Alors que la défense d'Oultache évoque un tir mortel d'une tierce personne : La partie civile s'interroge sur les commanditaires de l'assassinat de Tounsi    30 000 comprimés de Lyrica et 300 millions de cts à bord d'une 4×4 à El Tarf    Imposante mobilisation à Alger    À qui distribuer les bons points ?    L'Opep+ affole les banques d'affaires    L'Algérie enregistre un net progrès en 2020    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Une lettre du Président sahraoui adoptée comme document officiel    Brahim Ghali dénonce l'inaction de l'ONU    Qui s'y frotte s'y pique    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    La violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu "met à nu son échec cuisant"    Résultats    Boudaoui forfait face à la Zambie et au Botswana    Sous haute tension    Zetchi, réhabilité, ira à Rabat    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    La rencontre fédérale a failli dégénérer    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Près de 600 millards pour une centaine de zones d'ombre    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    Le court métrage algérien Mania primé    APLS: poursuite des attaques contre les forces d'occupation marocaine    Ligue 1 (16e j): l'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    En finir avec les pratiques du passé    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Tlemcen: Les directeurs des services agricoles recadrés    El Tarf: Sensibilisation des agriculteurs sur la protection des arbres fruitiers    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Côte d'Ivoire et Zambie en amical    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





GEL D'UN PROJET DE PLUS DE 60 MILLIARDS A LA CITE TOUAHRIA : La police enquête à Tiaret
Publié dans Réflexion le 30 - 11 - 2020

Pour l'heure, les services de la police judiciaire, relevant de la sûreté de wilaya de Tiaret, sont à pied d'œuvre et ont mis dans le viseur, tout détail ouvrant des brèches vers des pistes d'investigations, pouvant mener vers les tenants et les aboutissants d'un grand projet "Fiasco" et qui, faudrait-il le rappeler a donné beaucoup de fil à retordre à certains observateurs.
En effet, tout s'est déclenché suite à la diffusion d'une publication vidéo sur Facebook, où l'auteur a ouvert la boîte de pandore, en mettant l'accent sur les tonnes d'amas de remblais, jetés par certaines entreprises, ayant des projets en cours de réalisation et qui se trouvent mitoyennes, d'une structure en béton n'ayant pas été achevée, depuis 2004,une manière de brouiller les pistes, dira une source sécuritaire... D'autres se sont interrogés sur cette énigmatique manière de vouloir enterrer des projets dans la wilaya de Tiaret et de virulentes dénonciations ont "enflammé" les réseaux sociaux. Selon l'actuel maire de Tiaret, que nous avons joint, il s'agit d'un projet qui a été inscrit en 2004 du temps de l'ex-maire décédé et dont l'enveloppe a été estimée à plus de 60 milliards de centimes.. Ce projet de réalisation d'un grand parking pour taxis et bus à la cité "Touahria", communément appelée "la gare"(anciennement la voie ferrée, faisait son passage au niveau de cette cité, tout en signalant que cette voie ferrée, connaît actuellement des travaux pour être réaffectée en route et ce pour éviter la paralysie de la circulation routière. Cette cité eu égard aux grands commerces, connait un trafic routier des plus importants à Tiaret).Le projet en question, a été confié à une société chinoise ,qui a réalisé cette structure formée de piliers et d'une dalle avec des attentes (l'on peut construire dessus) et a perçu un montant de 27 milliards de centimes ,nous dira l'actuel maire, qui ajoute que ce projet a vu des réévaluations consistantes et à l'époque de l'ex-wali Bousmaha, le coût de ce projet a doublé et a été estimé à 103 milliards de centimes. Un véritable mobile qui a motivé l'ex-wali à revoir les études et les enveloppes et dans des conditions révélant d'autres contraintes, le projet en question a été gelé, ajoute le maire Mr Abdelkader Boutheldja. Depuis cette date, rien n'a été fait et la structure délaissée a fait l'objet de convoitises pour que le terrain en question, est visé à être détourné de sa vocation. Des tonnes de remblais ont été jetées pour enterrer la structure en question, cependant les dénonciations venant de parts et d'autres, ont ouvert d'autres segments d'enquête, visant la pose de remblais d'emprunt de stock, compte tenu de la présence de plusieurs chantiers mitoyens de cette structure. Les spéculations font rage autour de ce remblai qui a couvert la structure et d'autres repères relatifs au conflit qui oppose des riverains à une promotion immobilière, laquelle a été sommée d'arrêter des travaux par les services de l'A.P.C. En somme, le maire nous dira, que malgré les contraintes, nous œuvrons à réaliser un autre projet salutaire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.