Ce qui s'est réellement passé devant l'APC    Ouyahia appelle à la mobilisation pour la réélection du Président Bouteflika    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    L'ouverture à l'extérieur de l'université algérienne est inéluctable    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    11e Festival national des arts et de la créativité    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Sept personnes sauvées in extremis d'une mort certaine    Célébration du centenaire du défunt Farid Ali    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Deux suspects arrêtés    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Ligue des champions d'Afrique : Le CSC depuis hier en Egypte    Coupe d'Algérie (1/4 de finale aller) : L'USM Annaba et le NA Hussein-Dey prennent option    Afrique/Europe : Feghouli et Bennacer retenus dans le onze type africain de la semaine    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    Réunion des partis de l'opposition    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    En un an, la facture a presque doublé    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    Sommet de l'opposition pour une candidature unique.. Des tractations laborieuses    Rencontre Benghabrit-syndicats.. Une voie «sans issue»    Hockey sur gazon.. Nécessité d'accompagner les formateurs de demain    Trafic de stupéfiants.. Plusieurs individus sous les verrous    Dernière roue de la charrette…    Il dit pouvoir diriger des missiles en direction de l'Amérique.. Poutine met en garde Washington    LOGEMENT SOCIAL : 2 millions de bénéficiaires ne paient pas leurs redevances    Braquage de Boumerdès : 4 convoyeurs de fonds arrêtés    PRESIDENTIELLE 2019 : Ouyahia exhorte ses partisans à voter Bouteflika    Le sénateur démocrate Bernie Sanders annonce sa candidature pour 2020    Le Gambien Bakary Gassama au sifflet    Les présidents de l'ASAM et l'O Médéa suspendus    Aux actionnaires de valider le passage sous Hyproc    Varsovie attend des excuses d'Israël    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Trois médailles, dont une en or, pour l'Algérie    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    La Ligue arabe condamne les prélèvements par l'occupant israélien sur les revenus d'impôts palestiniens    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    Formation professionnelle : Réception de 40 nouveaux établissements pour la rentrée de février    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Yamo, designer et architecte d'intérieur
Le sculpteur de la lumière
Publié dans La Voix de l'Oranie le 01 - 08 - 2010

Avec les lampes Le Fourmilier et Telya en 1987, Yamo obtient les Premier et Second prix du « concours Appel aux jeunes créateurs », lancé par la société Drimmer. Lauréat d'une bourse du VIA l'année suivante, il se voit attribué le SM d'Or, au Salon international du Meuble de Paris en 1989, puis la Palme d'Or de la Jeune création au Grand Prix de la Critique du Meuble contemporain à Paris pour une étagère en bois cousu. Il décroche ensuite une Carte blanche du VIA, avant d'être lauréat de la Bourse Agora en 1990. Né en 1958 à Alger, Mohamed Yahiaoui, dit Yamo, est diplômé de l'Ecole nationale des Beaux-Arts d'Alger en 1982.
Major de sa promotion en architecture intérieure, il s'inscrit en 1986 à l'Ecole supérieure des arts décoratifs de Paris, dans la section design industriel. Toujours à l'Ensad, il poursuit jusqu'en 1988 un troisième cycle en mobilier sous la direction de Jean-Claude Maugirard et Daniel Pigeon. Après une Lampe d'Argent au Salon international du Luminaire de Paris en 1992, il reçoit l'Oscar du SNAI pour sa lampe à huile Ouaga. Yamo expose à Paris, New York et Ibiza, met en scène l'espace destiné à présenter l'ensemble du design français pour l'exposition Les Capitales européennes du nouveau design (Centre Georges Pompidou, Paris, 1991), réalise notamment des « Luminaires et sculptures » pour un palace à Osaka (Japon, 1991) et un projet d'éclairage urbain à Sidi Boussaïd (Tunisie, 1997). Le designer et architecte d'intérieur, qui s'inspire subtilement de l'imaginaire saharien, africain et européen, a participé à des manifestations de groupe, notamment à Paris (Dix ans du VIA, Musée des Arts décoratifs, 1990 ; L'Univers de Abdi, Chérif et Yamo, IMA, 1992), à Cologne, Tétouan, Vérone, Beyrouth et Dakar. Outre de nombreux projets d'aménagement d'espaces, les meubles et objets de Yamo sont édités en France, en Italie, aux Etats-Unis et en Tunisie où il s'est établi depuis 1998. Au printemps 2003, l'exposition VIA à Paris présentait surtout des luminaires aux lignes irrésistibles et quelques pièces de mobilier et objets rehaussés par une scénographie imaginée par lui. C'est également au « sculpteur de lumière » que le musée d'Alger a consacré une exposition début 2004. Durant le mois de mai 2004, Yamo était à nouveau l'invité de la Biennale de Dakar où il exposait notamment un lampadaire « Indy », des étagères « Skanes », un tapis « Kartha », et deux narguilés « Chacha ».
Des réalisations de Yamo étaient enfin visibles en 2005 à l'exposition "25 ans d'atelier mobilier : hieraujourd'huidemain". Avec le souci de retracer l'évolution de son secteur mobilier depuis sa création en 1977, l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (Ensad) présentait les travaux d'une cinquantaine de créateurs de mobilier, tous passés par son atelier qui fut le premier dédié à la conception de mobilier dans une école d'art.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.