Maroc : Des milliers de jeunes manifestent pour la dignité    Gagner du temps    Prévu ce mercredi à Alger: Rassemblement annoncé des chercheurs permanents    Skikda: La carrière de la cimenterie de Hadjar fermée par des travailleurs    Pour un changement radical: Après les marches, des «feuilles de route»    Bedoui va-t-il ou non constituer son gouvernement ?    Equipe nationale: La préparation reprend sans Belaili    Violence dans les stades: Des mesures draconiennes s'imposent    FAF: Kheireddine Zetchi défend son bilan    Chlef: 500 arbustes plantés    Aïn Témouchent: Trois morts et 2 blessés dans un glissement de terrain    Plus de 650 morts, un désastre humanitaire    115 morts dans l'attaque d'un village    Maduro accuse Guaido de «comploter pour son assassinat»    11 000 officines touchées par une pénurie de 370 médicaments    Benmihoub recommande d'aller vers la transition avant le 28 avril    Algérie Poste poursuit l'opération d'acquisition des TPE    Les dates des trois derniers matchs fixées    Séparation à l'amiable entre Koulkheir et la JSS    La FAF a-t-elle le temps de se reconstruire ?    Plusieurs partis font des propositions    Les Assemblées populaires communales se joignent au mouvement    2 narcotrafiquants arrêtés et 52 kg de kif saisis à Ghardaïa    Une collecte prévisionnelle de 200 000 quintaux de céréales    Les atteintes à l'urbanisme en hausse    Ouverture du festival du printemps    Musique afro-américaine : John Lee Hooker    Le parcours du chahid Mustapha Benboulaïd revisité par des écoliers    Les décrets publiés au JO    Sit-in des avocats à Alger : Le corps de la justice exige "le respect de la Constitution"    Malgré une croissance en panne : Publicis signe un bénéfice record    Sahara occidental: La 2ème table-ronde se termine sans avancées    Golan syrien occupé: Les propos de Trump dénoncés par Damas et à l'étranger    11 morts, dont 1 vice-ministre, dans une attaque des shebab    USA: La Fed ne prévoit plus de hausse de taux en 2019    Hausse inexpliquée des prix des fruits et légumes : Les ménages désemparés    29 suspects arrêtés à Alger    Colère contre Benghabrit    Selon l'ONS : L'inflation à 4,1% sur un an en février 2019    Le FLN s'entre-déchire    Le FFS se fissure    Nouvelle pièce théâtrale à l'affiche à Oran    Alors que Mihoubi est partant.. Abdelkader Bendamèche à la tête de l'Aarc    ELLE VEUT LE VOIR AU ‘'MUSEE DE L'HISTOIRE'' : L'Organisation des moudjahidine exige la libération du FLN    L'Angola qualifiée, pas le Burkina    L'association El Rahma au chevet des femmes    CAN-2019. Algérie 1 – Gambie 1 : Les Verts accrochés dans le temps additionnel    Les «hommes» du ministre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le SNPSSP déterminé à défendre ses droits (Yousfi)
Publié dans Algérie Presse Service le 09 - 04 - 2012

Les spécialistes de la santé publique se sont dit "déterminés" à défendre leurs droits en appelant à l'application de la plate-forme des revendications soutenue par leur syndicat, a indiqué, lundi à Alger, le président et porte-parole du Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP), Mohamed Yousfi.
Devant le "reniement" du ministre de la Santé de tous les engagements signés, les spécialistes de la santé publique "sont déterminés à défendre leurs droits en faveur de l'application de la plate-forme de revendications de leur syndicat", a affirmé M. yousfi lors d'une conférence de presse. Il a souligné que son syndicat "dénonce fermement cette attitude" qui ignore, selon ses propos, la plate-forme de revendications, précisant que d'autres secteurs "avancent" dans le respect des partenaires sociaux.
Il a annoncé, ainsi, que le conseil national du SNPSSP a décidé, suite à cette situation, d'une grève illimitée à partir de dimanche prochain et d'un rassemblement, le lendemain, devant le siège du ministère de la Santé.
Le responsable du SNPSSP a indiqué, dans ce contexte, qu'il n'y avait "aucun dialogue lorsque le ministre ne reçoit pas notre syndicat, depuis le mois d'octobre", a-t-il dit, ajoutant que son syndicat a été convié la semaine dernière à une réunion de conciliation qui n'a pas eu lieu, en raison de l'absence du ministre, dont la présence "était indispensable pour nous".
Le porte-parole du SNPSSP a regretté également les procédures de retraits "illégales" sur les salaires des praticiens et le "blocage" des rappels des salaires des années 2008 et 2009.
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Djamel Ould Abbès, avait considéré dernièrement le mouvement de protestation du SNPSSP d'"illégal", précisant que la justice avait tranché sur le dossier, présenté par la tutelle, à la direction de la fonction publique et au ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale comprenant toutes les augmentations de salaires des différents corps du secteur de la santé, y compris ceux des praticiens spécialistes de santé publique avec effet rétroactif.
Le SNPSSP exige, dans sa plate-forme de revendication, déposée en juin 2010, l'amendement du statut particulier, la suppression de la discrimination en matière d'imposition (IRG) des primes et indemnités versées par le secteur de la santé aux praticiens spécialistes hospitalo-universitaires (10%) et aux praticiens spécialistes de santé publique (35 %) et la révision du régime indemnitaire. Il revendique, également, la mise en application des mesures incitatives concernant le service civil, le respect de la réglementation en matière de carte sanitaire pour les services de santé publique et en matière de présence des praticiens spécialistes de santé publique dans les comités médicaux existants déjà ou nouvellement crées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.