Le FFS s'indigne et demande le retrait de l'article 87 bis du code pénal    Domenech abonde dans le sens de Belmadi et ses propos sur Delort    L'Algérien Mohamed Belhocine élu    Des mesures urgentes pour "décongestionner" Alger    Milan AC : Ibrahimovic fait son retour dans le groupe    Stambouli : "Nous sommes prêts pour le défi"    Tirage au sort des barrages le 18 décembre à Doha    Début des travaux de regarnissage de la pelouse    Signature de trois conventions-cadres avec l'Anade    Campagne de maintenance des raccordements au gaz naturel    Arrestation de trafiquants de drogue présumés    La Seine d'horreur    De la berceuse de Fairouz ou de l'audit ?    sortie culturelle    CS Constantine-MC Oran en ouverture de la saison    Galtier trouve Belmadi «excessif»    Belmadi invité à la visioconférence    6 morts et 30 blessés dans des échanges de tirs à Beyrouth    Le marché de gros de Semmar prochainement transféré à El-Kharrouba    Une entrée de gamme satisfaisante    Violent incendie dans un appartement    Jambes lourdes et alimentation équilibrée    Mon beau chien Giscard...    Comment bloquer les appels indésirables ?    Elections à l'algérienne et syndrome du boycott    Ils ne nous aiment pas...    Focus sur le cinéma d'émigration    Ouverture aujourd'hui à Annaba    Une visite et des attentes    Des enfants exploités: La mendicité pointée du doigt    Industrie pharmaceutique: Des dispositions réglementaires pour «booster» le secteur    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    Bouira: Deux morts et 2 blessés dans un accident de la route    «Pesez de votre poids sur la politique française!»    Révélations sur une alliance criminelle    Les Russes en prospection à Tamanrasset et Djanet    Belaribi brandit l'expérience algérienne    C'est l'apanage des mamans!    L'Irlande appelle à la reprise des négociations    Le Makhzen et ses promoteurs aux abois    L'ONU appelle à la cessation des combats à Marib    Quelles incidences?    Des rejets à la pelle    Me Mourad Oussedik et la défense de rupture    Deux séquences de la barbarie coloniale    La France muette face à ses massacres    La prise d'otage de tout un peuple    Petite histoire du culte de la vache au lait d'or noir.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Il voulait s'emparer du bien immobilier familial
Un Marocain dénoncé par son frère pour un faux
Publié dans La Voix de l'Oranie le 02 - 12 - 2009

Un ressortissant marocain résidant en France, âgé de 64 ans et répondant aux initiales M.M., a été inculpé dans une affaire de faux, usage de faux et de fausses déclarations. Il risque un an de prison ferme et une amende de 10.000 DA.
Les dessous de l'affaire remontent au moment où ce ressortissant avait procédé à la falsification d'un certificat de nationalité et suite à quoi, il avait obtenu une carte nationale d'identité et un passeport. En date du 19 septembre 2001, Kh.A.K., le frère du présumé accusé, résidant à Sidi Benyebka déposera une plainte à l'encontre de son frère M.M. en déclarant que ce dernier avait falsifié des documents.
Lors de l'interrogatoire, l'accusé démentira les faits et affirmera qu'il avait pu avoir un certificat de nationalité et ce, après avoir déposé une demande au consulat algérien de France, en vertu de quoi, le juge d'instruction a ordonné, le 23 octobre 2002, d'annuler la procédure judiciaire, engagée à l'encontre de M.M.
Le 09 décembre 2002, la chambre d'accusation du tribunal d'Oran ordonnera une enquête complémentaire afin de juger la véracité des propos de l'accusé, quant au fait qu'il détenait la nationalité algérienne.
Le juge d'instruction adressera ensuite une correspondance au ministère de la justice, service de la nationalité et là, rien n'a été trouvé. M.M. n'avait jamais obtenu la nationalité algérienne, il avait réellement déposé une demande le 22 juillet 1963 mais son dossier avait été rejeté.
Kh.A.K. expliquera les motifs de la plainte qu'il avait déposée en affirmant qu'après avoir eu la nationalité algérienne, son frère s'était emparé de son immobilier et en était devenu même propriétaire, puis avait porté plainte contre lui pour le renvoyer. Lors du jugement, l'avocat de la défense et le procureur de la République demanderont à l'accusé de déposer sa carte nationale et son passeport mais leur demande a été rejetée, vu que ces deux documents n'étaient pas falsifiés, le certificat de nationalité, étant réel.
Lors de la révision des documents du dossier, il s'est avéré que le présumé accusé était bel et bien inculpé, suite à des preuves tangibles, notamment après la correspondance provenant des services de la nationalité et disant qu'aucun décret ne démontrait qu'il avait pu obtenir la nationalité algérienne.
Après sa condamnation, le 21 septembre 2004 à un an de prison et une amende de 10.000 DA, l'accusé fera appel devant la chambre pénale du tribunal d'Oran, celle-ci lui accordera la même peine.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.