L'empire Haddad s'écroule    Le procès de Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Karim Tabbou sera-t-il libéré ?    Sonatrach sort ses griffes    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Clubs et LFP mis devant le fait accompli !    «Les quinze prochains jours seront cruciaux»    Les hôtels et les cités U à la rescousse    Installation des colonnes mobiles pour la lutte contre les feux de forêt    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Ali Laskri se rallie à l'option du congrès extraordinaire    3 ans de prison ferme requis    12 terroristes éliminés et 05 autres arrêtés durant le premier semestre 2020    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    Communiqué de l'AJSA    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    On vous le dit    Du sens du patriotisme en Algérie    Covid19: possible recours aux infrastructures hôtelières pour couvrir le déficit enregistré par certains établissements hospitaliers    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    L'hommage de son ancien élève Noureddine Melikchi, expert à la NASA    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Nouveau pôle urbain d'Oued Tlélat: Des dispositions pour livrer 8.000 logements LPL    Chlef: Des souscripteurs AADL en colère    La mère des batailles    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Youcef Benmicia, nouveau président    La FAF s'est fixé une date butoir    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Vu à Tizi Ouzou    Le pétrole progresse,    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Répression contre l'opposition à Hong Kong    Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi    L'épreuve    L'infrangible lien...    Plus de 200 corps exhumés en trois semaines en Libye    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    CAN-2021 : La compétition décalée à 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une espèce de chauve-souris chinoise à l'origine du SRAS (étude)
Publié dans Algérie Presse Service le 31 - 10 - 2013

Une espèce de chauve-souris chinoise est la source du virus meurtrier du SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère) qui avait éclaté en 2002 en Chine faisant près de 800 morts dans le monde, selon les résultats d'une étude dirigée par des chercheurs chinois parue dans la revue Nature.
Un groupe de chercheurs à l'Institut de virologie de l'Académie des sciences de Chine (ASC) de Wuhan, a isolé un coronavirus similaire au SRAS chez les chauves-souris fer-à-cheval rousses, espèce commune en Chine et en Asie du Sud-Est, a révélé jeudi cette académie.
Les résultats des dernières études ont été publiés dans le numéro du 30 octobre de la revue Nature et confirment les recherches réalisées en 2005 selon lesquelles les chauve-souris étaient des hôtes naturelles des coronavirus étroitement liés au SRAS.
Bien que divers coronavirus (CoV) similaires au SRAS aient été découverts chez d'autres chauves-souris en Chine, en Europe et en Afrique, aucun n'est considéré comme progéniteur directs des CoV-SRAS. Les deux nouveaux coronavirus isolés chez les chauves-souris fer-à-cheval dans la province du Yunnan (sud-ouest) sont beaucoup plus étroitement liés aux CoV-SRAS que les autres coronavirus identifiés, et ils sont en mesure d'infecter les cellules des êtres humains des singes, selon les chercheurs.
Les chauves-souris sont également pro génitrices de plusieurs virus, dont le Hendra et le Nipah, mais la possibilité d'une infection chez l'être humain par ces virus est médiocre, ont indiqué les chercheurs.
En plus, les chauves-souris jouent un rôle important dans le système écologique de la nature, et le meilleur moyen d'éviter les infections pathologiques par les chauves-souris et d'autres animaux sauvages est de protéger leur habitat, ont-ils ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.