Un premier bilan fait 26 morts    Fin de mission pour les administrateurs    Afrique nous voilà!    La recherche scientifique est la seule voie    «Le bien-être individuel est lié à l'action collective»    Incorrigible Makhzen!    «Il reproduit les pratiques des groupes terroristes»    La presse marocaine prend le relais    Algérie-Brésil en France?    Lagraâ veut partir    Deux nouvelles médailles en judo    La justice rouvre de nombreux dossiers    Le Maroc c'est toujours... kif-kif    «Il faut revoir la gestion des ports de pêche»    «Raïssouni se trompe de cible»    Demain, l'ascension d'Azrou N'Thor    «Décoloniser la préhistoire algérienne»    Vingt-six foyers d'incendies enregistrés à travers neuf wilayas du pays    Tiaret: réalisation prochaine de deux stations pour améliorer les prestations en matière d'électricité    Tebboune présente ses condoléances    L'Algérie a joué un rôle pionnier dans l'appui aux mouvements de libération dans plusieurs pays africains (Djoudi)    Soixantenaire de l'Indépendance: une cérémonie littéraire au Palais de la Culture à l'occasion de la Journée nationale de la poésie    Congrès de la Soummam (Bejaia), un moment décisif sur le chemin de la victoire    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 / Kick-boxing : l'Algérie décroche trois médailles de bronze    La commission de la fatwa du ministère des Affaires religieuses condamne les propos provocateurs de Raïssouni contre l'Algérie    Décès du caricaturiste Benaouda Taouche    Envoi d'aides humanitaires au Sénégal suite aux inondations dans ce pays    Voile / Championnat de Tunisie : l'Algérie présente avec treize athlètes    Karaté / Jeux de la solidarité islamique : l'Algérie en bronze par équipes dames    Quatre éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Céréaliculture: rappel aux producteurs l'obligation de livrer leurs récoltes aux CCLS    Ronaldo fait une promesse pour dans quelques semaines    Clôture du 11e Festival culturel chaâbi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Comme une pilule de suicide !    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    15 pays y prennent part    Le ministère la culture la célèbre en août    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Yamo, designer et architecte d'intérieur
Le sculpteur de la lumière
Publié dans La Voix de l'Oranie le 01 - 08 - 2010

Avec les lampes Le Fourmilier et Telya en 1987, Yamo obtient les Premier et Second prix du « concours Appel aux jeunes créateurs », lancé par la société Drimmer. Lauréat d'une bourse du VIA l'année suivante, il se voit attribué le SM d'Or, au Salon international du Meuble de Paris en 1989, puis la Palme d'Or de la Jeune création au Grand Prix de la Critique du Meuble contemporain à Paris pour une étagère en bois cousu. Il décroche ensuite une Carte blanche du VIA, avant d'être lauréat de la Bourse Agora en 1990. Né en 1958 à Alger, Mohamed Yahiaoui, dit Yamo, est diplômé de l'Ecole nationale des Beaux-Arts d'Alger en 1982.
Major de sa promotion en architecture intérieure, il s'inscrit en 1986 à l'Ecole supérieure des arts décoratifs de Paris, dans la section design industriel. Toujours à l'Ensad, il poursuit jusqu'en 1988 un troisième cycle en mobilier sous la direction de Jean-Claude Maugirard et Daniel Pigeon. Après une Lampe d'Argent au Salon international du Luminaire de Paris en 1992, il reçoit l'Oscar du SNAI pour sa lampe à huile Ouaga. Yamo expose à Paris, New York et Ibiza, met en scène l'espace destiné à présenter l'ensemble du design français pour l'exposition Les Capitales européennes du nouveau design (Centre Georges Pompidou, Paris, 1991), réalise notamment des « Luminaires et sculptures » pour un palace à Osaka (Japon, 1991) et un projet d'éclairage urbain à Sidi Boussaïd (Tunisie, 1997). Le designer et architecte d'intérieur, qui s'inspire subtilement de l'imaginaire saharien, africain et européen, a participé à des manifestations de groupe, notamment à Paris (Dix ans du VIA, Musée des Arts décoratifs, 1990 ; L'Univers de Abdi, Chérif et Yamo, IMA, 1992), à Cologne, Tétouan, Vérone, Beyrouth et Dakar. Outre de nombreux projets d'aménagement d'espaces, les meubles et objets de Yamo sont édités en France, en Italie, aux Etats-Unis et en Tunisie où il s'est établi depuis 1998. Au printemps 2003, l'exposition VIA à Paris présentait surtout des luminaires aux lignes irrésistibles et quelques pièces de mobilier et objets rehaussés par une scénographie imaginée par lui. C'est également au « sculpteur de lumière » que le musée d'Alger a consacré une exposition début 2004. Durant le mois de mai 2004, Yamo était à nouveau l'invité de la Biennale de Dakar où il exposait notamment un lampadaire « Indy », des étagères « Skanes », un tapis « Kartha », et deux narguilés « Chacha ».
Des réalisations de Yamo étaient enfin visibles en 2005 à l'exposition "25 ans d'atelier mobilier : hieraujourd'huidemain". Avec le souci de retracer l'évolution de son secteur mobilier depuis sa création en 1977, l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (Ensad) présentait les travaux d'une cinquantaine de créateurs de mobilier, tous passés par son atelier qui fut le premier dédié à la conception de mobilier dans une école d'art.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.