15 kg de cocaïne et 14 q de kif traité en 2021    De Mistura doit agir pour garantir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Le Conseil présidentiel en faveur de la tenue des élections    Le statu quo !    "L'ACTIVITE SYNDICALE EST VITALE POUR LA SOCIETE"    Levée des obstacles sur 679 projets d'investissement    Accidents de la route : 34 morts et 1027 blessés en une semaine    A l'écoute de la CAN    Croissance de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie    Le pôle de formation ouvre ses portes à la presse    M. Lamamra reçu par le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi    Trois morts suite à une attaque par drone    Privilèges, affectations et contrariétés !    Une histoire entre colons    Tu recevras autant que tu as...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ali Ghediri refuse la liberté provisoire !
Publié dans Réflexion le 08 - 01 - 2020


Le général à la retraite, Ali Ghediri, placé en détention provisoire depuis juin dernier à la prison d'El Harrach, dans la banlieue d'Alger, refuse de bénéficier d'une remise en liberté provisoire, il se dit innocent des faits qui lui sont reprochés, a fait savoir, hier à Alger, son avocat, Me Khaled Bourayou. «Selon des échos, il devrait être remis en liberté provisoire. Or, Ali Ghediri, qui est un homme intègre et honorable, refuse d'être remis en liberté provisoire. Il préfère rester en prison que d'être remis en liberté provisoire qui n'annule pas les poursuites judiciaires engagées contre sa personne (…)», a affirmé Me Khaled Bourayou, dans une déclaration à la presse. Les chefs d'inculpation retenus contre Ali Ghediri sont «la participation à la fourniture à des agents de pays étrangers d'informations qui portent atteinte à l'économie nationale» et «la participation en temps de paix à un projet visant à porter atteinte au moral de l'armée dans le but d'affaiblir la défense nationale». Le général à la retraite est poursuivi pour «complicité dans la falsification de signature», lors de la collecte des signatures pour l'élection présidentielle annulée d'avril 2019. Le président du parti le Forum de l'Algérie de demain, Hocine Gouasmia, a été également placé en détention provisoire dans le cadre de la même affaire. «Ali Ghediri soutient qu'il n'a rien à voir avec l'affaire pour laquelle il est poursuivi et réclame qu'il soit réhabilité par la justice», a ajouté son avocat, dénonçant une «atteinte» à l'image de l'ex-candidat déclaré contre Bouteflika à la présidentielle du 18 avril, finalement annulée. Khaled Bourayou a souligné que la justice doit garantir les libertés individuelles et collectives des citoyens et accomplir sa mission en toute «indépendance». Il a, par ailleurs, fustigé les lenteurs de l'institution judiciaire dans le traitement du dossier de son client. Rappelons que le général à la retraite Ali Ghediri a été placé sous mandat de dépôt, le 13 juin 2019 en début de soirée, par le juge d'instruction du tribunal de Dar el Beida, à Alger, selon un communiqué de l'équipe de l'ex-candidat à la présidentielle. « L'ex candidat aux élections présidentielles, Monsieur Ali Ghediri a été placé sous mandat de dépôt après sa comparution par devant le juge d'instruction du Tribunal de Dar El Beida. Les chefs d'inculpation retenus contre Ali Ghediri sont « la participation à la fourniture à des agents de pays étrangers d'informations qui portent atteinte à l'économie nationale, et la participation en temps de paix à un projet visant à porter atteinte au moral de l'armée dans le but d'affaiblir la défense nationale », selon la même source.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.