Les étudiants se démarquent    Déstabilisations cycliques    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ibbou en finale    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Nouveau secrétariat national pour le FFS    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Echauffourées entre jeunes et policiers    La présidentielle, un scrutin disqualifié d'avance    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Viande à 750 DA: c'est où M. le ministre?    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'OSN, dirigé par le maestro syrien Missak Baghdoudarian anime un récital à Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 29 - 11 - 2013

L'Orchestre symphonique national (OSN) dirigé par le maestro syrien Missak Baghdoudarian a animé un récital jeudi soir au théâtre national Mahieddine Bachtarzi, dans une ambiance relevée, mêlant l'harmonisation précise et rigoureuse du classique universel aux belles mélodies a consonances orientales.
Le son ample et dominant des premières sonorités de l'orchestre, exécutant l'Ouverture, donnaient déjà un aperçu sur la teneur de la soirée, où le silence absolu régnait pendant la prestation, laissant s'exécuter la partition sur les visages illuminés des spectateurs.
Côté programme, l'assistance a été gratifiée d'un florilège de pièces composées par de grands noms de la musique symphonique prenant soin d'allier le lyrisme des mots à la beauté de la mélodie dans l'intense plaisir des sens.
Giuseppe Verdi, Giacomo Puccini, Aram Khatchatourian, Léo Delibes, Francesco Sartori, les frères Rahbani, Rachid Saouli et Piotr Ilitch Tchaïkovski ont été fidèlement rendus par l'OSN dont les instrumentistes ont brillé de maîtrise et de dextérité. La cantatrice Talar Dekrmanjian (soprano) à la voix suave et cristalline, aux côtés du ténor Fabio Andreotti, au timbre vocal ample et imposant, ont brillé d'intensité et de résonance, dans "La Traviata de Verdi" notamment, mettant en valeur leurs tessitures dans des prouesses vocales impressionnantes.
Dans "Aâtini ennaye aghanni", de Feirouz, Diva de la chanson arabe, arrangée pour Opéra par Missak Baghdoudarian, Talar Dekrmanjian a été époustouflante de technique, de puissance et de limpidité, après avoir emballé l'assistance dans "Madame Betterfly" de G. Puccini, et "Les filles de Cadix" de L.Delibes.
De même pour Fabio Andreotti qui s'est distingué dans "Aria De Tosca" de G. Puccini et "Aria de Rigoletto" de G. Verdi, "dont on continue de fêter le bicentenaire de naissance à travers le monde", a rappelé Abdelkader Bouazzara, directeur de l'OSN.
Guiseppe Fortunino Francesco Verdi (1813-1901), célèbre compositeur italien connu par ses compositions pour l'Opéra en particulier, "Nabucco", "Ernani", "Aida", "Otello" et "La Traviata", figurant parmi ses plus grandes oeuvres.
L'assistance a pu apprécier les airs mélodieux de la musique algérienne, élevée au rang de l'universalité avec un retour aux sources ponctué par les arrangements de Rachid Saouli qui a proposé "Ya M'rahba Bewled Sidi", savamment enchaîné à "Achek Mamhoun", dans un rythme "Zendali" balançant et des sonorités autochtones de la "Gheita".
Le public, venu nombreux a eu du répondant, applaudissant chaleureusement le maestro syrien, les duettistes ainsi que l'ensemble des instrumentistes qui ont été à l'oeuvre d'un récital relevé par un choix de programme judicieux et une bonne qualité d'interprétation.
Né en 1973 à Damas, Missak Baghdoudarian étudie le piano et l'orchestration, avant d'être diplômé des Grandes Ecoles de musique en Syrie et à Florence (Italie), où il se spécialise dans la direction d'Orchestre, ce qui lui vaudra d'être nommé à la tête de l'Orchestre d'Amadeus de Florence.
Nommé en 2003(année de son retour en Syrie), à la tête de l'Orchestre symphonique syrien, Missak Baghdoudarian donnera nombre de concerts dans plusieurs pays arabes et éffectuera de nombreux enregistrements dans le genre musical de l'Opéra.
En Algérie il a participé au 5ème Festival culturel international de musique symphonique, tenu du 12 au 19 septembre 2013 avec la section des cuivres de l'Orchestre symphonique national de Syrie.
Crée en 1992, l'Orchestre symphonique national a été lancé en 1997 sous la baguette du regretté maestro Abdelwahab Salim, disparu le 26 novembre 1999. Regroupant actuellement près de quatre vingt musiciens, l'OSN est dirigé depuis 2001 par le maestro Abdelkader Bouazzara.
Sous la direction du maestro syrien Missak Baghdoudarian, l'OSN se produira samedi, avec le même programme à Constantine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.