Tottenham : Mauvaise nouvelle pour Son Heung-min    Fatma-Zohra Zerouati élue à la tête du parti TAJ    Liban: appels à s'attaquer aux raisons de l'obstruction pour surmonter l'impasse politique    L'opération de révision des listes électorales s'est déroulée dans de bonnes conditions    Adel Kansous installé dans sa nouvelle fonction de PDG de l'ANEP    Sahara occidental: mise en garde contre l'escalade marocaine    Le procès en appel de Ali Haddad reporté au 11 octobre    Accidents de la route: 6 morts et 390 blessés en une semaine dans les zones urbaines    Rentrée scolaire 2020-2021: la date pas encore fixée    Covid-19: 153 nouveaux cas, 104 guérisons et 3 décès    Ferhat buteur face au RC Lens    ANSEJ : Large mouvement au niveau des directions d'annexes    Le MSP décide de voter "Non" à la révision constitutionnelle    EMIGRATION CLANDESTINE : Sauvetage de 755 personnes durant la dernière semaine    RAGE : 900 cas et 15 décès en Algérie en 2019    MOSTAGANEM : 100 logements sociaux et des questions à Fornaka    SIDI BEL ABBES : Commémoration de l'assassinat des 11 enseignantes    Alger : sit-in des avocats pour réclamer le règlement de leurs problèmes professionnels    Schalke 04 : Bentaleb voit son entraineur se faire limoger    CONDOLEANCES    Abdelwahab Maïche, l'homme au tempérament de gagneur    Le leader du Mouvement M5 rappelle le rôle primordial de l'Algérie    23 morts dans le crash d'un avion militaire    40 terroristes présumés tués par l'armée    Ces nids à problèmes    Le FFS refuse de cautionner le référendum constitutionnel    "On veut nous neutraliser !"    Les locataires tirent la sonnette d'alarme    Les travaux traînent en longueur    Algérie-Mexique, le 13 octobre à La Haye    Programme dense par le TNA et les théâtres régionaux    Ouverture de la galerie "Diwaniya Art Gallery" à Alger    La Foire du livre de Francfort invite les libraires pour une formation    Une bouffée d'oxygène pour l'Algérie ?    FC Barcelone : le grand «Koemancement»    Sommes-nous tous victimes de l'abstraction sélective ?    Et si on causait d'érotisme dans Les Mille et une Nuits ?    Robes noires    AS Aïn M'lila: Un retard considérable à rattraper    LES CROCS AIGUISES DE LA REALITE DES PRIX    Faire le pied de grue devant un distributeur fâché    Tlemcen: Un nouveau quota d'eau pour les terres agricoles de Fehoul    Massacres du 17 octobre 1961: Une Association française demande la reconnaissance du crime    Vers l'abandon progressif de l'essence super à partir de 2021    L'avis des experts    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    Importation: Pas de retour aux licences    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





REOUVERTURE GRADUELLE DES PLAGES : Toutes les conditions sont réunies à Mostaganem
Publié dans Réflexion le 12 - 08 - 2020


Suite à l'instruction donnée lundi dernier par le président de la République au Premier ministre, de programmer, dans le cadre de la réouverture graduelle des lieux de culte, des plages, des lieux de loisirs et de détente aux citoyens, décidées parles hautes autorités de l'Etat, quelques petites opérations ont été engagées, où des plages autorisées à la baignade, réparties sur les localités côtières, sont prêtes à recevoir les estivants. En ce sens, la direction du tourisme et de l'artisanat de la wilaya de Mostaganem est à pied d'œuvre pour remettre à niveau sa bande côtière et les espaces publics de ses plages, et ce, en prévision des nouveaux horaires du couvre-feu sanitaire. Selon la directrice locale du tourisme et de l'artisanat, Mme Maâmri, toutes les conditions sont réunies pour la réouverture progressive des plages de la wilaya, fermées dans le cadre des mesures de prévention contre la pandémie de Covid-19. La direction a concentré une partie de ses ressources humaines et techniques sur l'aménagement des boulevards côtiers des Sablettes, principale destination des habitants de la localité et celles des autres wilayas en période estivale. Il est certain, que cette ouverture représente une opportunité pour les activités qui souffraient d'une fermeture forcée, de reprendre leurs activités, dans l'espoir de rattraper ce qui reste de la saison estivale, mais le risque de voir le nombre de cas de contamination par la Covid-19, augmenter n'est pas à exclure, comme cela a été le cas lors de la première tentative d'ouverture des commerces. D'où la fragilité de cette période, où la réussite de ce plan d'ouverture repose sur la population. Autrement dit, on n'a pas droit à l'erreur, si on réussit à aborder ce nouveau virage sans conséquences néfastes sur la situation sanitaire, cela voudra dire que les citoyens auront appris à vivre avec le virus, en insistant sur le coté préventif et le respect des gestes barrières. Donc, cette nouvelle phase de traitement de la crise met en avant essentiellement la responsabilité du citoyen, et son comportement durant cette période d'ouverture. Ce qui n'est pas une mince affaire, lorsqu'il s'agit de gérer des milliers de personnes, sur des espaces aussi nombreux que sont les plages et les places publiques. A elle seule, l'action des forces de l'ordre, ne pourrait être suffisante, la vigilance et la conscience des citoyens sont plus que jamais requises. D'autant plus qu'il est encore trop tôt pour parler de vaccination, et ce même si les autorités assurent, que l'Algérie sera parmi les premiers pays à acquérir le remède. C'est précisément les prochains mois qui seront les plus délicats à vivre, dans la mesure, où sous l'effet d'une ouverture qui se profile comme un début de déconfinement progressif, un relâchement en matière de respect des règles de prévention serait fatal pour le pays à plus d'un titre.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.