Edition du 24/05/2019    Oran : Circoncision de 303 enfants au CHUO    Monchi veut Bensebaini au FC Séville    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Les prix des fruits et légumes ont baissé de 30 à 40%    «L'armée doit écouter les propositions des élites»    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Les députés FLN tentent la manière forte    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Benbitour interdit de débat à M'sila    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Une saison à blanc pour le WO Boufarik    Matthäus : «Bentaleb est un joueur exceptionnel, sa saison reflète celle de Schalke»    Le duel jusqu'au bout !    Bientôt un nouveau procès    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Algérie: la révolte populaire ne peut plus passer par la vieille « classe politique »    La rue face aux contradictions du système    Les soutiens encombrants de Gaïd Salah    Tadjine el kemmoun    Prélèvement multi-organes et greffe hépatique à Constantine    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    Oran : L'examen de la 5e en chiffres    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    MO Béjaïa : Les Crabes condamnés ?    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Election présidentielle : La période de dépôt de candidatures prendra fin demain    Mascara: Saisie de fausse monnaie, un mandat de dépôt    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le MC Oran exposé à la saignée    Le gouvernement pris en étau    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Constantine accueille le 1er Salon national du miel à Constantine
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 10 - 2012

Le 1er Salon national du miel s'est ouvert jeudi au palais de la Culture de Constantine donnant lieu à une riche exposition du produit de la ruche et de ses dérivés qui a drainé une foule très nombreuse.
Une trentaine d'apiculteurs venus de 10 wilayas du pays participent à cette manifestation, d'une durée de cinq jours, initiée par la Direction des services agricoles, en collaboration avec la Chambre de l'agriculture.
Selon le directeur des services agricoles, la manifestation se veut une "vitrine sur les vertus nutritives, diététiques et thérapeutiques des produits de l'abeille".
Des échantillons de miels de bruyère-lavande, d'eucalyptus, d'oranger, de romarin, de sainfoin, du jujubier, de carottes sauvages et d'euphorbes ornent les stands dressés sur l'esplanade du palais de la Culture, suscitant autant d'intérêt que de curiosité chez les visiteurs.
Offrir une opportunité aux apiculteurs d'échanger leurs expériences et oeuvrer à généraliser l'élevage des abeilles, notamment dans les régions propices où croissent les plantes mellifères, est l'autre objectif de ce Salon,
a indiqué, de son côté, M. Ahmed Lamour, président de l'association des apiculteurs de la wilaya de Constantine.
M. Mohamed Hamzaoui, président de l'association de développement de l'apiculture de Blida a, quant à lui, soutenu que la profession doit donner lieu, pour se développer davantage, à une meilleure organisation des apiculteurs et à la protection des plantes dont l'abeille est friande. Pour cet apiculteur de la ville des Roses, la profession requiert des liens plus étroits entre l'arboriculteur et l'apiculteur appelés à travailler ensemble pour élaborer une stratégie commune de sauvegarde et de protection des essaims menacés, notamment, par la pollution, l'utilisation de fertilisants en période de floraison, l'avancée du béton, la déforestation et les incendies. M. Nadir Belbakri, ingénieur en biologie à l'université Mentouri de Constantine, souhaitant la création d'un institut d'apiculture dans la région de Constantine, a fait état de la baisse de production nationale de miel estimée, cette année, à quelque 20.000 tonnes seulement, ce qui explique le coût élevé de cette substance sur le marché.
Le même universitaire a également affirmé, dans une déclaration à l'APS, que la consommation où l'utilisation du miel et de ses dérivés est très conseillée eu égard aux propriétés thérapeutiques avérées de cette substance naturelle.
Le miel limite notamment la progression de certaines cellules cancéreuses, régule le déséquilibre métabolique, fortifie l'organisme, combat l'anémie et les troubles digestifs, guérit de nombreuses autres dysfonctions physiologiques, soulage les angines, l'asthme et les bronchites, renforce les défenses naturelles et contribue à dissiper les effets du surmenage, a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.